• Merci à Francine de me donner la chance d'avoir ma propre rubrique sur son site.

    Dans cette rubrique j'y éditerai surtout des textes, tel que poèmes, maximes et citations, chose a savoir sur la santé ainsi que tout autres renseignements utiles, en faite un peu de tout.

    Pour débuter je vais vous présenter un poème que j'avais écris a une de mes petites filles, alors âgé de dix ans. Bonne lecture

     

    POËME pour MAGALIE

     

    Nous naissons tous avec comme bagages

    Beaucoup de soleil et beaucoup de pluie

    C'est ce qui fait les saisons

    Apportant de magnifiques paysages

    Pour sécher nos larmes et guérir nos peines

    De là naisse dans nos pensées entremêlées

    La magie de l'amour et de l'amitié

     

    J'ai navigué sur des rivières d'argent

    Aux rivages d'or et de jaspe étincelant

    Même sous un soleil des plus ardent

    Je continuais sans regarder derrière

    Cherchant le soleil levant

    Et non celui d'hier

    La vie m'a donné de beaux enfants et petits enfants

     

    De la froideur de la nuit

    Jaillit l'ombre et la lumière dès l'aurore

    Apportant un mélange d'angoisse mêlé d'espoir

    Tel le tableau de l'artiste

    Tout semble si réaliste

    Il suffit pourtant de peu

    Entrouvrir la porte à un sourire ou un mot du cœur

    Cela rend heureux

     

    Comme j'aimerais tant te faire entendre

    La pluie qui pleure dans le matin

    Lessivant tout mes chagrins

    Pour ne m'abreuver que de bonheur tendre

    Et l'aurore m'apportant en fin

    Comme dans mes rêves boréales

    De multiples reflets de nuages dorés sans fin

     

     

    Dans un coin de mon cœur

    À double clef fermé

    Repose mes plus beaux bonheurs

    Étalés sur un lit de roses parfumées

    Que je garde jalousement

    Pour les jours de pluies

    Remplies de chagrins et d'adversités

     

    Tu es semblable à la première

    Rosée au matin levant

    Yeux étoilés, cheveux au vent

    J'entends déjà la pluie

    Refuser de se présenter

    De peur de t'affronter

    Toi, l' orage miellé

     

    Le temps fuit très vite

    Emportant dans son sillon

    Joies, bonheurs, soucis, émotions

    Aujourd'hui je sèmerai

    Demain je récolterai

    Les fruits de L'amour et de l'amitié

     

     

    puis la beauté de l'été s'en est allé

    Emportant avec elle le parfum des fleurs

    Les arbres eux se sont dépouillés

    Recouvrant le sol à peine gelé

    L'hiver frappe à ma porte

    J'ai connu la valeur du temps

    Le temps lui, me connait maintenant !!!

     

    Papi Pierre 10 juillet 2010