•  

    Un week-end gastronomique à Sarlat

    Pour réchauffer l'hiver direction le Périgord pour une petite escapade à Sarlat, capitale de la truffe et du foie-gras. Un week-end réconfort sous le signe de la gastronomie et du patrimoine !
    ©  Jennifer Durand

    Le diamant noir de Sarlat

    Au coeur de l'hiver, alors que touristes et estivants ont quitté la ville, Sarlat attire une autre catégorie de visiteurs : les fins gourmets. Car dès les premières gelées, de novembre à fin février, la fameuse truffe noire du Périgord fait son apparition sur les marchés. Sous un soleil encore timide, le cœur de Sarlat bat au rythme de la fête de la truffe.
    ©  Jennifer Durand

    Sarlat, une ville de caractère

    C'est à la Renaissance que Sarlat connait son âge d'or. A côté des demeures gothiques s'élèvent des hôtels particuliers inspirés de la Renaissance italienne. Classée ville d'art et d'histoire, la cité peut se vanter d'avoir la plus forte densité de monuments historiques classés ou inscrits au monde.
    ©  Jennifer Durand

    Le gâteau aux noix

    C'est le dessert préféré des Sarladais : le gâteau aux noix... du Périgord, cela va de soi ! Parce qu'avec le foie gras, les truffes et les figues, les noix font également partie des bons produits du terroir périgourdin.
    ©  Mathieu Anglada

    Le Palais épiscopal

    Accolé à la Cathédrale Saint-Sacerdos de Sarlat, l'ancien Palais des évêques, rappelle que Sarlat a été cité épiscopale pendant plusieurs siècles. Successivement palais épiscopal, mairie, tribunal, théâtre et office de tourisme aujourd'hui, la façade de cet ancien évêché se caractérise par un niveau gothique et deux niveaux du XVIe siècle surmontés d'une galerie Renaissance italienne ajoutée par l'évêque Nicolo Goddi.
    ©  Jennifer Durand

    L'Hôtel de Grézel

    Rue de la Salamandre, se cache l'ancien hôtel particulier de Grézel que l'on reconnait à son tympan sculpté. Acheté par un grand bourgeois au XVe siècle, celui-ci dote l'édifice d'une tour afin d'afficher l'importance de son statut social. A la Renaissance, ces tours anoblissent peu à peu les édifices de la cité périgourdine.
    ©  Jennifer Durand

    Produits de terroir

    Impossible de ne pas conclure une escapade à Sarlat sans faire le plein de conserves, bocaux et confits. Au cœur de la gastronomie périgourdine, ces confits et le magrets sont généralement accompagnés de pommes de terre sarladaises.
    ©  Jennifer Durand

    Un ensemble urbain médiéval exceptionnel

    Emblématique de Sarlat, cette maison pittoresque de la rue Montaigne semble elle aussi avoir traversé les siècles sans une ride. Possédant un ensemble urbain médiéval exceptionnel, la ville doit la beauté de son patrimoine à André Malraux qui eut l'idée de génie de faire classer son centre historique en 1962.
    ©  Jennifer Durand

    L'Église Sainte-Marie par Jean Nouvel

    En 2008, l'architecte Jean Nouvel, enfant du pays, redonne vie à l'ancienne Église Sainte-Marie de Sarlat, désaffectée depuis la Révolution, en la transformant en marché couvert. Coup de maître pour l'architecte qui dote l'édifice de style gothique méridional de gigantesques portes métalliques, faisant de l'église un monument unique au monde.
    ©  Jennifer Durand

    Marché sarladais

    Le Marché de Sarlat est une institution. Tout au long de l'année, producteurs et commerçants viennent y proposer deux fois par semaine le meilleur des produits locaux.
    ©  Jennifer Durand

    Le Manoir de Gisson

    C'est l'un des plus remarquables édifices de la cité médiévale de Sarlat. Imposant hôtel particulier de la bourgeoisie sarladaise au XVIIe siècle, le Manoir de Gisson se compose de magnifiques salons d'apparats, de meubles d'époque, de boiseries et parquets en bois précieux. Sa grande terrasse d'honneur surpl... Lire la suite   
    ©  Jennifer Durand

    La lanterne des Morts

    Construite par les moines au XIIe siècle, la Lanterne des Morts de Sarlat, également appelée Tour Saint Bernard, se situe dans l'ancien cimetière bénédictin. Servait-elle de lanterne, était-ce une chapelle pour veiller les morts ? Si l'origine et l'usage de ce bâtiment sont très incertains, l'édifice n'en est pas moins l'un des plus emblématiques de la ville.
    ©  Jennifer Durand

    Une escale pour les chineurs

    Dans le centre historique de Sarlat, poussez la porte des antiquaires. Derrière leur élégante vitrine, il y a mille et un trésors à chiner.
    ©  Jennifer Durand

    Maison de La Boétie

    Parmi les plus célèbres maisons de Sarlat, l'Hôtel de la Boétie vit naître Etienne de La Boétie, grand écrivain et penseur du XVIe siècle.
    ©  Jennifer Durand

    La Lauze périgourdine

    Caractéristiques du Périgord, les toitures des vieilles maisons du Sarladais sont édifiées en Lauze de calcaire. Ces plaques de calcaire que l'on trouve dans les carrières environnantes sont taillées puis empilées sans mortier jusqu?au faîtage, avant de se teinter de gris au fil du temps.
    ©  Jennifer Durand

    La Fontaine Sainte-Marie

    Alimentée par un ruisseau souterrain, la fontaine Sainte-Marie de la rue des Consuls est située dans une grotte aménagée au XIIe siècle dans une falaise haute de dix mètres. Fontaine naturelle, elle a longtemps été le seul point d'eau potable des habitants de Sarlat.
    ©  Jennifer Durand

    Le Badaud de Sarlat

    Surplombant la Place de la Liberté, "Le badaud", sculpture en bronze de l'artiste Gérard Auliac, contemple le va-et-vient de la foule du haut de son parapet.
    ©  Jennifer Durand

    Le Jardin des Enfeus

    Derrière le chevet de la Cathédrale Saint-Sacerdos se cache le jardin des Enfeus (XIVe siècle au XVIe siècle) un ancien cimetière, aujourd'hui devenu lieu de promenade.
    ©  Jennifer Durand

    Le Présidial

    Un bout d'une ruelle sarladaise se cache le Présidial. Ancien siège de la justice royale, utilisé comme tribunal jusqu'en 1789, l'édifice abrite désormais un restaurant réputé.
    ©  Jennifer Durand

    Sarlat vue d'en haut

    Après avoir réhabilité l'Eglise Sainte-Marie en marché couvert, l'architecte Jean Nouvel dote en 2012 le clocher de l'édifice d'un grand ascenseur de verre. Une fois au sommet, la vue panoramique sur les ruelles pavées et les toits recouverts de Lauzes est à couper le souffle.
    ©  Jennifer Durand

    Le grand marché aux truffes

    Tous les ans au mois de janvier, le Groupement des Producteurs de Truffes du Périgord Noir et de la ville de Sarlat célèbrent la Fête de la truffe. Tout au long du week-end les apprentis trufficulteurs peuvent participer à des ateliers pour en apprendre un peu plus sur ce drôle de champignon. Mais c'est surtout l'occasion d'assister au très encadré grand marché aux truffes, où ce sont de véritables courtiers qui fixent les prix de ces diamants noirs.
    ©  Jennifer Durand

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Voyage: 8 erreurs à ne pas faire

     

     

    Vous prévoyez faire un voyage à l’étranger? Pour que tout se déroule sans anicroche, assurez-vous de ne pas commettre d'impairs. Voici huit erreurs à ne pas faire!

     

    1 Omettre d’appeler la société émettrice de sa carte de crédit.

    iStockphoto.com

     

    Omettre d’appeler la société émettrice de sa carte de crédit. 

    Imaginez: en voyage à Paris, vous décidez de vous payer la traite dans les magasins… jusqu’à ce qu’on vous avise que votre carte de crédit est bloquée! Pourtant, vous n’avez pas dépassé votre limite de crédit. Impossible? Hélas, non. 

     

    Dans le but de contrer une possible fraude, les institutions financières n’hésitent pas à geler le compte de leurs clients lorsque les transactions portées sur leur carte leur semblent inhabituelles. 

     

    La solution pour prévenir cette situation cauchemardesque: aviser les émetteurs de toutes vos cartes de crédit que vous partez en voyage. Vérifiez également la date d’expiration de vos cartes et les crédits disponibles. Et munissez-vous de deux cartes de crédit, histoire de ne pas être pris au dépourvu. 

    Atterrir dans une ville étrangère, sans réservation d’hôtel, risque d’être toute une aventure. En effet, chercher un endroit où dormir, alors que vous êtes fatigué et sous l’effet dudécalage horaire, peut être particulièrement angoissant et irritant. Vous serez sans doute tenté de choisir le premier hôtel aperçu, qui ne correspondra pas nécessairement à vos goûts ni à votre budget. Et encore faut-il qu’il y ait des chambres vacantes.

     

    Bref, pour éviter ce stress inutile, réservez au moins la première nuit. 

    Un voyage représente une grosse dépense. Alors, mettez toutes les chances de votre côté. Vous pouvez choisir Internet pour vous informer et préparer votre itinéraire. Mais pour finaliser le tout, rien ne vaut l’expertise d’un agent de voyages, surtout s’il y a plusieurs éléments à gérer, tels les correspondances, les vols, les hôtels et la location de voiture, ou simplement si vous ne voyagez pas souvent. Il vous conseillera, entre autres, à propos des vaccins, du transport, de l’hébergement et des sites à voir, il ciblera vos besoins et vos goûts pour vous éviter des erreurs coûteuses ou désagréables, et il dénichera de bons tarifs – souvent meilleurs que ceux affichés dans Internet. 

     

    De plus, vous gagnerez du temps: il peut boucler la transaction rapidement, alors que vous devrez y consacrer de nombreuses heures si vous prenez tout en charge. Vous serez aussi mieux protégé. En effet, la loi oblige les agences de voyages québécoises à détenir un permis de l’Office de la protection du consommateur (OPC) et à déposer les sommes perçues en fidéicommis jusqu’à ce que le voyage ait lieu. Chaque agent de voyages doit aussi détenir un certificat individuel remis par l’OPC. En cas de faute ou d’erreur commise par l’agent ou de faillite de l’agence, vous aurez droit à une compensation, ce qui n’est pas le cas si vous effectuez vos transactions sur Internet. 

    Vous prévoyez louer une voiture lors de votre prochain voyage à l’étranger? Le permis de conduire international (PCI) sera alors un précieux allié, quelle que soit votre destination. Sachez qu’il n’est pas requis dans tous les pays, notamment en France et en Amérique du Nord (sauf en Géorgie). Mais, même si un pays ne requiert pas de PCI, l’entreprise de location de voitures avec laquelle vous ferez affaire peut l’exiger.

     

    Il constitue une preuve que vous détenez un permis de conduire valide dans votre pays de résidence. Il s’avérera également fort pratique si vous vous faites arrêter pour une infraction au code de la route d’un pays par un agent qui ne comprend pas votre langue. Le PCI traduit votre permis de conduire en une dizaine de langues! 

     

    Vous voyagerez plus en paix en sachant que, s’il vous arrive un problème et que vous ne puissiez communiquer avec vos proches, ces derniers pourront remettre votre itinéraire au ministère des Affaires étrangères, entre autres, et activer les recherches.

     

    Il est également important que vos proches puissent vous joindre facilement en cas d’urgence.

    L’itinérance internationale permet au client d’un réseau sans fil de se connecter automatiquement à un réseau sans fil d’un autre pays. Des frais d’itinérance sont toutefois exigés. Ceux-ci s’appliquent à l’accès Internet, aux appels vocaux, aux messages textes, aux images, en fait à tout ce qui est reçu, téléchargé ou envoyé lorsque vous vous trouvez à l’extérieur de la zone de réseau couverte par votre plan, et ce, même au Canada. 

     

    À retenir: les frais d’itinérance s’accumulent dès que votre cellulaire est allumé. Même si vous ne l’utilisez pas, des données peuvent être émises, téléchargées ou reçues automatiquement. Bref, vous risquez de recevoir à votre retour de voyage une facture plutôt salée. 

     

    L’idéal, c’est évidemment de voyager sans cellulaire. Mais si vous ne pouvez vous en passer, prenez certaines précautions avant votre départ. 

     

    Plusieurs options s’offrent à vous. 

    • Vous pouvez notamment vous procurer un forfait voyage pour les appels interurbains et les transmissions de données auprès de votre fournisseur de services. Pensez toutefois à vous informer sur la façon de faire pour suivre de près vos frais d’itinérance pendant le voyage ainsi que le montant accumulé. 
    • Vous prévoyez utiliser votre appareil uniquement pour les appels vocaux? Vous pouvez alors désactiver les connexions réseau en itinérance ou régler votre appareil en mode «avion» en tout temps, puisque la surfacturation est principalement liée à l’utilisation d’Internet, de la messagerie texte et de la transmission de données. 
    • Vous pouvez aussi vous procurer sur les lieux mêmes un appareil peu coûteux, ou encore une carte d’appel prépayée auprès de l’un des fournisseurs de services locaux. Dans ce dernier cas, assurez-vous que votre appareil est compatible avec la fréquence du réseau utilisée dans le pays que vous visitez. 

    Sans assurance, un voyage annulé, écourté ou prolongé, un problème de santé ou un accident à l’étranger pourraient vous coûter très cher. Exemples: une consultation et des soins aux urgences dans le Vermont peut engendrer des frais d’environ 2 000$; une hospitalisation de trois jours aux soins intensifs en Floride peut coûter 26 000$ et plus; un malaise cardiaque à bord d’un bateau de croisière, avec évacuation, hospitalisation et rapatriement au Québec, peut tourner autour de 37 000$!

     

    Le hic: la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) ne rembourse qu’une partie des services de santé reçus à l’extérieur du Québec, et selon les tarifs en vigueur ici, qui ne sont pas nécessairement les mêmes qu’à l’étranger ou ailleurs au pays. 

     

    De plus, certains services ne sont pas couverts par la RAMQ, comme le transport d’urgence, le rapatriement au Québec, les médicaments achetés à l’extérieur de la province, l’hébergement et les repas du conjoint s’il doit prolonger son séjour.

     

    Il y a aussi les possibles coûts associés à l’annulation du voyage en raison d’une urgence médicale ou familiale, au retard de vol ou encore à la perte ou au vol de vos bagages que vous devrez assumer. 

     

    Donc, pour partir l’esprit tranquille, munissez-vous toujours d’une assurance voyage adéquate dès que vous partez à l’extérieur du Québec. Mais d’abord, n’oubliez pas de vérifier attentivement la couverture voyage de votre assurance collective et celle de votre carte de crédit (généralement or ou platine), s’il y a lieu. Elles peuvent être intéressantes, et il est inutile de payer deux fois pour la même protection. Assurez-vous seulement pour les services non compris. C’est possible, puisque les assurances voyage peuvent être vendues à forfait ou à la pièce. 

    Passeport Canada recommande de garder son passeport sur soi en tout temps. En cas de contrôle, vous devrez, en effet, présenter une pièce d’identité reconnue, pas une photocopie, À cet effet, la ceinture porte-billets, ou encore la pochette au cou, est fort pratique pour transporter le passeport en sécurité, sous les vêtements. De retour à l’hôtel, déposez celui-ci dans le coffre-fort de votre chambre. 

     

    Mais avant même de partir en voyage, n’oubliez pas de faire deux photocopies de la page d’identification de votre passeport et de vos papiers importants (permis de conduire, carte d’assurance maladie, etc.) et d’en laisser une copie à un ami ou à un parent en qui vous avez confiance et qui ne part pas avec vous. Gardez l’autre copie avec vous au moment de votre voyage et laissez-la dans un endroit sûr mais ailleurs qu’avec votre passeport. 

     

    Vous pouvez également scanner la première page de votre passeport et la télécharger sur une clé USB, qui se transporte aisément et que vous conserverez dans une autre pochette que celle de votre passeport. 

     

    Vous pouvez aussi vous envoyer la page scannée à une adresse courriel à laquelle vous pourrez accéder sans problème une fois à l’étranger. Ainsi, en cas de perte ou de vol de votre précieux document, vous aurez toutes les données pour le remplacer rapidement. 

     

    Merci à Manon Martel, directrice régionale de l’Association canadienne des agences de voyages (ACTA), à Philippe Viel, responsable des communications à l’Union des consommateurs, et à Jean-Jacques Préaux, porte-parole de l’Office de la protection du consommateur, pour leur collaboration.

     

    Art de Vivre:  Voyage: 8 erreurs à ne pas faire

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    10 astuces pour partir en vacance moins

    bête – Quand Mac Gyver est en vous

    (Part. 2)

     

     

    Voici 10 nouvelles astuces pour vous permettre de partir en vacance comme l’aurait fait Mac Gyver. Vous allez bluffer vos amis !

     

    1. Toutes les canettes peuvent être transformées en réchaud à gaz.

    1-copy2-934x

     

     

    2. Pour vous éclairer, placez une lumière sur une bouteille d’eau contenant de la javel et transformez là en une puissante source de lumière !

     

    s3-ec.buzzfed.com

    s3-ec.buzzfed.com

     

     

    3. Tremper du coton dans de la cire est un moyen parfait pour démarrer un feu

     

    s3-ec.buzzfed.com

    s3-ec.buzzfed.com

     

    4. Les chips aussi sont de bons combustibles

     

    survival.outdoorlife.com

    survival.outdoorlife.com

     

    5. Le mintyboost, un chargeur en kit à monter soi-même, bien pratique quand l’électricité n’est pas accessible !

     

    t3n.de

    t3n.de

     

    6.  Pour imperméabiliser toutes ses affaires, il suffit de mettre un sac plastique à l’intérieur de son bagage puis d’y ranger ses affaires, simple comme bonjour.

     

    appalachiantrials.com

    appalachiantrials.com

     

     

    7. Le gain de place peut être très utile, il suffit d’être un tout petit peu organisé.

     

    8. Le saviez-vous ? Lorsque vous vous faîtes piquer par un moustique, frottez-vous avec un savon pour calmer les démangeaisons instantanément

     

    i.huffpost.com

    i.huffpost.com

     

    9. Pour un coussin improvisé, glissez vos vêtements dans la poche du sac de couchage et le tour est joué !

     

    smhttp.26721.nexcesscdn.net

    smhttp.26721.nexcesscdn.net

     

    10. La Lifestraw ou paille de vie vous permet de boire de l’eau pure où que vous soyez !

     

    amazon.com

    amazon.com

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Ces restaurants au fil de l'eau

    Quoi de plus rafraîchissant qu'un air marin pour les repas d'été ? Voici une sélection de restaurants à quai ou flottants pour naviguer en gastronome en France. Commençons par le Cap Seguin, un restaurant sur pilotis situé en bord de Seine à Boulogne-Billancourt, qui propose deux esp... Lire la suite   
    ©  Cap Seguin

    Cuisine syrienne et italienne Au Grand Large

    Avec sa vue donnant sur un espace sauvage et protégé du plan d'eau du Grand Large en banlieue de Lyon à Décines, le restaurant Au Grand Large excelle dans une cuisine traditionnelle et familiale d'inspiration syrienne et italienne. Idéal le week-end pour les rendez-vous familiaux, les mariages, les communions...
    ©  augrandlarge.fr

    Ambiance chic et décontractée au River Café

    Ancré à quelques miles des plus grands clubs sportifs (Roland Garros, Stade Français et Parc des Princes) à Issy-les-Moulineaux en région parisienne, le River Café occupe une place stratégique à l'heure des grands événements. Sa terrasse de 100 couverts s'ouvre sur la Seine. A la fois péniche de luxe, barge de charme et jardin dans la ville, le River Café... Lire la suite   
    ©  DR River Café

    Quai Ouest, un loft posé sur l'eau

    Le restaurant Quai Ouest est une immense barge posée sur l'eau face au bois de Boulogne, entre les ponts de Suresnes et de Saint-Cloud, qui propose une cuisine créative aux racines traditionnelles françaises. Les clients peuvent amarrer leur bateau sur le quai privé pour se poser directement en terras... Lire la suite   
    ©  Quai Ouest

    Le Gonfalon dans un cadre prestigieux

    Le Gonfalon est l'une des plus belles tables du pays de Meaux, située au c?ur du village de Germigny l'Evêque. Sa salle à manger avec ses boiseries et sa symphonie de bleu offre le charme discret... Lire la suite   
    ©  Frédéric Brollo

    Dans un cadre trendy au Salon sur l'Eau

    Le Salon sur l'Eau est un superbe bateau de 500 m² se trouvant à proximité de la porte Maillot à Suresnes... Lire la suite   
    ©  Le Salon sur l'Eau

    Ambiance champêtre à La Chaîne d'Or

    Situé dans un manoir normand du XVIIIème siècle dans le village des Andelys, le restaurant de La Chaîne d'Or qui donne directement sur la Seine depuis ses grandes baies vitrées offre une restauration gastronomique soignée. Le chef de cuisine Philippe ... Lire la suite   
    ©  La Chaîne d'Or

    Le Don Juan II, escales parisiennes

    Pour une croisière-dîner sur la Seine à Paris, l'authentique yacht de luxe des années 50 Don Juan II s'avère un choix approprié, à condition d'avoir le porte monnaie bien rempli (prévoir un budget de +90 euros). La croisière de 2h30 vous promène entre la Grande Bibliothèque et l'Ile aux cygnes. Dans un cadr... Lire la suite   
    ©  Don Juan II

    Richard et Christopher Coutanceau à La Rochelle

    Le restaurant Richard et Christopher Coutanceau, membre des Relais & Châteaux, est une des meilleures tables de la région de La Rochelle, une référence gastronomique régionale avec deux macarons Michelin depuis 1986. Presque les pieds dans l'eau, la carte privilégie les produits fra... Lire la suite   
    ©  Richard et Christopher Coutanceau

    Le Petit Poucet, guinguette à Levallois-Perret

    Patio, terrasses et tonnelle : au Petit Poucet, tout est prévu pour profiter du calme rafraîchissant des bords de Seine dans un cadre original. Le chef vous y concocte une cuisine contemporaine française dans ce bâtiment de style californien, avec des façades en bois exotique. L'ambiance est ensoleillée.
    ©  Le Petit Poucet

    Esprit guinguette à Neuilly

    Si l'ambiance jet-set vous rebute, optez plutôt pour La Guinguette de Neuilly, un ancien relais de canotiers qui a su conserver une atmosphère joyeuse et champêtre, avec ses nappes à carreaux rouges et blancs et ses grosses poutres en bois. Situé sur l'île de la Jatte à Neuilly-sur-Seine, La Gu... Lire la suite   
    ©  La Guinguette de Neuilly

    Péniche enchanteresse à Meaux

    La Péniche, amarrée à Meaux en région parisienne, propose deux restaurants et un salon de thé. Le Capitaine propose une cuisine pour gastronomes avec un "menu-carte du capitaine" qui change tous les mois, tandis que Le Sundeck opte pour des salades, pizzas et formules sur le pont, chauffé l'hiver. La ... Lire la suite   
    ©  La Péniche

    Ô Restaurant, aux portes de Paris

    Situé à Levallois-Perret sur les bords de Seine, le Ô Restaurant est un des plus grands restaurants sur l'eau de toute l'Europe. Pour un budget entre 30 et 60 euros, cette barge de 600 m² amarrée aux quais offre une cuisine épurée d'inspiration marine dans un décor inspiré des éléments naturels.
    ©  Ô Restaurant DR

    Le Café du Lac d'Enghien les Bains

    Alliant cuisine traditionnelle et créative, Le Café du Lac, logé dans un hôtel 3 étoiles, vous accueille dans un cadre élégant aux couleurs chatoyantes, griffé Lucien Barrière, face au lac d'Enghien-les-Bains. L'é... Lire la suite   
    ©  Le Café du Lac

    Les Flots, un navire sur la Seine

    Ce bateau restaurant situé sur les quais de Seine dans le 12e arrondissement de Paris accueille ses visiteurs dans une ambiance chaleureuse et raffinée. Ses différents espaces permettent de recevoir de 80 à 200 personnes en banquet, ou de 150 à 300 personnes en configuration cocktail, dans les salles ou sur les ponts extérieurs avec une vue imprenable sur la capitale. Les Flots... Lire la suite   
    ©  Les Flots

    Le Boucanier, ambiance rock et marine

    Le Boucanier est un restaurant sur un bateau amarré face à l'île Migneaux, à Poissy. Dans un cadre boisé et élégant, décoré de nombreux objets qui invitent au voyage, le chef propose une cuisine française généreuse. Des concerts y sont souvent organisés, permettant de découvrir de jeunes talents. L'été, la fraîcheur des ... Lire la suite   
    ©  Le Boucanier

    Pizza-bateau à Angers

    <:FIGURE style="WIDTH: 630px" class=ccmcss_cms_figure>

    <:FIGCAPTION>L'Eau à la Bouche n'est pas un restaurant à pizzas ordinaire... Il s'agit tout d'abord de la première pizzeria sur la Maine, amarré Quai des Carmes, Quartier de la Doutre, en face du château d'Angers. C'est une toue cabanée, un bateau de Loire, qui offre un fabuleux cadre pour déguster une large carte de pizzas et autres petits plats.
    ©  L'Eau à la Bouche

    Pin It

    votre commentaire
  • 10 belles tables des parcs et jardins parisiens

    la terrasse au milieu de deux étangs accentue la sensation d'être hors du
    La terrasse au milieu de deux étangs accentue la sensation d'être hors du temps... © Les 2 étangs 

    Envie de déjeuner dans un écrin de verdure ? Essayez une de ces 10 tables dans les parcs et jardins d'Île-de-France. Un avant-goût de vacances en perspective.

    Les 2 étangs au coeur du Bois de Boulogne : un coin d'éden

    Situé dans le domaine du Tir aux Pigeons, le restaurant porte bien son nom : il offre une vue privilégiée, presque onirique, sur les deux étangs de ce superbe site classé. Voici un lieu idéal pour les dîners romantiques ou les évènements, une invitation à la rêverie...

    Le restaurant propose une cuisine fraîche et inventive dans une architecture à l'empreinte anglo-saxonne. Le restaurant est également réputé pour son brunch copieux du week-end.

     

    Le Chalet des Îles Dausmenil au Bois de Vincennes

    une terrasse à l'abri des regards indiscrets  
    Une terrasse à l'abri des regards indiscrets © Chalet des Îles Dausmenil 

    Sur une île au cœur du Bois de Vincennes

    Cet ancien chalet suisse datant de l'Exposition Universelle de 1867 a repris vie en 2006 grâce à Jean-Baptiste Aubertin et Jean-Michel Calvert qui ont eu le coup de foudre pour ce lieu. Ils l'ont entièrement rénové pour en faire un bar-restaurant propice aux moments de détente avec terrasse, pergola et espace de repos près de la berge.

    D'extérieur, le bâtiment conserve son aspect originel tandis qu'à l'intérieur, le décor est contemporain. La cuisine, dans un style brasserie moderne, mêle recettes traditionnelles et d'ailleurs.

     

    Le Pavillon Puebla au Parc des Buttes Chaumont

    le terrasse est nichée dans la rocaille du parc
    Le terrasse est nichée dans la rocaille du parc © L'Internaute Magazine / Julie Gerbet 

    Le pavillon de Vincent Cozzolli

    Vincent Cozzolli, qui tenait le restaurant Chez Vincent dans le XIXe arrondissement, a repris au printemps 2007 le Pavillon Puebla, restaurant niché dans le Parc des Buttes Chaumont.

    Dans un cadre de style Napoléon III, il y propose de goûteuses spécialités italiennes. Dès les beaux jours, la terrasse est une des plus prisées et des plus appréciées de Paris.

     

    Le café Diane dans le Jardin des Tuileries

    la terrasse dans le jardin des tuileries
    La terrasse dans le Jardin des Tuileries © Café Diane 

    Un resto tendance au cœur de Paris

    Au cœur de Paris et des très beaux jardins des Tuileries, le Café Diane, anciennement connu sous le nom de Chalet Diane, a subi un lifting (nouvelle carte aux accents "world", nouvelle vaisselle, nouveau mobilier et nouvelle tenue du personnel).

    Ouvert été comme hiver, son atout charme est sa grande terrasse de quelques 200 places (!) où l'on est à peu près sûr de trouver une place même par jour de forte chaleur. En prime, on apprécie la vue sur le Louvre, la Tour Eiffel et le plan d'eau. Idéal pour épater et faire rêver ses amis non parisiens...

     

    Le restaurant des Jardins de Bagatelle

    le bagatelle et sa superbe terrasse sur les jardins.  
    Le Bagatelle et sa superbe terrasse sur les jardins. © Le Bagatelle 

    Escapade champêtre et culinaire

    Situé dans la partie ouest du bois de Boulogne, dans les anciennes écuries de Bagatelle datant de 1835, voici un restaurant gastronomique idéal pour se restaurer au cours d'une balade bucolique dans les Jardins de Bagatelle.

    Dans une ambiance lounge, vous goûterez à une cuisine fine et de bons vins. Rien de plus agréable que de passer l'été dans la véranda ou la terrasse ponctuée de grands parasols blancs, pouvant recevoir 400 convives.

     

    Le Pavillon au Parc Montsouris

    la terrasse donne directement sur le parc montsouris
    La terrasse donne directement sur le parc Montsouris © Pavillon Montsouris 

    Une bonne table dans le parc Montsouris

    Le Pavillon Montsouris occupe un pavillon de style Belle Epoque datant de 1889. Réhabilité en 2002 dans un décor d'inspiration coloniale, le Pavillon offre, en plein Paris, un lieu de quiétude qui rappelle la campagne. Situé à proximité du lac du parc Montsouris, sa terrasse et sa verrière s'ouvrent directement sur la verdure.

    En cuisine, Sébastien Dagoneau propose un menu-carte à 51 euros avec, au choix, des spécialités telles que le Foie Gras du Bocage aux épices ,chutney de pommes et cerises,coulis au xérès ou la dorade royale en filet rôti aux olives,flan de roquette et rafraichi de caviar d'aubergines à la coriande ,tapenade d'olives au pignons de pin et anchois.

     

    L'Île Saint-Germain à Issy-les-Moulineaux

    le restaurant occupe une ancienne poudrière
    Le restaurant occupe une ancienne poudrière © L'Île Saint-Germain 

    La campagne à deux kilomètres de Paris

    Ce restaurant a un avant-goût de vacances. Situé sur l'Île Saint-Germain à Issy-les-Moulineaux, il occupe depuis 1998 une ancienne poudrière de style Napoléon III.

    Son atout : l'immense terrasse sous les marronniers ouverte sur le parc ou, pour les jours de mauvais temps, les tables sous la verrière avec vue sur le parc. Carpaccio de thon cru à l'huile de sésame, brochette de poulet tandoori, steak d'espadon à la plancha au miel et coriandre... La cuisine y prend des accents du monde.

     

    Le Pré Catelan au Bois de Boulogne

    la terrasse, à l'orée du bois de boulogne
    La terrasse, à l'orée du Bois de Boulogne © Le Pré Catelan 

    Un trois étoiles dans le Bois de Boulogne

     

    Frédéric Anton, le chef du Pré Catelan, a été récompensé en février 2007 de trois étoiles au guide rouge. Une distinction suprême pour cette institution qui porte le nom de la partie du Bois de Boulogne dans laquelle elle est située.

    Construit en 1905 dans un style Belle Epoque, le Pré Catelan est couru depuis ses débuts par le Tout Paris. Aux beaux jours, on s'y presse pour obtenir une table sur la belle terrasse située à l'orée du Bois de Boulogne.

     

    Le Grand Véfour dans les jardins du Palais-Royal

    le restaurant est situé sous les arcades du palais royal
    Le restaurant est situé sous les arcades du Palais Royal © Le Grand Véfour 

    Halte gastronomique au cœur de Paris

    Le Grand Véfour, restaurant doublement étoilé du chef Guy Martin, est un des plus vieux restaurants de Paris.

    Situé sous les arcades des jardins du Palais-Royal, en plein centre de Paris, il est fréquenté depuis plus de 200 ans par des personnalités de la vie politique, artistique et littéraire qui viennent admirer son décor, fleuron de l'art décoratif du XVIIIe siècle.

     

    La Petite Venise au parc du Château de Versailles

    les anciennes écuries du château de versailles ont été transformées en
    Les anciennes écuries du Château de Versailles ont été transformées en restaurant © La Petite Venise 

    Un après-midi dans le parc du Château

    A deux pas du Grand Canal et du bassin d'Apollon dans le parc du château de Versailles, le restaurant La Petite Venise est situé dans les anciennes écuries du roi Louis Philippe.

    Le restaurant, qui fait aussi salon de thé, propose des jus de fruits préparés avec les fruits du potager du Roi et un chocolat chaud à l'ancienne digne de ceux préparés sous Louis XV. Idéal pour une sortie en famille, avant ou après un tour de barque sur le Grand Canal.

     

    <:ASIDE id=note_23109 class=ccmcss_cms_note>

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique