•  

    Pratique : comment réaliser son plateau de fromages de fêtes ?

     

    Alimentation 3:  Pratique : comment réaliser son plateau de fromages de fêtes ?

     

    Selon nos envies, notre budget mais aussi le nombre de nos invités, réaliser un plateau de fromages spécial fêtes peut se révéler être un vrai casse-tête. Heureusement, trois spécialistes sont là pour nous aider.

     
     
     

    En cocktail de choix à l’apéritif ou à la fin d’un repas déjà copieux, le plateau de fromages de Noël est aussi incontournable qu’indispensable. Mais entre pâtes dures classiques, nouveautés de saison fondantes, pains aux noix et baguettes, planche en ardoise ou déco de verre, on a de quoi hésiter. Pas trop longtemps. À J-5 de l’échéance, c’est l’heure on se lance.

     

    Combien de fromages choisir, lesquels et pourquoi ?

    Laurent Dubois, Nathalie Quatrehomme et Sébastien Paris sont unanimes : ils suivent tous la coutume du nombre impair. Ainsi, on présente 3, 5 ou 7 fromages sur son plateau. Sébastien Paris, co-directeur de La Crèmerie Royale (1) explique : « le nombre de fromage est proportionnel au nombre d’invités et à sa place dans le repas. S’il est servi en guise d’apéritif accompagné d’un premier verre de vin, il faudra compter environ 200 g ou 250 g par personne, explique-t-il. S’il est servi à la fin d’un repas très copieux, 100 g suffiront ».

    En ce qui concerne le choix des produits, les professionnels sont encore une fois unanimes, plusieurs combinaisons sont possibles selon les envies et budgets de chacun. L’idéal étant de varier les formes, les textures et les couleurs mais aussi les types de pâtes et de lait. Mais encore une fois, il s’agit avant tout d’une affaire de goût. « On peut aussi bien opter pour un plateau découverte avec un fromage en exclusivité, une formule de différents chèvres par exemple, que pour un mélange audacieux à la truffe ou une formule plus classique de cinq fromages : trois fromages à base de lait différents, un connu de tous pour rassurer les invités et une pâte rare pour l’extravagance », explique Sébastien Paris.

    Reste à délibérer l’accord du pain et du vin avec le fromage. Pour Théo, l’associé principal de Laurent et Carole Dubois (2) qui possède une enseigne éponyme, rien de tel qu’une bonne baguette de tradition ou qu’un pain aux noix croustillant pour accompagner son plateau de fromages de fête. Et en boisson ? Un bourgogne pinot noir. Sébastien Paris confirme « même si chaque pain est associé à une pâte en particulier, il est vrai que la baguette de tradition s’accorde avec la majorité des fromages ». Ce dernier préfèrera déguster son fromage avec un verre de vin blanc. « C’est une question d’équilibre. Le vin blanc ne vient pas ternir le goût du fromage quand le vin rouge associé à un camembert laisse un goût métallique en bouche ».

     

    Comment présenter son plateau de fromages ?

    Les étiquettes sur les plateaux de fromages sont indispensables. « En dehors de l’aspect esthétique d’une telle présentation, c’est surtout son aspect pratique qui est intéressant », explique Sébastien paris, co-directeur de La Crémerie Royale.

     

    Enfin, pour la présentation, Nathalie Quatrehomme, directrice de la Maison du Fromage à Paris située rue de Sèvres (3), préconise une belle découpe des fromages sur grande ardoise, un plateau en bois ou une planche en verre décoré de fruits secs, de confitures ou encore de pâtes de fruits. Sébastien Paris insiste sur les étiquettes avec le nom et les qualifications supplémentaires de chaque produit. « En dehors de l’aspect esthétique d’une telle présentation, c’est surtout son aspect pratique qui est intéressant ».

     

    Trois plateaux de fromages pour les fêtes

    Pour toutes les bourses


    On craque pour un plateau déjà fait. Bleu d’Auvergne AOP, Saint-Marcellin, chèvre frais cendré ou encore tête de moine AOP, pour les fêtes Monoprix met les petits plats dans les grands.

     

    Classique
    Dans une composition classique, on varie pâtes molles et pâtes dures, on opte pour un Comté AOC affiné 15 mois, un Brie ou un chèvre à la truffe, un Roquefort, Reblochon, un Cantal… le tout c’est de varier les 3-5-7 plaisirs !

     

    Pour les fondus de fromages
    Cette année, Laurent Dubois propose un plateau création autour des couleurs : une formule chic et raffinée qui réunit un Vacherin Mont d’Or, un vieux Comté 2013 ou Beaufort du Chalet d’Alpage, un Roquefort et sa pâte de coing, un Saint-Marcellin aux truffes et un fromage de Langres à la gelée de champagne. La Crèmerie Royale, elle aussi mise sur une sélection haute gastronomie : Mont d'Or, Saint-Félicien, Picodon, Banon Feuille, Comté 36 mois, Coeur cendré, Roquefort AOP et Brie à la Truffe. Enfin, Nathalie Quatrehomme propose un plateau unique et gastronomique : une composition sur mesure qui dépendra de vos goûts, de votre budget et du nombre de personnes auxquelles vous voulez faire plaisir.

    (1) La Crémerie Royale, les fromages d'excellence en ligne.
    (2) Laurent Dubois, 2 rue de Lourmel, 75015 Paris. Tél. : 01 45 78 70 58.
    (3) Quatrehomme, 62 rue de Sèvres, 75007 Paris. Tél. : 01 47 34 33 45.

     

    Alimentation 3:  Pratique : comment réaliser son plateau de fromages de fêtes ?

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Top 10 des aliments les plus dangereux du monde

     

    Marie-Céline Jacquier, Futura-Sciences

     

    Du fugu au poulpe vivant en passant par un fromage italien très spécial, ces spécialités culinaires ne sont pas sans danger... Voici dix des aliments les plus dangereux au monde. À consommer à vos risques et périls.

     

    Si vous voyagez, personne ne vous oblige à goûter à certaines spécialités locales qui peuvent s'avérer fatales.

     

    Le fugu ou poisson-globe (Japon)

    Le fugu (photo ci-dessus) est un poisson très consommé au Japon mais qui contient un poison violent : la tétrodotoxine, une molécule neurotoxique produite par le foie, qui entraîne une paralysie pouvant aller jusqu'au décès. Le poisson-globe est connu pour se gonfler d'eau quand il se sent menacé. Sa commercialisation est réglementée pour éviter les accidents. D'après The Independant, cinq personnes sont décédées en 2015 en mangeant du foie de fugu.

     

    Un poulpe vivant : le sannakji (Corée du Sud)

    Le sannakji est une spécialité de Corée du Sud qui consiste à manger un poulpeencore vivant. Le problème est que les tentacules peuvent continuer à s'agripper, même après la mort de l'animal. Des cas d'étouffements sont possibles : il y aurait ainsi six décès par an.

     

    Un fromage : le casu marzu (Italie)

    Le casu marzu (ou « fromage pourri ») est un fromage traditionnel italien, provenant de Sardaigne, dans lequel des larves vivantes servent au processus de maturation du fromage. Le risque est que ces larves ne soient pas détruites par les sucs gastriques et restent dans l'intestin, provoquant douleurs abdominales, nausées et diarrhées.

     
    Les racines de manioc doivent être correctement préparées pour éviter l’intoxication. © An NGuyen, Shutterstock

    Le manioc (Amérique du Sud)

    La racine de manioc contient de la linamarine, qui, mangée crue, peut libérer du cyanure dans l'intestin. La racine doit donc être correctement cuite pour ne pas présenter de danger. En 2005, 27 enfants sont décédés aux Philippines en mangeant du manioc servi à leur école.

     

    La grenouille taureau ou ouaouaron (Namibie)

    La grenouille taureau est une grenouille africaine, plat traditionnel en Namibie, qui contient des molécules toxiques, les jeunes grenouilles étant les plus dangereuses. La toxine conduit à une déficience rénale.

     
    Le ackee est toxique consommé cru et s’il n’est pas mûr. © Craig F Scott, Shutterstock

    Le ackee (Jamaïque)

    Le ackee est un fruit emblématique de la Jamaïque qui contient des graines noires toxiques. La molécule toxique est l'hypoglycine, qui provoque des vomissements. En 2011, il y aurait 35 cas d'empoisonnement. Les fruits peuvent être mortels s'ils sont consommés crus et pas suffisamment mûrs.

     

    Un coquillage : les palourdes de sang (Chine)

    La palourde Tegillarca granosa vit dans des milieux pauvres en oxygène, ce qui fait qu'elle renferme souvent des virus et des bactéries. Ce coquillage peut ainsi transmettre les agents des hépatites A et E, de la dysenterie et de la typhoïde.

     

    Un poisson fermenté : le fesikh (Égypte)

    Le fesikh est un poisson qui a séché au soleil et qui a fermenté longtemps dans le sel. Il est traditionnellement consommé en Égypte lors de la fête de Cham el-Nessim, le jour du printemps. Chaque année, des Égyptiens sont hospitalisés après une intoxication alimentaire. Il existe un risque de botulisme à cause de la mauvaise conservation de ce poisson.

     
    Ne mangez pas les feuilles de rhubarbe ! © photogal, Shutterstock

    Les feuilles de rhubarbe (monde entier)

    Les feuilles de rhubarbe contiennent de l'acide oxalique qui est toxique pour les reins où il forme des cristaux. Les symptômes de l'empoisonnement sont des nausées, des diarrhées, des problèmes pour respirer, des douleurs à l'œil, une urine rouge, des brûlures de la bouche et de la gorge.

     

    Le pangium edule (Asie du Sud-Est)

    Ce fruit est toxique à cause du cyanure d'hydrogène (HCN) qu'il contient. Il doit être correctement cuit et préparé avant consommation.

     

    Alimentation 3:  Top 10 des aliments les plus dangereux du monde

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Pâte à tarte: tout roule!

     

    La pâtissière Ariane Maurice montre comment préparer une... (PHOTO ÉDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE)

     

    La pâtissière Ariane Maurice montre comment préparer une pâte brisée qui conviendra aussi bien aux tartes qu'aux quiches.

    PHOTO ÉDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

     
     
     

    C'est une recette qui peut sembler simple de prime abord et qui a pourtant l'heure d'intimider même les cuisiniers aguerris. Or, une fois qu'on maîtrise la technique de la pâte à tarte, tout roule, mais mieux vaut être prêt à y aller de quelques essais et erreurs.

    «La première fois que j'ai fait une pâte à tarte, je l'ai lancée sur le mur», dit en riant Ariane Maurice qui, aujourd'hui, gagne sa vie en faisant... des tartes!

    «J'avais un livre de Jehane Benoit qui disait si c'est trop sec, ajoute de l'eau, si c'est trop mouillé, ajoute de la farine. Ajoute de l'eau, ajoute de la farine, ajoute de l'eau, ajoute de la farine. J'ai fait une roche!» 

    Fort heureusement, la pâtissière a persisté et tient aujourd'hui la Pâtisserie Bicyclette, rue Saint-Zotique. Nous lui avons demandé de faire une pâte brisée qu'on pourra utiliser pour faire tant des tartes que des quiches.

     

    Pâte brisée

    Une recette d'Ariane Maurice, de la Pâtisserie Bicyclette

    Ingrédients 

    2 1/2 tasses de farine non blanchie

    1 c. à thé de sel

    1 c. à table de sucre

    1 tasse de beurre non salé, froid, coupé en petits cubes

    100 ml d'eau froide 

    1 c. à thé de vinaigre de cidre

    Préparation

    1. Mélanger la farine, le sel et le sucre. Couper le beurre froid en dés et l'ajouter à la farine. Écraser le beurre avec les doigts jusqu'à ce qu'il atteigne la grosseur de petits pois.

    2. Creuser un nid dans la farine, y ajouter l'eau froide et le vinaigre qui auront été préalablement mélangés.

    3. Avec la paume de la main, fraiser la pâte jusqu'à ce qu'elle forme une boule. Travailler rapidement pour ne pas réchauffer la pâte.

    4. Séparer et former deux boules aplaties. Les emballer dans une pellicule plastique et réfrigérer une nuit ou, au minimum, deux heures.

    5. Sortir la pâte du réfrigérateur et laisser tempérer pendant environ 15 minutes avant de l'abaisser à 3 mm d'épaisseur.

    Précuire la pâte à tarte

    Si l'appareil avec lequel vous souhaitez garnir votre pâte à tarte est trop liquide (c'est le cas d'une quiche, par exemple), il est préférable de cuire la pâte à blanc au préalable. Pour ce faire, recouvrir la pâte d'un papier d'aluminium, que l'on garnira de haricots secs. Mettre sur la grille du bas à 425 °F, pendant une quinzaine de minutes. Laisser refroidir. On refait ensuite cuire la tarte avec l'appareil.

     

    Alimentation 3:  Pâte à tarte: tout roule!

    Tarte bourbon-pacanes

    PHOTO ÉDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

    Tarte bourbon-pacanes

    Cette tarte se retrouve à la Pâtisserie Bicyclette juste à temps pour les Fêtes. «On sent le bourbon, mais t'as pas l'impression d'en boire un verre», dit la pâtissière Ariane Maurice, qui ajoute qu'on peut donc en boire un en la mangeant...

    Ingrédients

    1 abaisse de pâte brisée, précuite

    220 g de cassonade foncée

    120 ml de sirop d'érable

    3 oeufs

    1 à 2 c. à table de bourbon

    1/4 de c. à thé de sel

    140 g de pacanes

    1 c. à table de gingembre confit, haché en petits morceaux

    Préparation

    1. Mélanger au fouet cassonade, sirop d'érable, sel, bourbon et oeufs.

    2. Disposer les pacanes et le gingembre dans le fond de l'abaisse précuite.

    3. Verser le mélange liquide.

    4. Cuire à 180 °C (350 °F), environ 30 minutes (l'appareil doit être figé mais tremblotant au centre). Refroidir complètement.

     

    Alimentation 3:  Pâte à tarte: tout roule!

     

    Tarte au chocolat avec coulis de framboises

    PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

    Tarte au chocolat avec coulis de framboises 

    Une recette de Gauthier Lafourcade, des Co'pains d'abord

    Le chef pâtissier des Co'Pains d'abord de la rue Masson nous propose une tarte au chocolat avec coulis de framboises. «C'est une tarte qui, une fois refroidie, reste vraiment onctueuse», dit-il.

    Coulis de framboises 

    Ingrédients

    250 g de pulpe de framboises

    40 g de sucre

    4 g de pectine

    Préparation

    1. Faire bouillir la pulpe de fruit, puis ajouter le sucre et la pectine en poudre. Refaire bouillir et réserver à froid.

    Ganache onctueuse au chocolat 

    Ingrédients

    120 g de chocolat noir

    60 g de chocolat au lait

    60 g de beurre

    250 g de crème 35 %

    45 g de sucre

    Préparation

    1. Mettre à bouillir la crème et le sucre, puis verser délicatement le mélange sur les chocolats et le beurre jusqu'à ce qu'ils soient fondus. Couler la moitié de la ganache dans le fond de l'abaisse qui aura été précuite. 

    2. Attendre que ça durcisse, ajouter le coulis de framboises et des fruits frais, si désiré, puis couvrir du reste de chocolat.

     

     

    Alimentation 3:  Pâte à tarte: tout roule!

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Ces 13 aliments sont bannis dans certains pays du monde !

     


    Vous pensiez qu’on pouvait trouver de tout un peu partout ? Et bien si en réalité c’est presque vrai, il n’en reste pas moins qu’il y a des exceptions.

    En effet, certains pays interdise complètement certains aliments, et il est impossible d’en trouver dans les commerces.

    Découvrons ensemble quels sont ces 13 aliments, et surtout par qui et pourquoi ils sont bannis dans ces pays.

     

    13 aliments bannis dans certains pays et pourquoi ils le sont - page 2




     

     

     

     

    13 aliments bannis dans certains pays et pourquoi ils le sont - page 2

     

     

    13 aliments bannis dans certains pays et pourquoi ils le sont - page 3

     

     

    13 aliments bannis dans certains pays et pourquoi ils le sont - page 3

     

     

    13 aliments bannis dans certains pays et pourquoi ils le sont - page 4

     

     

    13 aliments bannis dans certains pays et pourquoi ils le sont - page 4

     

     

    13 aliments bannis dans certains pays et pourquoi ils le sont - page 5

     

     

    13 aliments bannis dans certains pays et pourquoi ils le sont - page 5

     

     

    13 aliments bannis dans certains pays et pourquoi ils le sont - page 5

     

     

    13 aliments bannis dans certains pays et pourquoi ils le sont - page 5

     

     

    13 aliments bannis dans certains pays et pourquoi ils le sont - page 5

     

    Source : 13 aliments bannis dans certains pays et pourquoi ils le sont

     

    Alimentation 3:  Ces 13 aliments sont bannis dans certains pays du monde !

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Cuisinez le sirop d’érable avec La Petite

    Cabane à sucre lors du Salon Saveurs

     
     

    Alimentation 3:  Cuisinez le sirop d’érable avec La Petite Cabane à sucre lors du Salon Saveurs

     
     
     
    La rédaction 

    La marque québécoise La Petite cabane à sucre vous apprend à cuisiner le sirop d’érable lors de deux ateliers organisés par la Cuisine Madame Figaro à l’occasion du Salon Saveurs qui auront lieu à Paris, le dimanche 4 décembre prochain.

      
     

    Créée par une famille 100 % québécoise, La Petite Cabane à sucre de Québec (1) englobe une érablière traditionnelle et une boutique spécialisée dans les produits de l’érable, située en plein cœur du Vieux-Québec. La popularité de l’entreprise hors frontières s’explique par sa forte présence lors des marchés de Noël, salons et foires internationales européennes, où elle met de l’avant un concept unique et un produit naturel, qui ne contient ni colorant ni additifs. Cette année, La Petite Cabane à sucre sera présente sur le Salon Saveurs des plaisirs gourmands, qui aura lieu du 2 au 5 décembre à Paris (2). Elle vendra notamment son fameux beurre d’érable, élu « Coup de cœur du jury » lors des Trophées Saveurs 2016.

     

    Des ateliers culinaires pour apprendre à cuisiner le sirop d’érable

    Une invitation pour un des Ateliers culinaires animés par la chef Martine Satre autour du sirop d'érable La Petite Cabane à sucre. 
    Ces ateliers auront lieu à la Cuisine Madame Figaro à l'occasion du Salon Saveurs, le dimanche 4 décembre 2016 à 14h puis 15h30. 

    La Cuisine Madame Figaro au Salon Saveurs : stand L 24, Hall C allée L.   

     

    En plus de présenter la crème des produits de l’érable et du terroir de la Belle Province, La Petite Cabane à sucre de Québec proposera des ateliers culinaires autour de l’érable et des traditions québécoises, en partenariat avec Madame Figaro. Crème de cèpes grillées et bacon, viande confite à l'ail et à l'érable sur socle de courges et ses endives caramélisées à l'érable, étagé pommes canneberges au pralin de graines de courges à l'érable sont au menu des deux ateliers animés par Martine Satre, la chef du restaurant Le Temps des cerises, à Danville, au Québec. Cette spécialiste, sacrée « Créative de l’érable » par la Fédération des producteurs de sirop d’érable du Québec, saura mieux que personne vous expliquer comment accommoder ce produit traditionnel.

     

    (1) Pour découvrir les produits de La Petite cabane à sucre en ligne, rendez-vous sur www.lebonsiropderable.com

     

    (2) Salon Saveurs des plaisirs gourmands, du 2 au 5 décembre 2016 à Paris, Espace Champerret. Retrouvez toutes les informations pratiques sur le site.

     

    Alimentation 3:  Cuisinez le sirop d’érable avec La Petite Cabane à sucre lors du Salon Saveurs

     

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique