• Amphibiens: Axolotl

     

    Axolotl

     

    L'axolotl (Ambystoma mexicanum) est une salamandre aquatique originaire du Mexique. Son nom, d’origine aztèque, a plusieurs significations : « chien d’eau » ou « monstre aquatique ». Toutes ces appellations se rapportent au dieu aztèque Xolotl, frère de Quetzalcóatl et dieu des morts.
    Contraint à l’exil par son frère, Xolotl a pris l’apparence d’un axolotl mais a été capturé et tué pour nourrir le Soleil et la Lune.

    L'axolotl a pratiquement disparu dans son environnement naturel. Par contre, cet urodèle est très populaire en captivité et fait l’objet de nombreuses recherches scientifiques.
    Il est vrai qu’ Ambystoma mexicanum possède des caractéristiques surprenantes en matière de régénération.

    Les premiers spécimens d’Ambystoma mexicanum ont été observés dans les lacs Chalco et Xochimilco près de la ville de Mexico.
    Jusqu’à une époque récente, l’aire de répartition de cette salamandre était assez vaste et comprenait de nombreux lacs de haute altitude, en moyenne 2 290 m, du Mexique.
    Malheureusement, la pêche intensive et l’introduction dans ces lacs de poissons prédateurs ont abouti à la quasi-extinction de l’espèce.

    Si l’axolotl n’avait pas intéressé les chercheurs, il aurait disparu en toute discrétion.

     

    Portrait de l’axolotl

    L’axolotl peut atteindre 30 cm de long mais la moyenne se situe à environ 23 cm. Cette salamandre n’atteint jamais l’âge adulte. C’est un exemple typique de néoténie.
    La néoténie est la faculté de pouvoir se reproduire à l’état larvaire.
    C’est donc une forme de maturité bien que l’animal ne soit pas adulte.

    Axolotl

    Axolotl (Ambystoma mexicanum). By EikeR

     

    Ambystoma mexicanum possède des branchies externes en forme de houppe de part et d'autre de la tête. Il possède également des poumons.
    Les larves qui viennent d’éclore respirent d’abord par la peau. Il leur pousse ensuite des branchies externes qu’elles ne perdent qu’en cas de métamorphose. Mais, aquatiques ou terrestres, les individus continuent à respirer par la peau.

    Ambystoma mexicanum

    Les branchies externes donnent un aspect comique à l'axolotl. By Guppiecat

     

    Il existe plusieurs variétés de couleurs. 
    A l’état sauvage, la plus répandue est la forme grisâtre. Par contre, en captivité, on trouve surtout la forme albinos, avec des branchies roses.

    • La forme grisâtre à noirâtre est la pigmentation normale qui correspond à la présence de mélanine
    • La forme dépigmentée correspond à l’absence de mélanine mais les yeux sont noirs (leucistisme)
    • La forme albinos correspond également à l’absence de mélanine mais les yeux et les branchies sont roses (albinisme)

    C’est cette dernière variété qui est la plus couramment vendue en animalerie et utilisée dans les laboratoires.

    Axolotl

    Variété dépigmentée (leucistisme) de l'axolotl. By Only Alice

     

    Les mâles se reconnaissent à leur cloaque plus développé. Les femelles possèdent un corps plus rond et plus dodu.

    Le poids de l’axolotl varie de 60 à 110 grammes.

    La longévité est de 5 à 6 ans. Cependant, les spécimens étudiés en laboratoire peuvent vivre entre 10 et 15 ans.
    Les axolotls étudiés meurent en principe peu de temps après leur métamorphose.

     

    Développement et métamorphose

    L’axolotl a la capacité de rester toute sa vie à l’état larvaire sans se métamorphoser en adulte. On connaît depuis longtemps les paramètres qui permettent cette transformation en salamandre terrestre.

    Axolotl en captivité

    L'Axolotl se métamorphose rarement en liberté. By g-na

     

    Dans leur environnement naturel, ces animaux se métamorphosent très rarement. En captivité, l’augmentation du taux d’iode dans l’eau stimule la glande thyroïde et déclenche la métamorphose en salamandre terrestre.

    A l’état adulte, l’axolotl ressemble beaucoup à la salamandre tigrée (Ambystoma tigrinum), noire avec des rayures transversales jaunâtres.
    Mais, il s’agit de deux espèces différentes.

    Salamandre tigrée

    Salamandre tigrée (Ambystoma tigrinum). By J.N Stuart

     

    Quand la métamorphose s’est opérée, on observe une atrophie des branchies au profit du développement des poumons.
    L’adulte peut ainsi quitter son environnement aquatique.

    L’axolotl n’est pas une exception. En effet, les urodèles exposés aux conditions les plus difficiles, comme les tritons qui vivent en montagne, sont parfois amenés à conserver leurs caractéristiques aquatiques pour affronter le plus tard possible le milieu terrestre moins hospitalier.
    C’est le cas de l’axolotl qui vit à haute altitude et à des températures froides.

    Lac Xochimilco

    Lac Xochimilco au Mexique, habitat naturel de l'Axolotl. By Gaby Maldonado

     

    Pendant longtemps, l’axolotl a été considéré comme une espèce à part. Un jour, un laborantin négligea les spécimens étudiés et l’aquarium commença à s’assécher.
    Certains spécimens moururent mais d’autres se transformèrent en salamandre terrestre.

    La métamorphose est donc provoquée par plusieurs phénomènes :

    • Stimulation de la glande thyroïde
    • Assèchement

    En captivité, il suffit de maintenir son pensionnaire en aquarium en permanence pour que la métamorphose ne se produise jamais.
    A l’inverse, si vous placez le spécimen dans un aquaterrarium (partie aquatique) en diminuant progressivement le niveau d’eau, la larve se transformera en adulte.
    Mais attention, le spécimen peut aussi en mourir et s’il survit, sa longévité sera largement écourtée.

    Reproduction

    A l’état larvaire, l’axolotl est parfaitement adapté à son environnement aquatique et peut se reproduire.

    Axolotl

    L'axolotl peut se reproduire à l'état larvaire. By Brian.gratwicke

     

    La parade de reproduction est amusante à observer et ressemble beaucoup à celle des tritons. Le mâle exécute une sorte de danse en ondulant la partie postérieure et la queue, tournoyant autour de sa partenaire.
    La femelle le suit dans ce ballet aquatique. Le mâle mène la danse et amène doucement la femelle juste à l’endroit où il a déposé sa semence (spermatophore).
    La femelle prélève la semence avec son cloaque.

    Axolotl

    L'Axolotl a besoin d'une forte végétation aquatique. By Sanctu

     

    De 100 à 300 œufs sont déposés dans l’eau attachés aux substrats. Chaque œuf est pondu séparément et protégé par un manteau gélatineux.
    Après 10 à 14 jours, les jeunes naissent et sont immédiatement indépendants.

    Dès la saison de reproduction suivante (entre mars et juin en liberté), les jeunes pourront commencer à se reproduire.

    En captivité, la reproduction a lieu toute l’année.

     

    Mode de vie et alimentation

    L’axolotl est solitaire et principalement diurne. Cette salamandre est active au lever et au coucher du soleil. Les individus ne communiquent qu’au moment de la reproduction.

    Axolotl en aquarium

    L'Axolotl est assez vorace et peu sélectif. By Kate Monkey

     

    C’est une espèce peu sélective qui se nourrit de tout ce qu’elle peut pêcher : insectes, mollusques, petits poissons, arthropodes.
    L’axolotl pratique également le cannibalisme.

    A l’état sauvage, il vit dans des lacs dont la température varie d’environ 20°C à – 7°C l’hiver.

     

    L’axolotl et l’homme

    A l’état larvaire, cet animal possède des capacités exceptionnelles pour régénérer ses organes. Il peut régénérer certaines parties de son cerveau ou n’importe quelle partie de son corps, un œil ou une patte.

    Axolotl

    L'Axolotl fait l'objet de recherches biomédicales. By Dronir

     

    Sa grande tolérance aux greffes intéresse au plus haut point les chercheurs. Cet urodèle fait l’objet de nombreuses expériences biomédicales car grâce à lui, on espère supprimer les rejets suite à une greffe d’organe et également trouver le moyen de pouvoir régénérer des membres abîmés.

    L’espèce est actuellement classée comme en danger critique d’extinction.

     

    L’axolotl en captivité

    C’est une espèce facile à maintenir en captivité et conseillée aux débutants. Par contre, la cohabitation avec d’autres animaux est impossible, y compris d’autres axolotls. En effet, le cannibalisme est fréquent.
    Quant à d’autres poissons, ils seront considérés comme une proie. A l’inverse, c’est votre pensionnaire qui risque de devenir la proie des poissons de plus grande taille.

    Axolotl en captivité

    Cet aquarium est assez spacieux mais manque de végétation et de cachettes pour que l'Axolotl s'y sente en sécurité. By Ariddell

     

    Il lui faut un aquarium d’environ 60 x 40 x 40 avec un fond de graviers de taille moyenne, agrémenté de quelques petites roches ainsi que des galets.
    Il faut aménager l’aquarium avec des plantes aquatiques  et des anfractuosités  afin que l’axolotl se sente en sécurité au milieu de nombreuses cachettes.

    Axolotl

    Un Axolotl curieux. By Only Alice

     

    Il ne doit y avoir aucun courant dans l’aquarium ou alors vraiment très réduit. L’eau doit être traitée contre le chlore et changée régulièrement.

    • Température : 17 à 20°C maximum
    • Eclairage : Lumière du jour. Pas de lumière excessive
    • Alimentation : vers de terre, vers de vase, granulés à base de poisson

    Classification: Animalia. Vertebrata. Amphibia. Caudata. Ambystomatidae. Ambystoma

    V. Battaglia (29.09.2008)

     

    Pin It

  • Commentaires

    4
    Dimanche 5 Mars 2017 à 19:12

     Voici Bouaxo un autre texte pour votre information: Conditionner l'eau de l'aquarium Pour que l'eau soit consommable par les êtres humains, elle est débarrassée des bactéries et divers agents pathogènes grâce à l'emploi de chlore. Le chlore se repère bien à l'odeur de l'eau et à son goût caractéristique. Malheureusement, ce qui est "bon" pour nous ne l'est pas forcément pour nos poissons (et inversement !). Le chlore est toxique pour les poissons et néfaste pour l'équilibre de nos bacs : il brûle les branchies, entre autres) et détruit aussi les bactéries épuratrices présentes dans le filtre. Il faut donc s'en débarrasser avant tout changement d'eau. Comment ? Deux méthodes existent : - une première méthode peut simplement consister à laisser reposer l'eau dans un seau pendant 48 heures avant de l'ajouter à l'aquarium (veillez à ce qu'elle soit à peu près à la bonne température avant de la verser dans le bac) : la brasser en surface à l'aide d'une pompe à air accélère le processus; il est aussi possible de la filtrer au charbon actif (qui élimine le chlore et les métaux lourds). Cette méthode ne sera pas efficace si votre eau du robinet contient de la chloramine (voir encadré en bas de page). - une autre méthode plus simple consiste à utiliser un conditionneur d'eau, qui se chargera en plus de débarrasser l'eau des métaux lourds qui pourraient s'y trouver (les métaux ont un effet néfaste à plus ou moins long terme sur certains poissons). -     

     

    La chloramine : assez récemment dans plusieurs pays, certaines municipalités ont commencé à utiliser de la chloramine pour traiter l'eau du robinet. Il s'agit d'une association de chlore et d'ammoniaque qui permet au chlore de rester actif plus longtemps (le chlore s'évapore facilement mais sa liaison avec l'ammoniaque prolonge son efficacité). Aucun danger pour l'homme mais pas pour les poissons de nos aquariums : l'ammoniaque les empoisonne, même à petites doses. Il s'agit certes d'un problème récent et encore limité géographiquement mais préoccupant pour l'aquariophile : le plus simple est de prendre contact avec sa mairie ou bien avec la compagnie de distribution de l'eau locale et de demander si ce produit est utilisé ou non. Si la réponse est positive, plusieurs possibilités s'offrent à vous : certains fabricants de produits d'aquariophilie destinés à traiter l'eau du robinet conseillent de doubler voire de tripler la dose. Outre que cette solution peut paraître bien coûteuse, elle n'est pas totalement efficace non plus : doubler la dose revient certes à casser l'association chlore/ammoniaque et, en libérant le chlore, celui-ci peut être éliminé (c'est déjà un bon point mais c'est insuffisant). En effet, l'ammoniaque est alors libérée dans votre système, ce qui n'est vraiment pas souhaitable puisqu'un changement d'eau, normalement destiné à entretenir votre système, reviendrait alors à introduire de l'ammoniaque nocive ! Heureusement, de plus en plus de conditionneurs d'eau se chargent désormais de l'élimination de ces deux substances nocives : il convient donc de bien lire l'étiquette avant d'acheter son conditionneur d'eau pour vérifier s'il se charge aussi de neutraliser la chloramine. Certains argueront toutefois que l'efficacité totale de ces produits dans la neutralisation de l'ammoniaque reste à démontrer : aussi, pour minimiser les risques, vous pouvez tout simplement fractionner vos changements d'eau (par exemple 10 litres par semaine pour un aquarium X ou Y au lieu de 20 litres par quinzaine par exemple). Assez fréquemment dans les régions où l'eau est douce, certaines cuves ou certains tuyaux, du fait de leur ancienneté, peuvent libérer dans l'eau chaude divers résidus métalliques - plomb, cuivre ... néfastes à plus ou moins long terme. En ce cas, il est alors conseillé de laisser couler l'eau chaude quelques minutes avant de la mélanger. Les régions où l'eau est plus dure (présence de calcaire) ne sont pas concernées elles car le calcaire qui se déposent graduellement dans les tuyaux forme une couche protectrice retenant ces polluants. - :   

    3
    Dimanche 5 Mars 2017 à 19:10

    Bon Dimanche Bouaxo

    Merci de votre commentaire...

    Ces informations ont été recueillies sur un site

    très recommandé qui est Dinosoria.com

    Si vous me le permettez - veuillez

    les aviser si ce texte ne correspond pas à votre avis.

    Bisous

    2
    Bouaxo
    Dimanche 5 Mars 2017 à 14:09
    L'eau ne doit pas etre traitée contre le chlore car les axos ne supportent aucun produit. L'eau doit etre reposée c'est tout.
    1
    Bouaxo
    Dimanche 5 Mars 2017 à 14:07
    Vous dites n'importe quoi ! Il ne faut surtout pas des graviers au fond et encore moins des galets de petite taille (comme votre photo) !!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :