• Les Races de Chats

     

    California Rex

     

     

     

     

    DESCRIPTIF

    Le California Rex a un poil un peu plus long que les autres chats de type Rex. Comme eux, ils présente une robe au poil bouclé.

     

    ORIGINES

    Le California Rex, comme son nom l'indique nous vient de Californie, aux Etats-Unis, où il a été découvert au début des années 60.

     

    DIVERS

    Une technique de bouclage des cheveux, appelée "marcel-waving" en anglais, à inspiré le surnom que l'on donne à ce chat à cause de son poil bouclé : le Marcel. 

     

    NRC : Les nouvelles races et nouvelles couleurs peuvent être présentées en exposition mais ne peuvent pas obtenir de certificat de titre ni participer aux Best In Show.

    Elles sont jugées et peuvent obtenir un excellent si le sujet présenté est d’un mérite suffisant.

     

    Description générale

    Ce chat très rare est la variété à poil long du Cornish Rex. Comme lui, il a une allure de lévrier avec un dos arqué, une musculature sèche et une ossature fine et, comme lui, il est alerte et vif. La fourrure, mi-longue, est très douce et crantée. Il n’y a pas de poil de jarre, c'est-à-dire de poil intermédiaire entre le poil de garde et le sous-poil. La morphologie et la qualité de la fourrure sont d’égale importance. Du fait de la longueur de son poil, le Californian Rex peut paraître un peu plus lourd qu’il ne l’est en réalité.

     

    Tête :plus longue que large, la tête est de taille moyenne. De profil, on voit nettement deux lignes incurvées. La première va du sommet du crâne à la naissance du nez. La seconde va de la naissance du nez jusqu’au bout du nez. Ces lignes forment deux arcs convexes caractéristiques appelés « profil romain ». Le crâne est ovoïde, notamment à l’arrière des oreilles. Le nez est large et bombé.

     

    Museau : les patons sont pleins et bien définis, formant un léger pinch. Le menton suit le prolongement de l’ovale de la tête.

     

    Yeux :ovales et bien ouverts, les yeux sont espacés l’un de l’autre d’environ la largeur d’un œil. La couleur des yeux est conforme à celle de la robe.

     

    Oreilles :grandes, placées haut sur la tête sans être des oreilles d’âne, les oreilles du Californian Rex sont de forme conique.

     

    Encolure : longue, fine et musclée, l’encolure a une forme arquée caractéristique.

     

    Corps :de format oriental, le corps est long avec une cage thoracique pleine et profonde et un dos arqué comme celui d’un lévrier. L’arrière-main, légèrement arrondie, est bien musclée. L’ossature est très fine.

     

    Pattes : hautes et très fines, les pattes sont fermes et musclées. 

     

    Pieds : de forme ovale, les pieds sont petits. Le Californian Rex donne l’impression de se tenir sur les pointes, comme une danseuse. 

     

    Queue : longue, en forme de fouet, la queue est recouverte d’une fourrure mi-longue, fine et crantée.

     

    Robe et texture :mi-longue et très douce au toucher, la fourrure est crantée avec des mèches en forme de vague. La fourrure du Californian Rex est composée de poil de garde, modifié au point de ressembler à du duvet, et de sous-poil. Il n’y a pas de poil de jarre entre le poil de garde et le sous-poil. La fourrure est plus courte et plus dense sur les pattes et la tête. Les moustaches sont longues et souples.

     

    Condition et équilibre : le Californian Rex combine naturellement une hyper élégance avec une condition et une musculature d’athlète.

     

    Pénalités

    Tête trop triangulaire ou ronde. Menton fuyant. Grandes zones dénudées. Lourdeur ou au contraire manque de tonicité musculaire.

     

    Pin It

  • Les Races de chats

     

    Burmese ou Malayen 

     

     

     

     

     

    ORIGINES

    La race originale est connue depuis plusieurs siècles en Thaïlande sous le nom de Chat Supalak (Cuivre). Mais ce n'est qu'au début des années 30 qu'à San Francisco (USA), une femelle brune fût accouplée à un Siamois Seal Point. Les chatons brun foncé qui en furent issus sont le point de départ du Burmese.

    On distingue deux types de Burmese: Le type anglais au corps plutôt long, gracieux, élégant et musclé (appelé Burmese Européen) et le type américain (Burmese Américain) de taille moyenne avec un corps musclé (voir les 2 standards LOOF ci-dessous).

     

    CARACTÈRE

    Réputé très intelligent, ce chat, actif et curieux, semble s'adapter à toutes les situations. C'est un excellent compagnon à l'humeur aimable et joyeuse et à la voix douce.

     

    DIVERS

    Cette race a une tendance à l'embonpoint. Sa dentition est prédisposée au tartre.

     

    COULEURS ET VARIÉTÉS

    - BRUN (Sable)

    C'est la couleur traditionnelle : brun sombre, chaud et intense, qui s'éclaircit sur le ventre. Des marques plus sombres peuvent apparaître sur les oreilles, le masque et la queue. La truffe et les coussinets sont coordonnés.

    - BLEU

    Cette variété a été créée aux USA, d'un père américain. C'est l'équivalent génétique de son cousin Siamois Blue Point. La robe idéale se conjugue en tons doux de bleu ardoise argenté, avec un effet silver plus prononcé sur les oreilles, les joues et les pieds. La truffe est gris-foncé et les coussinets d'un gris rosé plus clair.

    - CHOCOLAT (Champagne)

    Cette variété présente une coloration laiteuse typique, très différente des tons plus intenses du Brun (Sable).

    - LILAS (Platine) et CHOCOLAT

    Cette variété est une dilution du Burmese chocolat, établie dans les années 70. La robe est d'une nuance de gris pigeon rosé. La truffe et les coussinets sont d'un rose lavande coordonné.

    - ROUX

    L'idéal de la variété consiste dans des yeux or et une fourrure crème tirant sur le mandarine, plutôt que rousse. Le reste de la robe doit être homogène, malgré la présence du gène orange responsable des marques Tabby sur le visage. Les pattes ne doivent comporter aucune trace d'anneaux. La truffe et le coussinet sont roses.

    - CRÈME

    Dilution du roux due au gène orange. Cette variété s'est développée au Royaume Uni dans les années 60 et 70. Les yeux doivent être couleur or foncé plutôt que jaunes. La robe idéale est de crème intense, avec nuances plus sombres sur les oreilles, le visage, les pieds et la queue. La truffe et les coussinets sont roses.

     

     

     

    ENTRETIEN

    Le toilettage n'est pas indispensable.

     

    STANDARD DU BURMESE EUROPEEN

     

    DESCRIPTION GÉNÉRALE

    Le Burmese Européen est une race très ancienne originaire du Sud-Est asiatique. Elle se distingue par sa couleur unique, le patron sépia (CbCb), qui modifie la couleur de base en éclaircissant légèrement le corps par rapport aux extrémités.

    Les caractéristiques marquantes de ce chat sont sa texture de robe soyeuse ainsi que l'expression vive de son regard.

    Le Burmese Européen est un chat élégant de taille moyenne. Sa forte musculature est mise en valeur par sa fine fourrure soyeuse et couchée près du corps. Il est d'un poids plus élevé que sa taille ne le laisse supposer.

    Tout rappel de la morphologie orientale du Siamois ou de la morphologie cobby du British doit être considéré comme une faute.

    Note : les Burmeses Européens silver tipped, silver shaded, golden tipped et golden shaded sont appelés Burmilla.

     

    TETE

    De taille moyenne, la tête doit néanmoins présenter une bonne hauteur entre le sommet du crâne et la mâchoire inférieure. Vu de face, elle forme un triangle court, large au niveau des pommettes, se terminant en fuseau par un museau légèrement arrondi. Le dessus du crâne est large et légèrement bombé. Le front est légèrement arrondi. Le nez présente un stop net, puis se termine droit. 

     

    MUSEAU

    Le bout du nez et le menton forment une ligne droite verticale. La mâchoire inférieure présente une bonne épaisseur de menton. Chez les chatons, un léger pinch est admis.

     

    YEUX

    Grands, les yeux sont bien espacés l’un de l’autre. La ligne supérieure des yeux est droite et légèrement de biais vers le nez. La ligne inférieure est arrondie. La couleur est particulièrement vive et lumineuse. Toutes les nuances de jaune à ambre sont acceptées, le jaune doré ayant la préférence.

    La forme, la taille et le placement des yeux sont plus importants dans l'expression du Burmese Européen que la couleur.

    Remarque : des tolérances doivent être accordées sur la couleur des yeux des chatons. Une dilution de la couleur est tolérée chez les chats âgés.

    La couleur des yeux du Burmese Européen est très sensible aux variations d'intensité et de tonalité de la lumière. Si possible effectuer le jugement à la lumière du jour.

     

    OREILLES

    De taille moyenne, les oreilles sont placées bien écartées sur un crâne légèrement arrondi et idéalement dans le prolongement du triangle formé par la tête. Larges à la base, leur extrémité est arrondie. Vu de profil, elles sont légèrement pointées vers l’avant. Les oreilles peuvent paraître proportionnellement plus grandes chez les chatons que chez les adultes et plus petites chez les mâles aux bajoues développées.

     

    ENCOLURE

    De taille moyenne, l’encolure est musclée.

     

    CORPS

    De format semi-foreign, le Burmese Européen a un corps de longueur et de taille moyennes, ferme et musclé au toucher, et plus lourd qu'il ne paraît. Le poitrail est fort et arrondi vu de profil. Le dos est droit des épaules jusqu’à l’arrière-main.

     

    PATTES

    Plutôt fines, les pattes sont proportionnées au corps. Les postérieurs sont légèrement plus hauts que les antérieurs. 

     

    PIEDS

    Ovales et bien dessinés.

     

    QUEUE

    Moyennement épaisse à la base, la queue va en s'amincissant jusqu'à un bout arrondi. De longueur moyenne, elle atteint les épaules lorsqu’elle est ramenée le long du corps.

     

    ROBE

    Presque sans sous-poil, la fourrure est courte, fine, brillante comme de la soie au toucher et bien couchée sur le corps.

     

    COULEUR

    Tous les Burmeses Européens, quelle que soit leur couleur de base, sont sépia. Ce motif particulier éclaircit la couleur du corps en un léger dégradé de nuances délicates, le dos étant plus foncé que les côtés et que le ventre. Les extrémités (oreilles, museau, pattes et queue) peuvent être légèrement plus foncées que le corps. 

     

     

     

    STANDARD DU BURMESE AMERICAIN

     

    DESCRIPTION GÉNÉRALE

    Le Burmese Américain est une race très ancienne originaire du Sud-Est asiatique, découverte en Occident en 1930 quand le Major Thomson ramena aux Etats-Unis une petite chatte appelée Wong-Mau. Dans les années 1970, l’emploi de quelques chats comme Day-Ho Hobo of Saganzure ou Good Fortune Fortunata’s renforça le type du Burmese Américain : tête arrondie, stop marqué, front bombé, yeux ronds et corps compact. Aujourd’hui, il y a tellement de différences entre le Burmese Américain et le Burmese Européen, appelé aussi Anglais, qu’ils sont considérés comme deux races différentes.

     

    TETE

    De taille moyenne, la tête est plaisamment arrondie, sans aucune face plane quel que soit l’angle sous lequel on la regarde. Le profil est tout en courbes, avec un front bombé et un break visiblement marqué. Le nez est légèrement busqué et renflé.

     

    MUSEAU

    Court et large, le museau est rond. Le menton est ferme et rond, témoignant d’une occlusion dentaire appropriée.

     

    YEUX

    Grands et bien espacés l’un de l’autre, les yeux sont ronds. La couleur va du cuivre au doré, avec une préférence pour le cuivre.

     

    OREILLES

    De taille moyenne, larges à la base et légèrement arrondies au bout, les oreilles sont bien espacées et légèrement inclinées vers l’avant. 

     

    ENCOLURE

    De taille moyenne à courte, l’encolure est bien développée. 

     

    CORPS

    De format cobby, le Burmese Américain a un corps compact avec une cage thoracique bien ouverte. D’un poids surprenant pour sa taille, il a les épaules et les hanches arrondies. L’ossature et la musculature sont robustes. 

     

    PATTES

    Moyennes, les pattes sont proportionnées au corps.

     

    PIEDS

    Arrondis et de taille moyenne.

     

    QUEUE

    De longueur moyenne, jamais courte ni en fouet, la queue va en s’amincissant jusqu’à un bout arrondi.

     

    ROBE

    Courte, fine, bien couchée sur le corps et satinée, la fourrure met particulièrement bien en valeur la musculature du Burmese Américain. Des tolérances sont acceptées pour la couleur et la texture de la robe chez les chatons et les jeunes chats.

     

    COULEUR

    Tous les Burmeses Américains, quelle que soit leur couleur de base, sont sépia. Ce patron particulier éclaircit la couleur du corps en un léger dégradé de nuances délicates et chaudes, laissant le dos et les extrémités (oreilles, museau, pattes et queue) plus foncées.

     

     

     

    Pin It

  •  

    Les Races de Chats

     

    American Curl

     

     

    L'origine très récente de cette variété se situe au début des années 80, en Californie. La découverte d'un chaton aux oreilles recourbées en arrière provoqua une immense curiosité dans le monde félin. Ce spécimen engendra par la suite 2 chatons présentant la même particularité auriculaire, l'un à poil court, l'autre à poil long. La variété fut rapidement reconnu par les principales organisations mondiales, dès 1985, sauf en Angleterre.

     

    CARACTÈRE

    Très proche de son maître, l'American Curl aime plaire et exige beaucoup d'attention.

     

    DIVERS

    Il se produit des naissances avec des chats à oreilles droites. Ces chats, s'ils ne peuvent concourir en exposition, sont tout de même reconnus comme faisant partie de la race. Ils présentent un intérêt génétique dans la mesure où le croisement de chats à oreilles droites (straight) avec des chats à oreilles recourbées (curl) permet de conserver à la race une bonne taille d'oreilles, ce qui n'est pas toujours le cas après plusieurs générations de mariage Curls x Curls.

     

    DESCRIPTIF

    Type Médioligne (semi-foreign)

    De taille moyenne mais bien musclé. Les oreilles sont larges à la base, bien ouvertes et recourbées vers l'arrière. Le pied est rond. La queue flexible et effilée, d'une longueur égale à celle du corps. Les yeux, grands et ronds, peuvent présenter toutes les déclinaisons de couleurs.

    La robe est courte ou longue. Le poil, soyeux, près du corps, n'est jamais pelucheux.

     

     

    ENTRETIEN

    Un brossage régulier suffit. Bien inspecter les oreilles.

     

     

    Description générale

    L'American Curl a pour origine une mutation spontanée survenue en 1981 chez un chat de maison, au sud de la Californie. L’élevage sélectif commença en 1983.

    La particularité de cette race est ses oreilles retournées en arc de cercle régulier vers l’arrière. Elles sont fermes à la base, souples à l’extrémité.

     

    Tête : la tête, de taille moyenne, est triangulaire, plus longue que large et sans face plane. Vu de profil, elle est en courbes douces du crâne jusqu’à un nez plutôt droit. Vu de face, le museau vient dans le prolongement du triangle de la tête, sans pinch et avec des contours arrondis. Le menton est ferme. 

     

    Yeux : modérément grands en proportion avec la tête, ils sont en forme de noix ( ovales sur le dessus et ronds sur le dessous ). Ils sont espacés l’un de l’autre d’environ la largeur d’un œil. 

    Toutes les couleurs d’yeux sont acceptées, les plus vives et les plus brillantes étant préférées.

     

    Oreilles : les oreilles sont un élément constitutif et essentiel de la race. Recourbées au-dessus de la tête comme deux croissants de lune, elles forment un arc de 90° minimum et de 180° maximum vers l’arrière, sans que la pointe de l’oreille touche le crâne. Modérément grandes, elles sont placées à égale distance entre le dessus et les côtés de la tête. Larges à la base, elles sont formées d’un cartilage rigide sur au moins un tiers de leur longueur. L’extrémité est flexible et arrondie. Les deux oreilles doivent avoir une courbure symétrique.

    Des poils à l’intérieur des oreilles sont souhaitables. La forme particulière des oreilles de l’American Curl ne doit pas empêcher leurs mouvements naturels quand le chat est attentif ou en alerte.

     

    Encolure : l’encolure est bien greffée sur une attache de tête élégante.

     

    Corps : de format semi-foreign, le corps est élégant et rectangulaire. La longueur du corps est égale à une  fois et demi la hauteur au garrot. L’American Curl est un chat de taille moyenne, les mâles étant souvent plus grands que les femelles. La musculature est  longue et tonique. L’ossature est moyenne, ni lourde, ni fine. 

     

    Pattes : de longueur moyenne en proportion avec le corps, les pattes sont bien parallèles entre elles. L’ossature est moyenne. 

     

    Pieds : les pieds, de taille moyenne, sont ronds.

     

    Queue: épaisse à la base, la queue est  aussi longue que le corps. Elle doit être flexible.

     

    Robe et texture 

    Poil court : robe courte, soyeuse, bien couché sur le corps, avec peu de sous-poil. La fourrure de la queue aussi longue que celle du corps. 

    Poil long : robe mi-longue, texture fine, soyeuse, bien couchée sur le corps. Sous-poil minimal. La queue, en forme de plume, doit être bien fournie.

     

    Pénalités

    Oreilles placées trop bas. Oreilles pincées. Peau plissée à l’intérieur de l’oreille. 

    Nez avec un stop.

    Texture de la robe rêche ou laineuse, sous-poil abondant. Collerette épaisse. 

    Corps oriental ou cobby.

     

    Refus de tout titre

    Courbure des oreilles extrême chez un chat adulte où le bout de l'oreille touche le dos de l'oreille ou de la tête. Oreilles molles à la base ou avec des extrémités calcifiées. Oreilles droites ou avec des courbures  asymétriques chez les adultes. Intérieur de l’oreille complètement fermée.

    Fautes et défauts généraux éliminatoire en exposition.

     

    Pin It

  • Les Races de Chats

     

    Abyssin

     

     

     

     

    ORIGINES

    De par sa morphologie, l'Abyssin ressemble beaucoup aux chats sacrés représentés dans les tombeaux de l'Egypte ancienne. Ce sont des soldats anglais de retour d'Ethiopie (Ex Abyssinie) qui auraient introduit cette race en Europe vers 1860.

    Croisé avec des spécimens domestiques à robe tabby, l'Abyssin a vu peu à peu se diluer son sang exotique et est aujourd'hui essentiellement un tabby tiqueté (ticked).

     

    CARACTÈRE

    L'Abyssin est un chat intelligent, curieux de tout, et plutôt indépendant. Très actif, il aime jouer et chasser.

     

    DESCRIPTIF

    Type Médioligne (foreign)

    De taille moyenne, mais agile, svelte et bien musclé, cette variété présente une belle courbure du cou. La tête est ronde. Les oreilles sont grandes, concaves et bien écartées. Les yeux, ambre, noisette ou verts, sont très expressifs. Assez écartés et obliques, ils sont posés en amande. Le pattes sont fines mais puissantes, la queue épaisse devrait pouvoir atteindre les épaules.

    La robe est courte, fine mais non douce, le poils plaqué au corps. Elle présente au moins 4 bandes de couleur, dans un ticking caractéristique de la race. Les racines sont de la couleur de la base, la dernière bande est celle du ticking.

     

    DESCRIPTION GÉNÉRALE

    L’Abyssin est une race de chat connue depuis fort longtemps dont l’origine est mystérieuse et controversée. L’Abyssin idéal est un chat d’apparence royale. De taille moyenne, les mâles sont proportionnellement plus grands que les femelles. Bien musclé, l’Abyssin est souple et agile comme une panthère et montre un vif intérêt pour ce qui l'entoure. Sa robe ticketée a une qualité qui réfléchit la lumière et le fait apparaître uni. 

     

    TETE

    En forme de triangle adouci, la tête présente des contours arrondis sans aucune ligne droite, de face comme de profil. Le profil est une succession de courbes très douces : crâne légèrement arrondi, front bombé, légère déclivité concave entre le front et le nez, sans cassure. Le nez ne doit pas être trop long. La longueur de la tête doit être proportionnée au reste du corps. La tête est portée fièrement sur une encolure élégante. 

     

    MUSEAU

    De face comme de profil, le museau présente des contours légèrement arrondis. Il n’est ni pointu ni pinché. Le menton est plein. Formant de douces courbes, il n’est ni fuyant ni projeté en avant. Des bajoues sont permises chez les mâles adultes.

     

    YEUX

    Brillants et expressifs, les yeux sont grands. En forme d’amande, leur ouverture n’est ni orientale ni ronde. La couleur admise va du jaune au noisette en passant par le vert dans toutes les nuances à condition qu’elles soient uniformes. Les yeux sont soulignés d’un trait de maquillage « à la Cléopâtre », de la couleur de base de la robe, lui-même entouré d’une zone de coloration plus claire. Au-dessus de chaque œil, une courte ligne verticale, comme un trait de crayon, coupe cette zone claire.

     

    OREILLES

    grandes, en alerte et modérément pointues, les oreilles sont en forme de coupe avec une base bien évasée. Pointées vers l’avant, elles sont placées comme si le chat "écoutait". Les poils sur les oreilles sont courts et couchés, si possible avec du tipping. L’empreinte de pouce typique des chats agoutis est souhaitée sur l’extérieur de l’oreille. Elle est davantage visible chez les chats de couleur foncée que chez ceux de couleur claire. 

     

    ENCOLURE

    Assez longue et gracieuse, l’encolure est légèrement arquée.

     

    CORPS

    De format foreign, le corps est moyennement long, souple et gracieux, avec une musculature bien développée. Il est ferme au toucher et élégant, jamais massif. La cage thoracique est légèrement arrondie, les côtes ne devant pas être plates. Le dos est légèrement arqué comme si le chat était prêt à bondir. 

     

    PATTES

    Proportionnellement minces par rapport au corps, les pattes sont longues, bien musclées et droites.

     

    PIEDS

    Petits, ovales et compacts. Debout, l’Abyssin donne l'impression de se tenir sur la pointe des pieds.

     

    QUEUE

    Assez épaisse à la base, la queue est relativement longue et effilée, tout en restant en proportion avec le corps.

     

    ROBE ET TEXTURE

    La robe est élastique au toucher, qualité que l’on nomme « résilience », brillante et fine. Courte, elle doit cependant avoir une longueur suffisante pour que chaque poil puisse présenter au moins deux bandes alternées, claires et foncées, appelées ticking. La robe, bien couchée sur le corps, est plus longue sur l'épine dorsale, se raccourcissant graduellement sur la tête, les flancs et les pattes. Sans être laineux, le sous-poil participe à la spécificité de la robe de l’Abyssin, à la fois soyeuse et élastique.

     

    COULEUR ET TICKING

    La couleur de la robe est une qualité essentielle de l’Abyssin. Elle ne doit en aucun cas être terne mais, au contraire, être la plus intense possible. La robe de l’Abyssin semble dotée à cet effet d’une qualité rayonnante qui renforce la chaleur de sa couleur. Le motif de la fourrure est génétiquement agouti ticked, c’est-à-dire que chaque poil présente une alternance de bandes claires et de bandes foncées, sauf sur les poils du ventre, de la poitrine, du cou et de l’intérieur des pattes, qui ne sont pas tiquetés. La pigmentation de ces zones doit toutefois être homogène. L’Abyssin étant un chat tabby, ses patons, son menton et le haut de sa gorge sont d’une couleur plus claire, plutôt ivoire que blanche et jamais blanc pur. On remarquera une bande de couleur plus sombre sur l’épine dorsale et la queue, qui accentue le « look » sauvage de l’Abyssin. Des « semelles», c’est-à-dire une coloration plus foncée à l’arrière des pattes, sont appréciées.

     

    LIEVRE

    La couleur lièvre, également appelée ruddy aux Etats-Unis, désigne un Abyssin génétiquement noir. Alternance de bandes allant du noir au brun foncé sur un fond de robe orange abricot. Un minimum de deux bandes foncées est exigé sur chaque poil, la racine du poil étant orangée et son extrémité étant noire. Une bande plus foncée, et donc au ticking plus prononcé, parcourt l’épine dorsale et s’estompe doucement sur les côtés. Le maquillage, les pouces des oreilles et l’extrémité de la queue sont brun-noir ou noirs. La gorge, le ventre et l’intérieur des pattes couverts de poils sans ticking, sont brun orangé, sans collier autour de l’encolure ni bracelet sur les pattes. Semelles noires ou brun foncé. La truffe est rouge brique et cerclée d’une ligne de la couleur de base. Les coussinets sont noirs. La coloration blanc crème typique des chats tabby doit se cantonner au menton, aux lèvres et au pourtour des narines. 

     

    SORREL

    La couleur sorrel désigne un Abyssin génétiquement cinnamon (cannelle). Le motif est le même que chez le lièvre mais avec alternance de bandes cinnamon sur un fond de robe abricot, la racine du poil étant abricot et son extrémité étant cinnamon. Le maquillage, les pouces des oreilles et l’extrémité de la queue sont cinnamon le plus chaud possible. La gorge, le ventre et l’intérieur des pattes couverts de poils sans ticking, sont cinnamon, sans collier autour de l’encolure ni bracelet sur les pattes. Semelles cinnamon foncé. La truffe est rouge pâle et cerclée d’une ligne de la couleur de base. Les coussinets sont cinnamon. 

     

    BLEU

    Le motif est le même que chez le lièvre mais avec une alternance de bandes gris-bleu sur un fond de robe beige, la racine du poil étant beige et son extrémité étant gris-bleu. Le maquillage, les pouces des oreilles et l’extrémité de la queue sont bleu foncé. La gorge, le ventre et l’intérieur des pattes couverts de poils sans ticking, sont beiges, sans collier autour de l’encolure ni bracelet sur les pattes. Semelles bleu foncé. La truffe est rose foncé ou gris-bleu et cerclée d’une ligne de la couleur de base. Les coussinets sont gris-bleu.

     

    CHOCOLAT

    le motif est le même que chez le lièvre mais avec une alternance de bandes marron sur un fond de robe beige abricot, la racine du poil étant beige abricot et son extrémité étant marron. Le maquillage, les pouces des oreilles et l’extrémité de la queue sont marron. La gorge, le ventre et l’intérieur des pattes couverts de poils sans ticking, sont beige abricot, sans collier autour de l’encolure ni bracelet sur les pattes. Semelles marron foncé. La truffe est chocolat clair et cerclée d’une ligne de la couleur de base. Les coussinets sont marron.

     

    FAWN

    Le motif est le même que chez le lièvre mais avec une alternance de bandes beige rosé sur un fond de robe beige pâle, la racine du poil étant beige et son extrémité étant beige rosé. Le maquillage, les pouces des oreilles et l’extrémité de la queue sont beige rosé. La gorge, le ventre et l’intérieur des pattes couverts de poils sans ticking, sont beige rosé sans collier autour de l’encolure ni bracelet sur les pattes. Semelle brun clair. La truffe est mauve et cerclée d’une ligne de la couleur de base. Les coussinets sont mauve rosé.

     

    LILAC

    Le motif est le même que chez le lièvre mais avec une alternance de bandes gris rosé sur un fond mauve pâle, la racine du poil étant mauve pâle et son extrémité étant gris rosé. Le maquillage, les pouces des oreilles et l’extrémité de la queue sont gris rosé. La gorge, le ventre et l’intérieur des pattes couverts de poils sans ticking, sont mauves, sans collier autour de l’encolure ni bracelet sur les pattes. Semelles gris taupe. La truffe est rose et cerclée d’une ligne de la couleur de base. Les coussinets sont rosés.

     

    ROUX

    Le motif est le même que chez le lièvre mais avec une alternance de bandes roux intense sur un fond de robe roux plus clair, la racine du poil étant roux clair et son extrémité étant roux foncé. Le maquillage, les pouces des oreilles et l’extrémité de la queue sont roux foncé. La gorge, le ventre et l’intérieur des pattes couverts de poils sans ticking, sont roux clair, sans collier autour de l’encolure ni bracelet sur les pattes. Semelles roux foncé. La truffe est rose et cerclée d’une ligne de la couleur de base. Les coussinets sont beige rosé. 

     

    CREME

    Le motif est le même que chez le lièvre mais avec une alternance de bandes crème foncé sur un fond de robe crème pâle, la racine du poil étant crème pâle et son extrémité étant crème foncé. Le maquillage, les pouces des oreilles et l’extrémité de la queue sont crème foncé. La gorge, le ventre et l’intérieur des pattes couverts de poils sans ticking, sont crème pâle, sans collier autour de l’encolure ni bracelet sur les pattes. Semelles crème foncé. La truffe est rose et cerclée d’une ligne de la couleur de base. Les coussinets sont rosés.

     

    TORTIE

    Le motif est le même que chez le lièvre mais avec un mélange de bandes rouges ou crème et de bandes de la couleur de base. Exemple chez le lièvre : bandes rouges et noires alternant avec des bandes rouges et orangées. Chez le sorrel tortie : bandes cinnamon et crème alternant avec des bandes crème et abricot. Chez le bleu tortie : alternance de bande bleues et crème avec des bandes crème et beiges.

    Les semelles, la truffe et les coussinets sont un mélange de la couleur de base et de la couleur rouge ou crème. Exemple chez le lièvre : rouge et noir ; chez le sorrel : cinnamon et crème ; chez le bleu : bleu et crème, etc.

     

    SILVER

    Le motif est le même que chez le lièvre mais la couleur plus claire située entre les bandes de la couleur de base est remplacée par une nuance la plus argentée possible. Exemple chez le lièvre : alternance de bandes argentées et de bandes noires, la racine du poil étant argentée et son extrémité étant noire. Le maquillage, les pouces des oreilles et l’extrémité de la queue sont noirs. La gorge, le ventre et l’intérieur des pattes couverts de poils sans ticking, sont argentés sans collier autour de l’encolure ni bracelet sur les pattes. Les ombres roussâtres, appelées « rufisme », même si elles ne sont pas désirées ne doivent pas être trop lourdement pénalisées, surtout si elles sont localisées le long de la colonne vertébrale. La couleur des semelles, de la truffe et des coussinets doit correspondre à celle exigée dans la couleur de base. La nuance argentée, caractéristique du silver, introduit des contrastes beaucoup plus forts entre les bandes que ceux habituellement vus dans les couleurs non silver. 

     

     

    COULEURS RECONNUES

    Catégorie : traditionnelle

    Division : tabby et silver 

    Couleur : lièvre, bleu, sorrel, fawn, chocolat, lilac, roux lié au sexe, crème lié au sexe, tortie dans toutes les couleurs de base et toutes ces couleurs en silver, patron ticked tabby uniquement.

     

    CONDITION

    Chat alerte et vif, ni maigre ni obèse.

     

    PENALITES

    Fautes de couleur : ton froid, gris, sableux ou terne. Couleur blanche s’étendant jusqu’à la gorge. Sous-poil d'une couleur incorrecte (par exemple : gris chez un lièvre ou un sorrel). Collier ouvert, marques tabby sur les pattes ou sur le corps. Couleur des yeux irrégulière et non franche chez les adultes. Coussinets décolorés. 

    Fautes de ticking et de motif : taches ou zones non tiquetées ailleurs que sur la gorge, le ventre et à l'intérieur des pattes ; ticking inversé sur le corps ; manque de ticking.

    Robe pelucheuse ou laineuse.

    Tête ronde, avec un stop marqué ou un profil droit. Queue en fouet.

     

     

    Pin It

  • Le ronronnement du chat

     

    Ronronnement du chat : un langage félin aux propriétés bénéfiques

     

    Parmi les multiples sources de plaisirs que nous procure la compagnie d'un petit félin domestique, on trouve son aptitude à ronronner. Ce langage si particulier qu'utilisent les chats est en effet connu pour avoir sur nous, humains, un effet apaisant.

     

    Origine mystérieuse d'un bruit bien connu

     

    Le ronronnement : un témoin du plaisir mais aussi du stress !

     

    Une boule de poil qui ronronne pour combattre le stress.   Origine mystérieuse d'un bruit bien connu. Bien avant qu'il ne sache marcher, voir et entendre, le chaton est capable de ronronner.

     

    En effet, dès le deuxième jour suivant sa naissance, il utilise ce moyen de communication afin de converser avec sa mère.

     

    Celle-ci ronronne à son tour pour lui signifier qu'il est en sécurité. Pendant le reste de sa vie, le chat continue de ronronner dans des situations très diverses.

     

    L'origine de ce bruit si particulier et propre aux félins demeure mystérieuse, malgré les diverses recherches menées pour l'élucider. Si des vibrations du larynx ou du diaphragme provoquant un déplacement d'air dans les voies respiratoires ont été évoquées, une hypothèse plus récente consiste à dire que le ronronnement serait provoqué par un mouvement turbulent du sang.

     

    En effet, la veine cave est un gros vaisseau acheminant le sang vers le coeur. Il semblerait que certaines situations émotionnelles induisent des mouvements turbulents du sang dans ce gros vaisseau qui, par ailleurs, ne possède pas un diamètre constant sur toute sa longueur, ceci amplifiant le phénomène de turbulence.

     

    Ce mouvement particulier du sang se répercuterait dans tout l'organisme du chat sous la forme de vibrations. Le ronronnement proviendrait alors de ces vibrations amplifiées au niveau des voies respiratoires et des sinus du chat.

     

    Le ronronnement : un témoin du plaisir mais aussi du stress !

     

    Les chatons ronronnent pour communiquer leur bien-être à leur mère ainsi que le bon déroulement de leur tétée.

     

    Ils sont à leur tour informés qu'ils sont en sécurité lorsqu'elle adopte le même comportement. Lorsqu'il grandit, le chat continue à ronronner afin d'exprimer des émotions très diverses à ses congénères mais aussi à ses propriétaires.

     

    Ainsi, il ronronne dans des situations de bien-être et d'apaisement ou lorsqu'il déguste un bon repas. A l'inverse, les félins ronronnent aussi lorsqu'ils ont peur, lorsqu'ils souffrent ou parfois lors de leur agonie. Bien que la raison de ce ronronnement « de stress » soit inconnue, une interprétation de ce comportement pourrait être le besoin de s'autorassurer dans une situation de stress intense.

     

    Enfin, le ronronnement ferait également partie d'une attitude de soumission afin de désamorcer un conflit ou d'exprimer un état d'esprit pacifique.

     

     

     

    Pin It




    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique