•    

    Taïpan

    La virulence du venin du taïpan en fait le serpent le plus dangereux au monde. Il existe trois espèces de taïpan qui vivent toutes en Australie et en Nouvelle-Guinée.
    Le taïpan du désert (Oxyuranus microlepidotus) est le serpent le plus venimeux au monde. Oxyuranus scutellatus est le taïpan d’Australie le plus grand. Oxyuranus temporalis est une espèce de taïpan moins connue car plus récemment découverte

     

    Portrait du taïpan

    Le taïpan commun (O. scutellatus) qui peut atteindre 3,50 m est le plus grand des serpents venimeux australiens. Sa taille moyenne est de 1,50 m.

    taïpan

    Taipan (O. scutellatus). By Denn

    C’est également celui qui possède les plus longs crochets (12 mm).
    Sa tête est de couleur crème ou brun foncé avec de grands yeux luisants. Sa livrée est brune à noirâtre avec les flancs plus clairs.

    Il existe trois sous-espèces dont la couleur de la livrée peut être variable :

    • O. s. scutellatus
    • O. s. canni
    • O. s. barringeri

    On trouve souvent ce serpent dans les champs de cannes à sucre, les exploitations agricoles et les zones boisées.

    Taipan

    Taïpan (Oxyuranus microlepidotus). By Jen 64

    Oxyuranus microlepidotus est également appelé taïpan à tête noire ou  serpent féroce. Moins grand que le taïpan commun, il a par contre un venin beaucoup plus toxique.
    Malgré son surnom de « féroce », il est tout aussi craintif que les autres espèces.

    Prédation et reproduction

    Le taïpan se nourrit de rongeurs. C’est cette spécialisation alimentaire qui fait qu’on le trouve souvent  à proximité des exploitations agricoles ou près des décharges d’ordures. Il est certain d’y trouver rats et souris en abondance.

    La femelle pond de 10 à 12 œufs dans un terrier ou au fond d'une crevasse. Les serpenteaux sortent au bout de 2 mois.

    Le taïpan et l’homme

    A moins d’être provoqué, le taïpan fuit devant l’homme. Mais, s’il est acculé il frappera à plusieurs reprises.
    Son venin est incroyablement toxique, environ 20 fois plus que celui du cobra. Cependant, ce n’est pas l’espèce qui cause le plus de cas mortels.

    taïpan

    Taïpan. By Alumroot

    Le sérum est heureusement très efficace. De plus, ces serpents vivent dans des zones peu habitées; les risques sont donc limités.
    Des expériences ont été effectuées sur des souris. Cependant, les résultats obtenus ne peuvent pas s’appliquer à l’homme.
    Une morsure peut tuer 250 000 souris. On peut souvent lire que l’équivalent serait de 100 hommes mais ce dernier chiffre est à prendre avec beaucoup de recul.

    Il est à souligner que les morsures ont souvent lieu alors que le serpent est en captivité ou lorsque l’on cherche à l’attraper.
    En effet, les taïpans sont plutôt craintifs face à l’homme.

    Des taïpans sont prélevés dans la nature car leur venin est étudié à des fins médicales.

    Classification: Animalia. Chordata. Vertebrata. Reptilia. Squamata. Elapidae. Oxyuranus

    V.Battaglia (04.12.2007

    Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    5 images de Reptiles

     

    5 images de Reptiles

     

    5 images de Reptiles

     

    5 images de Reptiles

     

    5 images de Reptiles

     

     

    Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •    

    Serpent tigre

    L’Australie est le seul pays où l’on trouve plus de serpents venimeux que non venimeux. Ce continent compte quelques-uns des reptiles les plus dangereux au monde. On y a dénombré jusqu’à présent plus de 70 espèces différentes. L’un des plus mortels est le serpent tigre (Genre Notechis).

     

    Portrait du serpent tigre

    Il existe deux espèces de serpents-tigres :

    Notechis ater (serpent tigre noir) : Australie-Occidentale, Australie-Méridionale et Tasmanie. C’est un serpent massif qui peut mesurer jusqu’à 2 m de long.

    4 sous-espèces :

    • Notechis ater ater
    • Notechis ater humphreysi
    • Notechis ater niger
    • Notechis ater serventyi

    Notechis scutatus (serpent tigre oriental) : Australie-Occidentale, Australie-Méridionale, Victoria, Queensland, Nouvelle-Galles du Sud. Petites îles. La taille varie de 1 à 2,40 m.

    2 sous-espèces :

    • Notechis scutatus scutatus
    • Notechis scutatus occidentalis

    Ce nom assez étrange provient des raies transversales jaune crème qui hachurent la livrée du serpent tigre commun.
    La livrée de ce serpent est cependant très variable en fonction des sous-espèces mais également pour chaque individu au sein d’une même population. Pour compliquer encore plus leur identification, ils peuvent connaître des variations  saisonnières de couleur.
    Toutes les sous-espèces ne possèdent pas de dessins. Par exemple, Notechis ater ater est uniformément noir.

    Serpent tigre

    Serpent tigre. Notechis sp. By GregTheBusker

    Concernant la taille, là encore, elles est très variable selon les sous-espèces. Schématiquement, les plus petits individus mesurent 90 cm et les plus grands près de 2,50 m.

    La sous-espèce qui fréquente Chappell Island fait en moyenne 1,90 m de long. La couleur de la livrée est olive-brun à noirâtre avec parfois des raies transversales plus claires.
    La sous-espèce qui fréquente King Island et la Tasmanie atteint 1,50 m de long. La livrée peut être noire avec des bandes transversales grises.

    Tiger snake. Notechis

    Serpent tigre oriental. Notechis scutatus. By Jen 64

    En fait, seule l’identification du venin permet d’identifier avec certitude la sous-espèce.

    Comportement et habitat

    Sous ses airs indolents, il est particulièrement agressif quand il est dérangé. Il aplatit alors la partie antérieure de son corps comme le ferait un cobra prêt à attaquer.
    Surtout actif le jour, il n’y a que pendant la période chaude qu’il se terre dans un trou pour attendre la nuit.
    Par nuit chaude, il devient relativement actif.

    Notechis scutatus

    Notechis scutatus occidentalis. By Webecho

    Le venin d’un seul serpent tigre suffit à tuer 118 moutons. Il est l’un des rares serpents à pouvoir franchir un obstacle en se redressant la tête bien haute.

    Le serpent tigre n’attaque pas volontairement l’homme. En cas de rencontre, il tentera surtout de fuir. Par contre, s’il est acculé, il n’hésitera pas à mordre. Sa morsure est mortelle pour l’homme. Cependant, un anti-venin existe.
    Plutôt que de parler d’agressivité, il est plus juste de parler de territorialité.

    Notechis scutatus a le venin le plus toxique et c’est à lui que l’on doit une grande majorité des morsures mortelles. Il est vrai aussi qu’il s’approche des habitations et qu’il est souvent observé près des villes, notamment Melbourne.

    Les différentes sous-espèces évoluent dans des biotopes très divers : Zones forestières, marécages, criques, près des zones côtières, près des lacs.

    C’est un excellent nageur.

    Serpent tigre qui nage

    Ce serpent tigre semble intéressé par la présence humaine. By Webecho

    Ce serpent n’est pas difficile et mange de tout : grenouilles, lézards, oiseaux, petits mammifères et même des poissons.
    Il chasse grâce à son odorat. Dès qu’il a repéré une proie, il s’infiltre dans le terrier et l’avale en une seule fois.

    Reproduction

    La femelle est ovovivipare c'est-à-dire qu’elle conserve les œufs à l’intérieur de son corps jusqu’à leur éclosion. Cette espèce est particulièrement prolifique. Une femelle peut donner naissance de 12 à 40 serpenteaux et jusqu’à 70.

    Au printemps, les mâles s’affrontent en combats rituels mais jamais mortels. Les serpenteaux naissent vers la fin de l’été.

    Classification: Animalia. Chordata. Vertebrata. Reptilia. Squamata. Elapidae. Notechis

    V.Battaglia (02.2004) M.à.J  05.2008

    Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •    

    Serpent corail

    Le terme de serpent corail regroupe 82 espèces réparties en quatre genres. Les couleurs très vives du serpent corail sont un avertissement. En effet, ses ennemis savent qu’elles signifient que ce serpent est très venimeux.

    Ces serpents évoluent dans des biotopes divers sur presque tous les continents.
    L’habitat de l’espèce la plus répandue (Micrurus lemniscatus) recouvre les vallées tropicales du Mexique et de l’Amérique centrale ainsi que toute la forêt amazonienne.
    En Amérique du Nord, le serpent corail d’Arizona (Micruroides euryxanthus) est répandu dans les endroits rocailleux et sablonneux.

    Portrait du serpent corail

    Ce serpent fait partie de la famille des élapidés.

    En Amazonie, le serpent corail vit au sol, le corps toujours dissimulé par l’humus qui créé un véritable tapis sous les gigantesques arbres.

    La plupart des espèces sont de petite taille. Micrurus surinamensis que l'on trouve en Guyane approche 1,50 m. ; pas plus de 50 cm pour le serpent corail d’Arizona .
    Les grandes espèces atteignent 2 mètres de long.

    Serpent corail

    Serpent corail. Micrurus lemniscatus helleri. By Helix Blue

    Certaines espèces sont terrestres, d’autres aquatiques comme Micrurus surinamensis. En fonction de leur habitat, leur mode de vie peut être très différent.

    La femelle est ovipare.

    Il ne faut pas se fier aux couleurs superbes de ce serpent. Sa gaine d’écailles, d’un éclat chaud, cache dans sa gueule deux crochets venimeux.

    Sa mâchoire est un véritable piège mortel pour tous les petits serpents, eux aussi venimeux. Le serpent corail d’Arizona se nourrit presque exclusivement d’autres serpents.

    Serpent corail

    Serpent corail. Micrurus sp. By Marcio Cabral de Moura

    Cependant, aussi dangereux soit-il, le serpent corail est également la proie d’un autre serpent : le mocassin.
    Le raton laveur est également l’un de ses prédateurs et ce n’est pas le venin qui l’empêche de le croquer. Quand il ne trouve pas de poissons, ce dernier peut parfaitement briser la nuque de ce serpent.

    Serpent corail

    Serpent corail. Micrurus fulvius. By U.S Fishand Wildlife Service

    Pour l’homme, le danger existe également. En effet, sa morsure est presque toujours mortelle. Le poison paralyse instantanément les centres nerveux.
    Contrairement à d’autres serpents, il ne redresse pas la tête en cas de danger ou l’approche de l’homme.
    Il est donc facile de lui marcher dessus ou de se faire mordre en jardinant.

    Serpent corail

    Serpent corail. Micrurus lemniscatus. By Helix Blue

    En cas d’intrusion, le serpent corail se défend bruyamment. Il agite sa queue au-dessus de son corps et émet des sons en contractant son cloaque.

    Les espèces

    Sous le terme serpent corail, on trouve quatre  genres :

    • Genre Leptomicrurus : 4 espèces (Guyane, Amérique du Sud, Andes)
    • Genre Micrurus : 69 espèces (Amérique du Sud, Mexique, Etats-Unis, Amérique centrale, Caraïbes)
    • Genre Micruroides : 1 espèce (Mexique. Etats-Unis)
    • Genre: Calliophis (ex genre Maticora) : 8 espèces (Amérique du Sud, Amérique centrale)

    Des couleurs mortelles

    On sait depuis longtemps que les animaux et les plantes qui arborent de superbes couleurs sont en général venimeux ou vénéneux.
    Le noir, le jaune et le rouge sont des couleurs d’avertissement très fréquentes.

    Serpent corail

    Serpent corail. Micrurus alleni. By Teague-O

    Le serpent  corail est un bon exemple de ce code de couleur. L’appellation de « serpent-corail » recouvre au sens strict les serpents terrestres annelés successivement de trois catégories de couleurs : rouge ou orange, noir, gris ou brun, blanc, crème ou jaune.
    Il s’agit soit d’élapidés très venimeux, du genre Micrurus et Micruroides ou de Colubridés inoffensifs qui vivent en Amérique.

    Serpent corail

    Serpent corail. Micrurus tener. By LA Dawson

    L’interprétation classique veut que ces couleurs dissuadent les prédateurs. Ils reconnaîtraient donc les serpents venimeux au moyen de ce code.

    Le faux serpent corail ou serpent-rouleau

    On appelle ce serpent « faux serpent corail » en comparaison avec le vrai. Les deux espèces cohabitent en Amérique du Sud.
    Le faux (Anilius scytale) présente, lui aussi, des anneaux rouges en alternance avec des noirs. Mais, il ne porte pas d’anneaux jaunes.
    Sa taille varie de 70 à 80 cm.
    Contrairement au vrai, le faux serpent corail est totalement inoffensif. Les femmes indiennes le capturent sans danger pour le porter en collier.

    S’agit-il d’un cas de mimétisme ? Le faux serpent corail profite-t-il ainsi de la triste réputation de son parent ?

    Le serpent- rouleau est plus ou moins fouisseur et se nourrit d’amphibiens, de lézards et de serpents.

    Il existe d’autres serpents qui imitent parfaitement les couleurs vives des serpents-corail. Simophis rhinostoma, qui vit au Brésil, est totalement inoffensif et il imite parfaitement le redoutable Micrurus frontalis brasiliensis par sa coloration mais aussi par son comportement.

    Faux serpent corail

    Faux serpent corail. Apostolepis flavotorquata qui fait partie des colubridés. By Gabriel Horta

    Urotheca elapoides, faux serpent-corail, et Micrurus hippocrepis, vrai serpent-corail, des forêts d’Amérique centrale, arborent une coloration pratiquement identique.

    V.Battaglia (24.01.2006). M.à.J 28.08.2008

    Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •    

    Crotale cornu

    Le crotale cornu (Crotalus cerastes) est un serpent à sonnette. Cette « sonnette » est en fait un avertisseur sonore qui permet au crotale de ne pas se faire piétiner par un cheval par exemple.
    L' attaque du crotale cornu est foudroyante et paralyse la proie en quelques secondes.
    Le crotale cornu est célèbre pour son mode de locomotion sur le sol brûlant du désert.

     

    Portrait de Crotalus cerastes

    Le crotale cornu est facile à reconnaître. Sa « robe » est couleur crème parsemée de taches sombres. Sa petite tête plate est pourvue de deux protubérances cornues au-dessus des yeux. Son bruiteur caudal (sonnette) est composé de huit anneaux durs de kératine.

    Bruiteur d'un crotale

    C'est un serpent trapu et court avec des écailles corporelles proéminentes. Quand il se déplace sur le sable brûlant, son corps ne touche le sol qu'en un minimum de points à la fois.

    Les traces parallèles distinctives, en J, qu'il laisse sur son passage sont la preuve de sa présence.

    Crotalus cerastes

    Crotale cornu. © dinosoria.com

    Sa taille varie de 43 à 82 cm.
    Très discret, il se cache la journée dans des terriers de mammifères ou sous des buissons. On le voit parfois se chauffer au soleil au bord des routes.

    Crotale cornu

    By The Horned Jack Lizard

    Il réagit différemment selon la saison. En hiver, chaque crotale rejoint un terrier d’hibernation appelé hibernaculum. Ils peuvent se regrouper par centaines pour y dormir tout l’hiver.
    Par contre, au printemps, chaque crotale repart en solitaire car la saison des amours commence.

    Reproduction

    Dès la sortie de l’hibernation, les crotales se mettent en quête d’une femelle. Les préliminaires consistent pour le mâle à explorer longuement le corps de sa partenaire. La copulation peut durer jusqu’à 12 h pendant lesquelles les deux crotales restent enroulés l’un à l’autre.

    Crotale

    By The Horned Jack Lizard

    Les jeunes crotales possèdent à la place de la sonnette une sorte de bouton qui n’évoluera qu’à la première mue.
    Les jeunes sont abandonnés par leur mère à leur naissance. Ovovivipare, la femelle met au monde 5 à 18 serpenteaux une fois par an, à la fin de l'été ou au début de l'automne.

    Techniques de chasse

    Le crotale cornu chasse la nuit. Il apprécie les petits mammifères, les rongeurs mais aussi les chiens de prairie.
    Il repère facilement sa proie grâce à la chaleur qu’elle émet. Dès lors, il se met en position d’attaque.
    Tête dressée, corps enroulé, il se détend à la vitesse de l’éclair pour asséner un coup de crochets.

    Crotalus cerastes

    Crotalus cerastes . By Champagne for monkeys

    La victime paralysée est aussitôt avalée. Les grandes proies ne lui posent aucun problème car sa gueule peut s’ouvrir à 180°.
    Le venin du crotale cornu contient des enzymes qui liquéfient les tissus afin de faciliter la digestion.

    Classification : Animalia. Vertebrata. Reptilia. Squamata. Serpentes. Viperidae. Crotalinae. Crotalus

    V.Battaglia (02.2004). M.à.J 11.07.2007

    Yahoo! Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique