•  

     

    Anxiété: 10 aliments à éviter

     

     

    Ce que vous mangez peut avoir un impact sur votre anxiété. Voici les aliments à éviter, car ils peuvent vous rendre anxieux.

     

    Fourchettes et cuillères, les aliments et l'anxiété.YULIA REZNIKOV/GETTY IMAGES

    Les aliments qui aggravent l’anxiété

    Selon Statistiques Canada, on estime que 12,6% des Canadiens âgés de 15 ans et plus connaîtront un épisode de trouble de l’humeur. Les médicaments, la thérapie et les exercices peuvent aider à lutter contre l’anxiété au quotidien. Mais le moyen le plus accessible se trouve souvent dans votre assiette. Pour lutter contre l’anxiété, il existe des aliments à éviter.

    «Nous avons tous un jour ressenti un changement d’humeur après un repas ou de la boisson», souligne Sharon Zarabi, directrice du programme bariatrique de l’hôpital Lenox Hill de New York. «Notre comportement et notre humeur peuvent dépendre de ce que nous mangeons.» Le stress peut affecter vos habitudes alimentaires, alors que celles-ci peuvent à leur tour modifier votre niveau de stress. Voici les aliments anxiogènes à éviter.

     

    La café est à éviter pour lutter contre l’anxiété.OZGURCANKAYA/GETTY IMAGES

    Café

    Le lien entre le café et l’anxiété peut ne pas vous surprendre, mais il mérite d’être souligné puisqu’il se répète en raison du nombre élevé d’aliments et de boissons qui contiennent de la caféine. Vous pouvez ainsi stocker cet agent de stress sans en avoir conscience, souligne la nutritionniste Su-Nui Escobar. Vos deux petites tasses de café quotidiennes vont exploser lorsque vous y ajouterez une boisson énergisante, un soda (même à l’orange) et le morceau de chocolat du jour.

    La caféine agit sur votre organisme comme le fait une grande frayeur qui déclenche une poussée d’adrénaline, explique Su-Nui Escobar. Elle peut également stimuler la production de cortisol, l’hormone du stress, qui augmente la fréquence cardiaque et la pression artérielle. Ces hormones accroissent l’anxiété et causent de l’insomnie qui favorise l’anxiété. Voici des choix agréables sans caféine: tisanes (sauf le thé noir), café décaféiné et eau gazeuse avec citron, ou aromatisée aux fruits. «Vous aurez l’impression de boire quelque chose de rafraîchissant et plein de goût sans trace de caféine.»

     

    Les boissons énergisantes sont à éviter pour lutter contre l’anxiété.SUPERMIMICRY/GETTY IMAGES

    Boissons énergisantes

    En ce qui touche la caféine et les boissons énergisantes, ces produits populaires peuvent contenir de la caféine à la fois pure et concentrée. On peut retrouver notamment 200 ml de caféine dans 60 ml de boisson 5-Hour Energy, soit presque l’équivalent d’un café glacé de Starbucks.

    Une analyse (2016) des recherches portant sur des boissons énergisantes, publiée dans le Journal of Caffeine Research, dévoile un lien entre ces boissons et des signes de troubles de la santé mentale comme l’anxiété, le stress et la dépression.

    Ces boissons énergisantes causeraient plus que de la nervosité. On a relevé une augmentation du rythme cardiaque et de la tension artérielle, ainsi que des variantes dans l’activité électrique du cœur, des AVC et des convulsions, sans oublier l’anxiété et même la psychose, selon le Collège américain de cardiologie. Même si ces conséquences ne sont pas toujours critiques pour la santé, elles ont tout de même fait l’objet d’un avertissement de la part de la Food and Drug Administration (FDA).

     

    La pain blanc est à éviter pour lutter contre l’anxiété.GLOWIMAGES/GETTY IMAGES

    Pain blanc

    Et aussi riz blanc et pâtes blanches. Ces produits transformés contiennent des sucres raffinés qui sont en général proscrits dans tous les régimes santé, et qui pourraient affecter votre humeur. «Le sucre précipite une hyperglycémie, suivie d’une chute rapide du taux de glucose sanguin, qui peut à son tour causer de l’anxiété», souligne Su-Nui Escobar.

    Le sucre est reconnu pour ses effets euphorisants semblables à ceux de la cocaïne, une drogue addictive dont le plaisir momentané précède une descente éprouvante. Optez pour des glucides complexes dans des grains entiers comme l’avoine et le riz brun, et dans les patates douces. Les grains entiers sont à la base de nombreux régimes santé comme le régime méditerranéen et le DASH, qui vise à stopper l’hypertension.

     

    La chocolat est à éviter pour lutter contre l’anxiété.MPHILLIPS007/GETTY IMAGES

    Chocolat

    Étonnamment, le chocolat, qu’on associe (avec modération) au contrôle du stress, peut également avoir un côté sombre ! Il contient en effet du sucre et de la caféine. La chute post-hyperglycémique peut causer de l’anxiété, prévient Su-Nui Escobar.

    «Si vous avez une fringale de sucre, choisissez plutôt une sucrerie protéinée qui contient un peu de gras», ajoute-t-elle. Vous pouvez notamment mettre un peu de sucre et de bleuets dans un yogourt grec, ou du beurre d’arachides sur des fruits. «Vous serez rassasié et vous préviendrez ainsi les fringales.» (Il y a moins de sucre ajouté dans le chocolat noir que dans le chocolat au lait.)

     

    Les aliments frits sont à éviter pour lutter contre l’anxiété.SCIENCE PHOTO LIBRARY/GETTY IMAGES

    Fritures

    Les aliments frits tels que les frites, le poulet, les oignons et les beignes peuvent causer de l’anxiété et même de la dépression. Or la moitié des gens dépressifs souffrent aussi d’anxiété, selon l’Association américaine de psychiatrie.

    Il existe un lien entre les aliments frits et les cardiopathies qui sont, avec le cancer, les deux principales causes de décès au Canada. De nombreuses études menées pendant des décennies confirment ce lien selon un rapport de 2015, publié dans le journal Nutrients. On y soutient que le fait de manger des aliments frits quatre fois ou plus par semaine va de pair avec un risque plus élevé:

    • de diabète de type 2;
    • de cardiopathie;
    • d’obésité et d’hypertension.

    Ces trois derniers problèmes sont tous des facteurs importants de risque de maladie cardiaque. C’est peut-être la conséquence de l’utilisation dans les fritures d’huiles riches en acides gras saturés et d’huiles partiellement hydrogénées, pouvant toutes deux bloquer les artères.

    Privilégiez les gras mono-insaturés et polyinsaturés. Les auteurs du rapport conseillent d’éliminer complètement tout aliment frit de votre assiette.

     

    Les jus de fruits sont à éviter pour lutter contre l’anxiété.ERMINGUT/GETTY IMAGES

    Jus de fruits

    La plupart des jus de fruits que vous achetez au supermarché contiennent 10% de fruits et 90% de sucre, fait remarquer Su-Nui Escobar. Et le préparer vous-même n’arrange pas vraiment les choses, selon elle.

    Prenez l’orange, par exemple: vous n’en mangez qu’une ou deux à la fois. Un seul fruit contient peu de sucre, en plus d’être rempli de fibres qui ralentissent la digestion, stabilisent la glycémie et vous rassasient plus longtemps. Pour faire votre jus maison, vous allez utiliser cinq ou six oranges… toute une différence. Vous consommez ainsi davantage de sucre, sans l’apport de fibres. Votre taux glycémie va augmenter.

    L’Académie américaine de pédiatrie recommande de ne pas donner de jus de fruits aux enfants de moins d’un an.

    • Pas plus de 75 ml (1/3 tasse) par jour, pour les enfants âgés de un à trois ans;
    • un maximum de 180 ml (3/4 tasse) pour les enfants âgés de quatre à six ans;
    • et pas plus de 250 ml (1 tasse) pour les enfants qui ont plus de sept ans.

    Nous avons le même problème avec les fruits séchés, qui contiennent énormément de sucre concentré.

     

    L'alcool est à éviter pour lutter contre l’anxiété.RITA ZERNER / EYEEM/GETTY IMAGES

    Alcool

    Une forte consommation d’alcool peut sembler relaxante, mais elle cause en retour une perte de sommeil qui est à la base de l’anxiété, explique Su-Nui Escobar. Et tout comme la crème glacée et d’autres produits très sucrés, l’alcool fait varier la glycémie, provoquant anxiété et dépression. Il peut également vous déshydrater, une cause supplémentaire de stress.

    Si vous prenez un verre, assurez-vous d’en connaître la quantité. On compte:

    • 340 ml pour une bière à 5% d’alcool;
    • 140 ml pour un verre de vin;
    • 45 ml pour un verre d’alcool fort (distillés).

    Quand vous buvez de l’alcool, buvez également beaucoup d’eau pour compenser la déshydratation.

     

    Les vinaigrettes légères sont à éviter pour lutter contre l’anxiété.JMALOV/GETTY IMAGES

    Vinaigrettes légères

    Beaucoup de produits soi-disant légers compensent la baisse de gras par de hautes concentrations de sucres cachés, prévient Su-Nui Escobar. Ce sont des aliments à éviter, en particulier les vinaigrettes légères. Des chercheurs de l’Université Harvard ont trouvé 15 ml (1 c. à soupe) de sucre dans 125 ml (1/2 tasse) de vinaigrette à la tomate et au basilic commerciale, ce qui est moins d’une portion normale. Une portion plus réaliste de 340 ml (1½ tasse) contiendrait 45 ml (3 c. à soupe) de sucre.

    Selon Statistiques Canada, 18,8% de l’apport énergétique des adultes canadiens provient des sucres totaux, 9,9% des sucres libres et 8,6% des sucres ajoutés. Cela démontre que les Canadiens consomment moins de sucre que les Américains. La recommandation du Guide alimentaire canadien est de limiter la consommation de sucre à moins de 10% de l’apport énergétique total.

     

    Le ketchup est à éviter pour lutter contre l’anxiété.FOODCOLLECTION/GETTY IMAGES

    Le ketchup

    Le ketchup – la source préférée de sucre caché des enfants – contient 12 calories par cuillerée à soupe. «On trouve du sucre dans presque tout ce que l’on mange, affirme Sharon Zarabi. Le sucre peut se cacher dans d’innombrables ingrédients: sous forme de mélasse, de sirop de maïs, de riz, de sirop brun, de cassonade, de sucre inverti, de sucre granulé, de sucre de table, et de tout ce qui se termine en -ose.»

    Il y a même des antidouleurs, que l’on trouve en vente libre, enrobés de sucre, selon la National Library of Medicine. «Mangez sans hésiter vos 15 ml (1 c. à soupe) de ketchup», conseille Su-Nui Escobar. Mais si vous vous apprêtez à en arroser votre burger, prenez plutôt de la moutarde qui ne contient pas de sucre.

     

    Les sucres artificiels sont à éviter pour lutter contre l’anxiété.BILL BOCH/GETTY IMAGES

    Sucres artificiels

    On pourrait croire que les sucres artificiels – qui devraient être techniquement dépourvus de sucre et sans calories – évitent tout piège de sucre ajouté. Eh bien, non. Ces ajouts peuvent provoquer la même hyperglycémie que le sucre ou la caféine, en plus de causer de la fatigue, des changements d’humeur, de la difficulté à se concentrer et des palpitations cardiaques.

    Qui plus est, l’aspartame, l’un des sucres artificiels approuvés par la FDA, bloque la production de sérotonine (l’hormone du bonheur) dans le cerveau. Une étude de 2014 publiée dans le journal PLOS One rapporte que l’ajout de sucre artificiel dans le café ou le thé augmente le facteur de risque de dépression, contrairement au café noir.

     

    Alimentation - 10:  Anxiété: 10 aliments à éviter

     

    Alimentation - 10:  Anxiété: 10 aliments à éviter

     

    Pin It

  •  

     

    Alimentation:  Ingrédient - Les lentilles béluga sous la loupe

     

     

    Alimentation:  Ingrédient - Les lentilles béluga sous la loupe

     

    Alimentation:  Ingrédient - Les lentilles béluga sous la loupe

     

    Pin It

  •  

     

    Le café infusé à froid: de quoi s’agit-il

    exactement?

     

    Le café infusé à froid devient de plus en plus populaire chez les amateurs de café. Voici pourquoi ce café est aussi fascinant — et les nombreuses façons de le faire à la maison. 

     

    Le café infusé à froid est long à préparer, mais en vaut le coup!OLGA NIEKRASOVA/GETTY IMAGES

     

    Les opinions sur la meilleure façon de préparer son café sont divergentes. Devrait-on ajouter du lait et du sucre ou le boire noir? Cappuccino ou macchiato? Café corsé ou régulier? Alors que la plupart de ces questions trouvent leurs réponses dans les choix personnels, il est facile de répondre à celles concernant le café infusé à froid: de quoi s’agit-il? Et surtout, quelle est la différence entre un café infusé à froid et un café glacé?

     

    Quelle est la différence entre un café infusé à froid et un café goutte à goutte?

    Une tasse de café classique est concoctée à partir de café moulu et d’eau chaude. Le café infusé à froid, quant à lui, requiert une infusion de café grossièrement moulu dans de l’eau froide, que l’on mettra au réfrigérateur pour une durée de 12 à 24 heures. Ce processus donne un café doux, mais beaucoup plus riche et concentré.

    Il est aussi possible de faire des cafés frappés, comme avec cette recette de cappuccino glacé maison.

     

    Quelle est la différence entre un café infusé à froid et un café glacé?

    L’infusion à froid est préparée avec de l’eau froide. Le café glacé, lui, est généralement composé de café chaud que l’on verse sur de la glace. Ainsi, il arrive souvent que le café soit plus faible ou même dilué. Le café glacé n’aura donc pas les saveurs riches d’une infusion à froid, que l’on a laissé reposer au réfrigérateur.

     

    Comment fait-on un café infusé à froid?

    «Une façon simple de faire un café infusé à froid est d’utiliser une cafetière à piston, explique Scott Nakamoto, employé pour la compagnie américaine Bean Box. La technique est d’utiliser du café moulé corsé, puisqu’il n’y aura pas de fuite à travers le tamis. Il faut ensuite le laisser infuser pendant au moins 12 heures. Plus vous laissez le café infuser longtemps, plus il sera fort et riche en saveurs.

    Si vous n’avez pas de cafetière à piston, vous pouvez investir dans une machine à café pour infusion à froid. 

    Du café infusé à froid fait maison devrait être gardé au réfrigérateur de 3 à 4 jours.

    Pour le boire, vous pouvez ajouter de l’eau froide au café concentré, ainsi que le lait ou la crème de votre choix. Pour ajouter une touche de sucré au café, il est recommandé d’utiliser un simple sirop de sucre. Le sucre normal ne se dissout pas très bien dans de l’eau froide.

     

    Certains grains de cafés perfectionnent les cafés infusés à froidIRINA ROSTOKINA/SHUTTERSTOCK

     

    Quels grains de café font les meilleurs cafés infusés à froid?

    «Un même mélange à café ne goûtera pas la même chose s’il a été fait pour un café chaud ou infusé à froid», dit Nakamoto. Pour un café riche et crémeux, il conseille un café de torréfaction moyenne. Venant de l’Amérique Centrale et de l’Amérique du Sud, ce type de café a des saveurs de chocolat, de cacao ou de noisettes. Les mélanges à espresso sont de bonnes options puisqu’ils ont un goût plus fort et robuste.

    Pour un café plus fruité et vif, M. Nakamoto recommande les cafés à torréfaction légère, comme ceux de l’Afrique de l’Est. Il y a les saveurs «thé noir», «baies», «fruits à noyau» et les saveurs florales, qui font penser au thé glacé. Ces saveurs légères sont délicieuses pour une boisson avec de la glace.

     

    Quel est le taux de caféine dans un café infusé à froid?

    Ça dépend du type de grains de café et de la quantité utilisée. Les cafés infusés à froid ont tendance à avoir un plus grand taux de caféine qu’un café goutte à goutte. La concentration de café plus forte et l’infusion plus longue qu’un café ordinaire sont deux raisons qui expliquent ce taux plus élevé.

     

    Le café infusé à froid est-il meilleur pour la santé qu’un café chaud?

    Oui, le café infusé à froid est meilleur pour la santé. C’est une bonne nouvelle, surtout pour ceux qui ne peuvent tolérer les boissons et les plats acides. «L’infusion à froid permet de réduire les composés acides et l’amertume», explique Leah Theoharidis, gérante du contrôle de la qualité au Snowy Owl Coffee Roasters, au Massachusetts. C’est un avantage pour les amateurs de café qui ont une tendance à faire des reflux gastriques, des brûlures d’estomac ou qui ont des problèmes de digestion. Par contre, si vous ajoutez du sucre ou des sirops sucrés, il est sûr que votre café infusé à froid sera plus calorique.

     

    Conseils pour la préparation du café infusé à froid

    • Congeler du café dans un bac à glaçons et les utiliser ensuite pour refroidir le café infusé à froid. Des glaçons de café ne vont pas diluer votre boisson, contrairement aux glaçons à base d’eau.
    •  Saupoudrer de la cannelle dans votre café moulu avant de l’infuser, pour ajouter une touche d’épices.
    • Ajouter une petite pincée de sel dans votre infusion pour rehausser les saveurs sucrées.

     

    Alimentation - 10:  Le café infusé à froid: de quoi s’agit-il exactement?

    Alimentation - 10:  Le café infusé à froid: de quoi s’agit-il exactement?

     

    Pin It

  •  

     

    15 choses à ne jamais manger

    au restaurant

     

    Manger au restaurant, oui, mais pas n’importe quoi: voici les aliments que les gens de l’industrie de la restauration vous conseillent d’éviter. Pour des raisons aussi diverses que le prix, le risque d’empoisonnement ou de contamination.

     
    1 / 15
    Évitez de manger de la laitue iceberg au restaurant.S. M. BEAGLE/SHUTTERSTOCK

    Laitue iceberg

    Constituée de près de 98% d’eau, la laitue iceberg fait partie des plus grandes escroqueries industrielles. «Elle se vend jusqu’à 20 fois son prix», explique Peter Chastain, chef et propriétaire du California’s Prima Ristorante.

    De plus, elle peut facilement cacher des bactéries entre ses plis. «Vous trouvez les citrons flottant dans l’eau peu ragoûtants? Sachez que la salade est crasseuse», affirme Howard Cannon,  auteur de The Complete Idiot’s Guide to Starting A Restaurant. Même lavée, la laitue trempée représente un danger, car l’eau résiduelle mêlée à la mayonnaise peut causer un désastre.

     

    2 / 15
    Évitez de manger les amuse-bouche qui sont sur le comptoir au restaurant.ISTOCK/MEDIAPHOTOS

    Amuse-bouche sur le comptoir

    La fraîcheur des amuse-bouche offerts au bar ou dans les restaurants (soit, les noix, les bretzels et les autres bouchées) est souvent plus que douteuse. Ils risquent d’avoir été touchés par d’autres clients. À la fermeture, ils sont rangés et ressortis le lendemain pour une énième fois.

     

    3 / 15
    Au restaurant, évitez de commander les produits vedettes.ISTOCK/SERBBGD

    Produits vedettes

    On peut croire que les produits les plus populaires dans la restauration rapide sont immanquablement frais. Mais ils pourraient être préparés à l’avance pour suffire à la demande. Ces produits enveloppés et emballés deviennent alors un endroit parfait pour une contamination bactérienne. «Choisissez plutôt les mets moins populaires qui sont souvent préparés à la demande, suggère Howard Cannon. Tout ce qu’on met en attente et qui est couvert de mayonnaise est incertain.»

     

    4 / 15
    «Un des plus grands dangers au restaurant est le verre d’eau sur la table».ISTOCK/MILOSSTANKOVIC

    Eau du robinet

    «Un des plus grands dangers au restaurant est le verre d’eau sur la table», fait remarquer Howard Cannon. Ce qui est exposé à des températures entre 5°C et 60°C peut facilement contenir des bactéries. Si la bouteille d’eau est déjà sur votre table, ou si l’on vous sert de l’eau tiède, demandez qu’on vous la remplace. Étonnamment, l’eau peut vous empoisonner.

     

    5 / 15
    Au restaurant, évitez de commande des viandes avec l’os.ISTOCK/LISOVSKAYA

    Viandes avec l’os

    Les petites coupes de viande comme du porc ou des poitrines de poulet avec os sont difficiles à cuire parfaitement, parce que l’extérieur peut brûler rapidement. On obtient un extérieur croustillant avec un centre encore cru. Contrairement au bœuf cru comme le steak tartare, le porc et le poulet insuffisamment cuits sont très dangereux pour la santé et peuvent provoquer un empoisonnement alimentaire, selon Santé Canada. Sans compter que l’os prend la place de la viande.

     

    6 / 15
    Au restaurant, évitez de commande des viandes en sauce.ISTOCK/JATRAX

    Viandes en sauce

    Pour ne pas être à court pendant les périodes d’achalandage, les restaurants préparent souvent plus d’aliments que nécessaire. Résultat: un surplus qui peut devenir le spécial du lendemain baignant dans la sauce. «Méfiez-vous d’un plat raffiné servi de façon à en couvrir le goût», prévenait Stephen Zagor, fondateur de la firme de consultants Hospitality & Culinary Resources, dans Wall Street Journal’s SmartMoney.

    Attention à la viande qui a été découpée, grillée et réemployée dans des pâtes, du ragoût ou de la soupe.

     

    7 / 15
    Au restaurant, évitez les plats à griller soi-même.ISTOCK/ELECTRA-K-VASILEIADOU

    Plats à griller soi-même

    Les restaurants aux tables équipées d’un gril sont peut-être originaux, mais prenez garde. «La viande grillée à la table est risquée. Elle peut soit conserver les bactéries du client précédent (qui a éternué), soit ne pas être assez cuite», prévient Peter Chastain. Une rôtisserie coréenne de Las Vegas a dû fermer ses portes après 53 plaintes au Centre de santé régional. Laissez les chefs faire leur travail!

     

    8 / 15
    Au restaurant, évitez le pain de viande.ISTOCK/4KODIAK

    Pain de viande

    Il contient souvent plus de garniture que de viande et tout cela est caché par la sauce et les épices. Comble de malhonnêteté, certains menus annoncent un pain de viande «maison» «traditionnel» ou même, «la recette de maman». Quelle insulte! Optez plutôt pour un burger ou un steak.

     

    9 / 15
    Évitez de commander poissons et fruits de mer locaux au restaurant.ISTOCK/CPJANES

    Poissons et fruits de mer locaux

    Il n’y a que dans les restaurants reconnus pour leurs fruits de mer que vous aurez la certitude de manger ce qui est annoncé au menu. «En effet, 70% du temps, les galettes au crabe du Maryland ne contiennent pas le fameux crabe de la baie voisine de Chesapeake», souligne James Anderson, président du Département de l’économie de l’environnement et des ressources naturelles de l’Université du Rhode Island dans le Wall Street Journal’s SmartMoney. Et pendant qu’on vous sert du tilapia plus économique que le vivaneau annoncé, les distributeurs font aussi ce type d’échange.

     

    10 / 15
    Au restaurant, évitez de commander du poulet.ISTOCK/ROBERT INGELHART

    Poulet

    Commander du poulet en espérant avoir un repas gastronomique est une preuve d’innocence. «Le plat au menu n’a absolument rien d’original», souligne Mark Ladisky, conseiller aux opérations chez Synergy Restaurant Consultants. C’est de la viande bon marché au prix fortement gonflé.

     

    11 / 15
    Au restaurant, évitez de commander les burgers «gourmets».ISTOCK/EHAURYLIK

    Burgers «gourmets»

    On essaie souvent de piéger le client en ajoutant une petite quantité d’un ingrédient rare (huile de truffe, foie gras) et en lui faisant croire qu’il déguste un produit de luxe à bon prix. Soyez vigilant. La plupart des huiles de truffe commerciales sont composées d’huile d’olive parfumée artificiellement. Stephen Zagor considère que l’huile de truffe fait partie des produits les plus surévalués: «Elle est trop chère par rapport à ses composantes bon marché.»

     

    12 / 15
    À cause de son prix, évitez de commander une crème glacée au restaurant.ISTOCK/MMEEMIL

    Crème glacée

    Ciblez les saveurs exotiques ou les marques artisanales pour compenser le temps, l’argent et les calories que vous avez investis. «L’idée de payer si cher au restaurant pour une marque identique à celle de l’épicerie du coin me choque», souligne Mark Ladisky.

     

    13 / 15
    Ne commandez pas de pizza au restaurant.ISTOCK/ZORANM

    Pizza

    «La pizza est une véritable mine d’or pour les restaurateurs. Elle se compose d’ingrédients bon marché, et son prix de vente est élevé. Ainsi, acheter une pizza dans un restaurant dont ce n’est pas la spécialité est un pur gaspillage d’argent et de tomates, affirme Mark Ladisky. Je trouve dommage de payer autant pour une pizza qui est à peine meilleure que celle qu’on trouve dans les surgelés et qu’on passe au four classique ou au grille-pain.»

    Prenons l’exemple d’une pizzeria qui produirait une Margherita pour 4,85$ et la vendrait 13,30$. On parle ici de 300% de plus-value!

     

    14 / 15
    Ne commandez pas de plats à bas d'edamame au restaurant.ISTOCK/MMEEMIL

    Edamame

    Bien que ce soit l’article le moins cher de tout le restaurant, son prix est encore surévalué. Vous pourrez trouver à ce prix et même moins un grand sac de 350g d’edamame vapeur chez votre épicier. Tout ça pour un simple effort de réchauffement rapide!

     

    15 / 15
    Le panier à pain à votre table est une gracieuseté de votre restaurant.ISTOCK/FREEMIXER

    Panier à pain

    Le panier à pain à votre table est une gracieuseté de votre restaurant. N’acceptez donc jamais de le payer, même si on le dit produit de façon artisanale.

     

    Alimentation - 10:  15 choses à ne jamais manger au restaurant

     

    Alimentation - 10:  15 choses à ne jamais manger au restaurant

     

    Pin It

  •  

     

     

    Pourquoi la viande transformée est-elle

    mauvaise pour la santé?

     

    La viande transformée peut contenir des agents de conservation chimiques connus pour avoir des effets nocifs sur la santé. Voici ce que les experts veulent que vous sachiez.

     

    1 / 6

    Qu’est-ce que la viande transformée?SERGEYRYZHOV/GETTY IMAGES

    Qu’est-ce que la viande transformée?

    La viande transformée est fondamentalement américaine, au même titre que le baseball – un jeu où, soit dit en passant, les saucisses hot dogs transformées, nappées de sauce au fromage (aussi transformé), ne sont jamais bien loin.

    «La viande rouge transformée diffère de la viande rouge fraîche du fait qu’elle a été fumée, salée, mise en conserve ou traitée avec des agents de conservation», explique Lisa Andrews, diététiste et propriétaire de Sound Bites Nutrition à Cincinnati.

    Outre les saucisses hot dogs, la viande transformée comprend le bacon, la saucisse, le bologne, le corned-beef, le salami, le jambon et le bœuf séché. Eh oui! le bacon que vous aimez tant est transformé ainsi que le pepperoni et la charcuterie emballée.

    Le bœuf frais ou le steak – ou même l’agneau frais – ne sont par contre pas considérés comme transformés. «Le bœuf et le porc hachés ne sont en fait pas considérés transformés s’ils n’ont pas été soumis à des additifs ou à des modifications», déclare Andrea Goergen, diététiste-nutritionniste et propriétaire de Cultivate Healthy à Washington.

    Si vous aimez les hamburgers, vous devriez savoir que leur viande n’est pas considérée comme transformée non plus. «La viande à hamburgers n’est pas considérée comme transformée, affirme Lacey Dunn, diététiste et auteure de The Women’s Guide to Hormonal Harmony, car bien qu’elle ait été modifiée par rapport à sa forme originale, on n’y a pas ajouté d’autres agents de conservation ou de nitrates.» 

     

    2 / 6

    La fabrication de la viande transformée.ITSANAN/SHUTTERSTOCK

    La fabrication de la viande transformée

    Vous ne voulez probablement pas savoir comment certaines de vos viandes transformées préférées sont faites car, vous pouvez le croire, c’est loin d’être appétissant!

    La plupart des saucisses hot dogs, par exemple, sont faites de viande séparée mécaniquement. Selon le U.S. Department of Agriculture (USDA), c’est un «produit de viande pâteux, qu’on fabrique en forçant des os, auxquels est rattachée de la viande comestible, à passer à grande pression à travers un tamis ou un dispositif similaire pour séparer les os du tissu de viande.»

    Votre saucisse hot dog est en fait de la viande de squelette moulue en fine poudre et combinée avec du sel et de l’eau pour que le tout tienne ensemble…

    De plus, les viandes transformées contiennent souvent des additifs et des produits chimiques pouvant contribuer aux maladies chroniques comme l’hypertension et le diabète de type 2.

     

    3 / 6

    Les nitrates, la viande transformée et votre santé.WHITEYURA/SHUTTERSTOCK

    Les nitrates, la viande transformée et votre santé

    Les nitrates et les nitrites font partie des agents de conservation chimiques souvent ajoutés aux viandes transformées. Mais les nitrates, eux, s’y retrouvent aussi naturellement. Nous convenons que ça peut être un peu mêlant. «Des nitrates se retrouvent naturellement dans certains légumes comme la roquette, le chou, le céleri, le chou frisé et les épinards, explique Lisa Andrews. Les légumes protègent contre le cancer et devraient occuper une place importante dans notre alimentation.» 

    Quand nous digérons nos aliments, les nitrates sont transformés en nitrites. Si les nitrates naturels ne sont pas préoccupants, les nitrates et les nitrites ajoutés à la viande rouge transformée, eux, le sont.

    «Les nitrites sont des agents de conservation qui déclenchent des composés potentiellement cancérigènes, particulièrement pour les cancers colorectaux», déclare Andrea Goergen.

     

    4 / 6

    Quelle quantité de viande transformée pouvez-vous consommer?VALENTINA_G/SHUTTERSTOCK

    Quelle quantité de viande transformée pouvez-vous consommer?

    Le fait que l’Institut américain pour la recherche sur le cancer recommande de manger peu ou pas du tout de viande rouge transformée est un avertissement en soi. Mais les lignes directrices recommandent aussi de limiter sa consommation de viande rouge – même si elle n’a pas été transformée – à un maximum de trois portions par semaine. On parle ici d’un total de 340 à 510 grammes de viande cuite.

    «Moins, c’est mieux, conseille Lisa Andrews. Les viandes transformées contiennent des nitrates, lesquels ont été associés avec plusieurs types de cancers, dont ceux de l’œsophage, de l’estomac et du pancréas ainsi que les cancers colorectaux.» 

    Le USDA a annoncé récemment de potentielles mises à jour d’étiquetage des règles concernant les aliments qui contiennent des nitrates et des nitrites.
    Plus vous mangez de viande rouge transformée et non transformée, plus les risques augmentent pour votre santé.

    Dans une méta-analyse publiée dans le British Journal of Nutrition, des chercheurs ont découvert que les personnes qui consommaient les plus grandes quantités de viande transformée présentaient un risque accru de 22% de mourir de n’importe quelle maladie et 18% plus de risques de mourir d’une maladie cardiovasculaire pendant l’étude.

    La consommation de viande rouge non transformée était associée avec un risque accru de 16% de mourir d’une maladie cardiovasculaire. À noter: il n’y avait pas de risque accru de mourir associé avec la consommation de viande blanche comme le poulet.

     

    5 / 6

    Comment la viande rouge transformée peut être dommageable?MEHMET CETIN/SHUTTERSTOCK

    Comment la viande rouge transformée peut être dommageable

    En plus de contenir des agents de conservation comme des nitrates et des nitrites, la viande rouge transformée est souvent fumée avec du sel, faisant ainsi grandement augmenter sa teneur en sodium.

    «La consommation de viande rouge transformée est associée avec l’hypertension et a aussi un lien avec le diabète», dit Lisa Andrews, citant une étude de 2019 publiée dans BMJ. Les aliments riches en sodium sont particulièrement problématiques pour toute personne ayant une maladie cardiaque ou rénale, déclare Andrea Goergen.

    «Par exemple, 85 grammes de steak peuvent contenir 48 milligrammes de sodium alors que trois tranches de bacon peuvent en contenir plus de 400 milligrammes, précise-t-elle. Si la recommandation générale pour la consommation de sodium est de 2300 milligrammes par jour pour les personnes ne souffrant pas de maladies cardiaques ou rénales – c’est beaucoup moins pour les personnes qui en souffrent –, 400 milligrammes représentent 17% de la consommation quotidienne maximale recommandée.»

    Y a-t-il d’autres risques? Une étude publiée en mars dans The American Journal of Clinical Nutrition suggère que la consommation de viande rouge transformée pouvait représenter un facteur de risque de démence.

    «L’étude rétrospective de plus de 490 000 adultes a révélé que la consommation de viandes transformées plus de cinq fois par semaine était associée avec un risque accru de 67% de souffrir de démence comparativement à ceux qui consommaient ces viandes moins d’une fois par semaine», déclare Lisa Andrews.

    De plus, la viande rouge transformée tend à contenir plus de calories, de gras saturés et de cholestérol. «Ça peut jouer un rôle dans l’augmentation des taux de gras corporel, de pression artérielle et d’inflammation», précise Lacey Dunn. 

     

    6 / 6

    Visez des repas ou même des jours sans viande transformée.RIZNYCHENKO OKSANA/SHUTTERSTOCK

    Comment réduire votre risque

    Visez des repas ou même des jours sans viande. Ça peut ainsi vouloir dire de manger 100% végétalien à ces occasions ou encore d’ajouter au menu des protéines comme les œufs, le poisson, le poulet et la dinde.

    Essayez également des protéines végétales comme les haricots, l’édamame, le tofu et même des burgers végé. «Mon préféré est le hamburger aux fèves noires et champignons portobello. Il est si goûteux et nourrissant que vous ne vous ennuierez pas du bœuf», confie Andrea Goergen. Vous pouvez même mettre de l’édamame dans votre smoothie préféré ou faire une salade aux haricots vraiment délicieuse.

    Les experts de la santé s’entendent pour dire que la viande rouge transformée devrait être consommée avec modération, alors essayez de n’en manger qu’à de rares occasions.

    «C’est la quantité qui la rend dommageable, au même titre que la qualité globale de votre alimentation et vos choix de vie, conclut Lacey Dunn. Manger occasionnellement des saucisses hot dogs ou du bacon au déjeuner n’est pas très préoccupant à partir du moment où vous avez une alimentation saine, riche et variée en oligo-éléments et aliments colorés.»

     

    Alimentation - 10:  Pourquoi la viande transformée est-elle mauvaise pour la santé?

     

     

    Alimentation - 10:  Pourquoi la viande transformée est-elle mauvaise pour la santé?

     

    Pin It




    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique