•  

    Pourquoi vous devez aller visiter la ville de Québec et ses alentours

     

     

    Alex Quilghini 
     
     

    Souvent occultée par la grande sœur Montréal, la ville de Québec a su profiter de son charme pour attirer des touristes venus du monde entier.

     

    Le joyau de la couronne du Canada français, la ville de Québec est l'une plus anciennes et des plus magnifiques colonies d'Amérique du Nord. Sa vieille ville pittoresque est un véritable musée vivant : des rues étroites et pavées, des maisons mansardées du XVIIème et XVIIIème siècle.

     

    Le lieu a d'ailleurs été classée au patrimoine mondial de l'UNESCO. Je vous propose de visiter des sites et activités immanquables de cette superbe ville de Quebec et de ses alentours. L'itinéraire suivant vous permettra de visiter ces endroits en deux ou trois jours (le temps que j'ai passé sur place) :   

     

    1. Le vieux Québec

    Venez vous fondre dans la masse de touristes venus comme vous voir et ressentir l'incontournable atmosphère de la ville de Québec. Sa vieille ville est remplie de charme et de souvenir d'antan. Perdez-vous dans les ruelles qui montent et qui serpentent. En haut des remparts, le panorama offre une vue privilégiée sur la ville.

    1024px-Quebec_-_QC_-_Blick_auf_die_Altstadt2

    2. Quartier du Petit Champlain

    Promenez-vous dans ce quartier pour revivre l'histoire du Canada et découvrir les coutumes des habitants de la Nouvelle France. Le lieu est accessible via un funiculaire qui vous permettra de contempler le fleuve St-Laurent et la basse-ville. Très touristique, le quartier offre une multitude de bons bars et restaurants.quartier-petit-champlain-202152_640

    3. BASSE VILLE / Lower Town

    La basse-ville est riche en histoire et vous pouvez y accéder facilement par le funiculaire ou encore par l'escalier Casse-Cou ! Un joli quartier à découvrir où il y fait bon se promener et flâner autour des boutiques et restaurants.  

    4. La haute ville / Upper Town

    Que l'on passe de la ville haute à la ville basse, la cité a su préserver son charme. Les vieilles pierres ainsi que l'architecture si caractéristique de la région attire le regard et nous transportent dans un autre temps.

    5. La Place Royale

    La Place Royale est un endroit magnifique aussi agréable l'hiver que l'été. Vous y découvrirez le berceau de la Nouvelle-France grâce à un patrimoine merveilleusement préservé. Il est facile de se promener autour de la place et profiter des boutiques, restaurants, galeries d'arts, artisans de toutes sortes et des musées.

    6. Notre-Dame de Quebec

    La basilique est située dans l'arrondissement historique du Vieux-Québec à Québec, face à l’hôtel de ville de Québec. Elle a été classée monument historique en 1961. C'est aussi l'église de la plus vieille paroisse d'Amérique du Nord ! Elle a été élevée au rang de basilique mineure par le pape Pie IX en 1874.

    7. La Promenade Samuel-De Champlain

    Cette promenade est située en bordure du fleuve et près des ponts de Québec et Pierre Laporte. Il s'agit d'un joli parc aménagé sur 2,5 kilomètres qui offre aux promeneurs, aux cyclistes, aux amateurs de patin à roulettes et aux automobilistes de nouvelles perspectives sur les rives du fleuve St Laurent.Station_des_cagneux-Québec

    8. Parc de la Chute-Montmorency

    Entre fleuve et falaises, c'est un des sites les plus spectaculaires du Québec. Avec ses 83 mètres de hauteur, l'imposante chute Montmorency domine le paysage. On peut y accéder à pied, en téléphérique ou depuis le Manoir Montmorency. À 20 minutes de route de la ville de Québec (Prévoir une location de voiture ou une excursion).OLYMPUS DIGITAL CAMERA

    9. La Citadelle de Quebec

    La citadelle est une forteresse étonnante en forme d'étoile avec des murs d'une hauteur impressionnante. Entouré d'un parc, le site propose des visites guidées et un petit musée.  Il ne faut également pas manquer la relève de la garde, un must !La_Citadelle_de_Québec,_vue_du_ciel

    10. Le parc des champs de bataille / Battlefields Park

    Ce parc a été crée pour célébrer le tricentenaire de Québec en 1908. Très vivant, il offre de nombreuses activités comme des concerts en plein air ou encore la pratique de nombreux sports au courant de l'année.

    11. Wendake

    Située à 15 kilomètres de la ville de Quebec, plongez au cœur de la culture autochtone avec la réserve amérindienne huronne-wendate. Découvrez les costumes plus colorés les uns que les autres, les mœurs, les légendes, le mode de vie, la nourriture et autres coutumes.Vous pourrez également séjourner dans l'hôtel-musée et vous imprégner de la culture amérindienne. Plus d'infos en cliquant ici.

    12.  le Funiculaire

    Un bon moyen de transport original pour éviter les escaliers Frontenac qui sont très pentus. Construit en 1879, ce funiculaire relie le quartier du Petit Champlain dans la Basse-Ville à la terrasse Dufferin en haut du Cap Diamant où vous profiterez d'une vue panoramique du fleuve Saint-Laurent et de la Basse-Ville. 

    13. Quebec City Remparts Hockey

    Comment ne pas aller au Canada sans y avoir vu un match de Hockey ? Sport numéro un dans le pays, l'équipe des Remparts du Quebec joue chaque match dans la patinoire du Colisée Pepsi devant plus de 15 000 spectateurs. Ambiance garantie !

    14. Porte St. Louis

    La Porte St-Louis est une des nombreuses portes d'entrée pour accéder à l'intérieur des fortifications du Vieux Québec. A l'époque, ces portes avaient été construites pour bloquer l'accès à la ville de tous les côtés. Aujourd'hui, elles ont été adaptées de façon à faciliter l'accès pour les voitures.

    15. Le Mega Parc

    C'est le plus important parc d'attractions intérieur à Québec. venez en famille ou entre amis profiter d'une vingtaine de manèges, d'une soixantaine d'arcades et un mini-golf. Une belle patinoire intérieure pour le patinage libre et pour des parties de hockey occasionnelles est mise à votre disposition.


     Une destination que je recommande vivement. J'ai été agréablement surpris par l'accueil réservé aux visiteurs, par la culture gastronomique, par l'attachement des québécois à la langue française et par leur diplomatie à toute épreuve. Je précise encore que cet article est basé sur mon séjour de 3 jours. Si les québécois veulent le compléter avec des petites adresses insolites, n'hésitez pas à nous en faire part en laissant un commentaire ci dessous. 

     

    Voyager en Images 2:  Pourquoi vous devez aller visiter la ville de Québec et ses alentours

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Réhahn, le célèbre voyageur et photographe nous présente un tout nouveau Vietnam

     

     

    Brice 
     

    Il y a quelques mois Flora nous présentait Réhahn, ce voyageur et photographe expatrié au Vietnam depuis quatre ans. Il nous revient aujourd'hui avec un tout nouvel ouvrage : VIETNAM, MOSAIC OF CONTRASTS Vol II, véritable carte postale de ses rencontres dans son nouveau pays d'adoption, de ses gens et de sa culture.

     

    Après avoir visité une trentaine de pays, Réhahn posait il y a quatre ans ses valises à Hoi An, une charmante ville du centre du Vietnam. Le routard photographe ne voyage qu'à moto avec son sac à dos, lui offrant ainsi la possibilité de s'arrêter où bon lui semble et d'aller à la rencontre des ethnies de tout le pays pour en capturer les plus beaux portraits.

     

    A travers ces images, l'homme fait ainsi appel à notre intuition, notre imagination, et parvient à toucher notre corde sensible. Dans chacun de ces portraits, les regards se démarquent et deviennent ainsi le foyer principal. Se dégagent alors curiosité, réflexion, tendresse et bienveillance. 

     

    En attendant, je vous invite à découvrir quelques-uns des plus beaux portraits compilés dans ce tout nouvel ouvrage, puisqu'un live seul ne suffit pas à présenter la diversité des paysages et des ethnies du Vietnam.

     

    © Réhahn Photography
     
    © Réhahn Photography
     
    © Réhahn Photography
     
    © Réhahn Photography
     
    © Réhahn Photography
     
    © Réhahn Photography
     
    © Réhahn Photography
     
    © Réhahn Photography
     
    © Réhahn Photography
     
    © Réhahn Photography
     
    © Réhahn Photography
     
    © Réhahn Photography
     
    © Réhahn Photography
     
    © Réhahn Photography
     
    © Réhahn Photography
     
    © Réhahn Photography
     
    © Réhahn Photography
     
    © Réhahn Photography
     

    Ce tout nouvel ouvrage se divise en quatre parties : Enfants, personnes âgées, scènes de vie, mais aussi paysages

    © Réhahn Photography
     
    © Réhahn Photography
     

    Vous retrouverez l'ensemble des portraits dans cet ouvrage : VIETNAM, MOSAIC OF CONTRASTS Vol II

     

    VIETNAM, MOSAIC OF CONTRASTS Vol II, c'est le cadeau de Noël idéal pour tous les amoureux du monde et de ses hôtes les plus précieux, disponible sur Réhahnphotographer.com.

     

    Voyager en Images 2:  Réhahn, le célèbre voyageur et photographe nous présente un tout nouveau Vietnam

     

     

    Pin It

    1 commentaire
  •  

    Cam Linh, objectif voyage ! Trip lomographique d'une backpackeuse en Asie jusqu'au Transsibérien

     

     

    Markovic 

     

    Parisienne, passionnée d'art en général et autodidacte, Cam Linh est une voyageuse avant d'être photographe. Depuis toute jeune, elle rêve de partir avec son sac sur le dos, de liberté, de découverte, de faire ce qu'elle veux et d'assumer ses choix.

     

    Alors, lorsque son frère lui offre un Fisheye vert fluo à son retour de New York, elle tombe littéralement amoureuse de ces appareils argentiques en plastique de la gamme lomographie.

     

    Elle commence ses expérimentations à Paris et en voyage. L'attente et la surprise du résultat photographique la stimulent. Chaque développement est un cadeau qu'elle s'offre volontiers. Elle ne retouche jamais ses photos prisent au hasard des rencontres et de son humeur.

     

    Début 2013, elle gagne un appareil lomo La Sardina dans un concours puis elle décide de partir durant 6 mois arpenter l'Asie avec pour seul compagnon ses deux appareils lomographiques : son Diana Zebra F+ et Sa Sardina.

     

    « Le sentiment que l'on a au moment de la prise de photo doit se ressentir sur la photo. Les sentiments doivent passer à travers une photo comme à travers une rencontre. »

     

    © Cam Linh Huynh - Diana F+ / Bangkok

     

    Cam Linh débute son trip en Birmanie puis Chine, Thaïlande, Vietnam ou encore Laos et Cambodge. Avec comme plaque tournante la Thaïlande pour développer ses photos et acheter des nouvelles pellicules. La Thaïlande est un grand pays de la photographie dans lequel l'argentique à toute sa place. On y trouve des lieux pour développer les photos et ainsi éviter d’abîmer les pellicules.

     

    Comment rendre son voyage différent ? Cam Linh hésite, l'humanitaire ? Pourquoi pas. Finalement, au culot elle va chercher sur internet comment exposer ses photos : « Il faut croire en soi sinon qui va croire en moi ? Il faut se convaincre de pouvoir faire les choses » et ainsi elle dépose un dossier et expose à Singapour, sa 1ere exposition photo, présentant des clichés alternatifs de Paris. Elle reçoit un accueil chaleureux des locaux et des voyageurs du monde entier.


    Un voyage réussi, comme une photo, est dû beaucoup au hasard et aux rencontres. L'environnement d'une photo est aussi important que le monument saisi. « Le sentiment que l'on a au moment de la prise de photo doit se ressentir sur la photo. Les sentiments doivent passer à travers une photo comme à travers une rencontre. »

     

    © Cam Linh Huynh - Diana F+ / Joueur de carte en Chine


    La lomographie, je détache de tous les codes de la photographie et revendiquent certains défauts comme un vignettage prononcé, les sujets non cadrés ou encore des clichés sans prendre en considération la lumière. Il n'y a aucun montage ni retouchage et les appareils lomo permettent une superposition de clichés pris l'un sur l'autre et donne ainsi un aspect irréel à un endroit que l'on connait ou pas. Ce style photographique invite au voyage et à l'abandon visuel et intellectuel.

     

    © Cam Linh Huynh - Diana F+ / Birmanie

     

    Même si elle s'estime voyageuse avant d'être photographe, l'approche lomographique de Cam Linh est liée au voyage car dans le voyage comme dans la photo elle apprend à échouer, à relativiser, à accepter et à faire mieux la prochaine fois. « Si une photo est ratée, elle est ratée...si un monument est fermé...il est fermé ».

     

    © Cam Linh Huynh - Diana F+ / Tokyo

     

    Après son exposition à Singapour, Cam Linh a continué son road trip en Inde, aux Philippines puis au Japon afin d'obtenir son visa pour la Russie. Son voyage retour est comme dans un rêve, traversée de la Mongolie avec le Trans-Mongolien de Pékin à Oulan Bator. Puis retour en Europe via le Transsibérien à partir d'Irkoutsk.

     

    © Cam Linh Huynh - Tudor La Sardina / A bord de Transmongolien

     

    « C'est génial, c'est l'un des meilleurs moment du voyage, c'est tellement irréel ». A propos du voyage en Transsibérien

     

    De nombreux russes prennent ce train et ils ne comprennent pas la fascination des touristes pour le Transsibérien.

     

    La 3e classe est propice aux rencontres, tout est ouvert, il n'y a aucune intimité. Durant 5 jours, la vie s'organise dans le train comme dans un village, les voyageurs s'invitent à manger, discutent, boivent de la vodka à pas d'heure. On y croise tout type de populations. « Une école de cirque profitait du voyage pour s’entraîner dans le wagon, des personnes rendaient visite à de la famille, d'autres sortaient de prison...un mélange incroyable » et éclectique avec comme seuls étrangers Cam Linh, un uruguayen et un Sud Africain. Les sensations dans le train sont incroyables et on se sent très bizarre, mélanges d'odeurs et de rencontres. Le soleil ne se couchant jamais vraiment sans parler du décalage horaire.

     

     

     

    © Cam Linh Huynh - Tungsten 64 La Sardina / La vie à bord du Transsibérien

     

    Le retour au train permet de prendre le temps, de se rendre compte à nouveau des distances et des efforts qu'il faut faire pour atteindre son but...un peu comme dans la photo argentique.

     

    © Cam Linh Huynh - Diana F+ / Birmanie

     

    En 6 mois de voyage, Cam Linh a utilisé plus de 60 pellicules. Sur une pellicule de 36, en moyenne 5 à 6 photos son conservées. Mais tout est question de subjectivité. « On retrouve des pépites jetées à la poubelles, à l'inverse certaines photos nous tiennent à cœur alors qu'elles sont complètement ratées ».

     

    Depuis ce périple, Cam Linh a participé à un concours « Ma vie autour des Halles ». Classée 10e, sa photo lomographique a été exposé avec d'autres artistes lors des travaux à Chatelet. Elle a exposé aussi à la maison du Japon en présentant ses photos sur le thème « I love Japan ».

     

    © Cam Linh Huynh - Tungsten 64 La Sardina / Chatelet Les Halles

     

    Dès qu'elle le peut, Cam Linh par en voyage. Dernièrement, Israel, Sénégal Islande et des capitales européennes ont croisé les objectifs en plastique de la lomographe.



    Entre ses voyages et ses expositions, Cam Linh travaille au sein d'un aéroport, sûrement pour être, a sa manière, toujours en lien avec le voyage, prête à partir, sac sur le dos, appareil lomo la main...

     

    Quelques expositions à l'étranger, un article, quelques distinctions plus tard, Cam Linh vient présenter actuellement une nouvelle série «Rouge» saisissant les parisiens sur le vif le long du bord du Canal Saint Martin. Celle-ci vient compléter sa série de classiques de Paris.

    Venez la rencontrer ainsi que certaines de ces œuvres jusqu'au 17 octobre à La Passerelle, Thé Art Café, 48 bis quai de Jemmapes à Paris.

     

    Méli-mélo de photo lomographique de la baroudeuse :

     

     

     

     

     

     

     

    Copyright photo : © Cam Linh Huynh - appareils photos "Diana F+" et "La Sardina" / 1-2-3 Birmanie, 4-5 Lac de Hangzhou Chine, 6-7 Mongolie

     

    Voyager en Images 2:  Cam Linh, objectif voyage ! Trip lomographique d'une backpackeuse en Asie jusqu'au Transsibérien

    Pin It

    votre commentaire
  •   

    Sillonnez le Vaucluse, une terre d'Histoire

    Par Léa Billon
    Publié le 02/07/2015

    Le Vaucluse a été le théâtre d’une histoire singulière et mouvementée qui lui confère aujourd’hui une identité forte et originale. Profitez du Festival d'Avignon pour (re)découvrir la culture et le patrimoine de ce département. 

    Vaison-la-Romaine, un passé grandeur nature

    vaison-la-romaine

    Ancienne capitale des Voconces, Vaison-la-Romaine était une ville romaine prospère dont témoignent les vestiges de riches maisons et la qualité des décors des monuments encore visibles de nos jours. D'une balade sur le site de la Villasse dont les colonnes dessinent les anciennes boutiques organisées autour d'un ensemble thermal, vous pourrez ensuite visiter le site de Puymin avec son théâtre antique creusé dans le flanc nord de la colline. Le pont romain, monument architectural majeur, relie la ville basse à la cité médiévale. La visite du musée Archéologique Théo Desplans sera l'occasion d'approcher de plus près les vestiges aux décors sompteux.

    Orange, une ville romaine de deux mille ans d’histoire

    orange

    De par son emplacement au coeur des Côtes du Rhône et sur la voie Agrippa, Orange est restée depuis l’Antiquité un lieu de passage important. Son Théâtre Antique doit sa notoriété à la conservation exceptionnelle de son mur de scène. C’était le lieu essentiel de la vie de la cité où l’on diffusait la langue et la culture romaines. Incontournable, l’Arc de Triomphe est le témoin exceptionnel de l’art romain provençal. Pour compléter ces deux monuments, la ville d'Orange vous offre un musée d'Art et d'Histoire, installé dans un hôtel particulier du 17ème siècle et qui comporte une section gallo-romaine et une section consacrée à l’histoire d’Orange, de la préhistoire à nos jours. Enfin, grâce à son climat ensoleillé, la ville est entourée de crus prestigieux tels Gigondas et Châteauneuf du Pape.

    Les fantômes du Théâtre

    Le spectacle « Les Fantômes du Théâtre » invite à un voyage fabuleux dans le temps.

    Mondialement connus ou plus insolites, les personnages qui ont foulé la scène de ce lieu réapparaissent grâce à la magie du multimédia. Les fantômes vous entraînent au cœur des grandes heures qui ont rythmé 20 siècles d’histoire du Théâtre Antique. Le voyage se déroule dans quatre grottes situées derrière les gradins du Théâtre.

    Le réalisateur de ce voyage est Bruno Cohen, scénographe, metteur en scène, grand spécialiste des théâtres virtuels et des scénographies spectaculaires. Il mêle, dans ce parcours, théâtre optique,  projections vidéo et extraits musicaux pour faire revivre l’histoire.

    Renseignements au + 33 4 90 51 17 60.

    Châteauneuf-du-Pape, cru prestigieux, jadis résidence d’été des Papes

    chateauneuf-du-pape

    Le premier Pape d'Avignon fut sans nul doute l'un des premiers exploitants viticoles de Châteauneuf. Sous Jean XXII, le vin de Châteauneuf figure régulièrement parmi ceux que les officiers se procurent pour la maison du Pontife. C'est lui qui a le plus contribué au développement et à la renommée du vin de Châteauneuf. Jean XXII lui lèguera la première dénomination de son histoire, celle de "Vin du Pape" sous laquelle il sera reconnu avant de devenir "Le Châteauneuf‐du‐Pape". C'est également à Jean XXII que l'on doit la construction du château, alors résidence d'été du Pape. Ebranlé durant les guerres de religions et la Seconde Guerre Mondiale, il a gardé une partie de son donjon, un pan de mur et le « cellier pontifical ». 

    Les Dentelles de Montmirail 

    dentelles-de-montmirail

    Les Dentelles de Montmirail, c'est cette région qui donne aux crus des Côtes du Rhône méridionaux leurs lettres de noblesse : Gigondas, Vacqueyras, Beaumes-de-Venise, Sablet, Séguret, dont le renom s'est exporté dans le monde entier. Ici, la vigne s'étale en coteaux et plaines, dont l'immensité est rompue par ces véritables villages de crèche, qui vivent au rythme de son mûrissement. Selon la saison, le paysage se teinte de vert vif ou de brun mordoré. Les Dentelles séduisent également par la variété des activités qu'elles offrent : flâneries dans les villages, activités de plein-air comme l'escalade, la randonnée pédestre, le vélo et le VTT.

    Le Mont-Ventoux, un géant qui culmine à 1912 m

    mont-ventoux

    Géant de Provence qui regarde vers les Alpes au Nord et vers la Méditerranée au Sud, le Mont-Ventoux domine la Provence. C'est une terre, baignée de vignes, de vergers, de lavande, où l'on aime poser ses valises pour les vacances... Ou pour toujours. C'est aussi le paradis des sportifs avec le défi personnel et physique de l'ascension à vélo ou en randonnée ; en hiver, il se fait station de montagne où l'on pratique le ski et la randonnée en raquettes. Le Mont-Ventoux, c'est également une terre de saveurs avec la truffe, la cerise des Monts de Venasque (lire aussi Sur la route de la cerise des Monts de Venasque), la fraise de Carpentras...

    Fontaine-de-Vaucluse et ses mystères

    fontaine-de-vaucluse

    Fontaine de Vaucluse, cette « Vallis Clausa », a donné son nom au département, le Vaucluse. Ici, au pied d'un figuier qui semble veiller sur cette mystérieuse source, l'eau jaillit au printemps des tréfonds de la terre en écume frémissante qui crée des arcs-en-ciel au soleil ; en été, c'est un gouffre profond et sombre que l'on découvre, et le figuier dévoile ses racines, tel un chercheur d'or, creusant la terre à la recherche d'une richesse qui se cache en profondeur…

    L'Isle-sur-la-Sorgue, capitale des antiquaires

    isle sur la sorgue

    A Isle sur la Sorgue, changement de décor. La Sorgue chante dans les roues à aube, au fil des canaux qui rappellent Venise, et où l'on croise parfois des nego chin, ces « gondoles provençales ». Suivez les quais, et vous trouverez en chemin les échoppes des antiquaires, dont cette petite cité est l'une des capitales européennes.

    Les 7 « Plus Beaux Villages de France »  

    roussillon-et-gordes

    1. Roussillon
    2. Gordes

    Dans la famille des sept « Plus Beaux Villages de France » en Vaucluse, je voudrais….prendre le temps !

    Le jeu commence à Séguret, village médiéval des Dentelles de Montmirail qui apparait comme une crèche provençale grandeur nature. A flanc de colline, il se fond dans la roche au milieu d’un océan de vignes. Lavoir, fontaines, placettes se découvrent à l’ombre des ses ruelles.  

    Plus au sud Venasque s’avance sur son éperon rocheux jusqu’à ses impressionnantes murailles d’où il domine la vallée de la Nesque et vous offre une vision panoramique grandiose.  

    Ménerbes ressemble à un vaisseau de pierre amarré au cœur du Luberon. Une vue imprenable sur le Luberon et les Monts de Vaucluse, des ruelles et des placettes bordées d’hôtels particuliers du XVIIIe siècle donnent un charme fou à ce village perché. 

    Eblouissement à Roussillon, où le soleil enflamme les maisons colorées d’ocre rouge et or. Assurément, ce village ne ressemble à aucun autre.

    Perdez-vous avec délice dans le labyrinthe des ruelles de Gordes bordées de maisons en pierre sèche. Ne ratez pas le coucher de soleil quand tout s’embrase, maisons étagées à flanc de colline et château renaissance qui coiffe le village.

    En véritable connaisseur, vous apprécierez le doux farniente sur une terrasse de Lourmarin, toujours animé. Luberon en toile de fond, château, platanes et oliviers, temple, palette des toits du village, beffroi, chapeau vert du clocher de l’église… Le village est un vrai bijou. 

    Enfin grimpez jusqu’au château d'Ansouis

    Les Ocres du Luberon

    ocres-roussillon

    La terre est rouge flamboyante, par endroit orangée. Parfois elle tire sur le jaune ou même le vert et avec le soleil couchant, elle vire au violet sombre. Les ocres colorent les paysages du Luberon. Suite au retrait de la mer il y a plusieurs millions d’années, les gisements calcaires accumulés ont été transformés en sable ocreux sous l’effet de pluies diluviennes.

    En randonnée pédestre ou à vélo, immergez-vous au plus près des ocres pour en apprécier les mille couleurs.

    L'Abbaye de Sénanque

    abbaye-de-senanque

    L’Abbaye cistercienne de Sénanque illustre magistralement cet art roman provençal et constitue l’un des ses plus purs joyaux. Bâtie en 1160, rien ne vient ici distraire la prière, ni vitraux, ni statues, ni fresques ; l’ensemble est sobre et profondément harmonieux. Désertée en 1969, six moines s’y réinstallent en 1988 et vivent, comme leurs prédécesseurs, de prière et de travail.

     

    Pin It

    votre commentaire
  •    

    Méditerranée : les mille variations d'une mer

      

    La Méditerranée est une mer presque entièrement fermée, elle ne s'ouvre sur l'océan Atlantique qu'au niveau du détroit de Gibraltar large de seulement 14 km. Pour commencer : direction la Sardaigne, et plus précisément le golfe d'Orosei.
    ©  Salvatore Coi

    Aux pieds des falaises

    Salvatore décrit le lieu : " le golfe est magnifique, le rivage est préservé, l'eau limpide et le paysage... d'une rare beauté." La Cala Goloritze, petite plage de Sardaigne accessible par la mer et cernée de pitons rocheux.
    ©  Salvatore Coi

    La douceur de l'été

    Ici, une petite crique baignée d'une eau claire en Sardaigne, mais si particulière à la Méditerranée. Souvent accessibles par la mer, elles font la joie des plaisanciers. 
    ©  Salvatore Coi

    Fin de journée

    Coucher de soleil depuis les côtes de Sardaigne.
    ©  Salvatore Coi

    Au loin...

    Derrière cette pinède se cachent une belle plage et ses parasols : indispensables l'été. Toutes les côtes de la Méditerranée sont caractérisées par un été chaud et sec.
    ©  Salvatore Coi

    Un coin secret en Sardaigne

    Et au bout du chemin, une petite crique déserte avec vue sur la montagne. Réagir aux photos de Salvatore Coi
    ©  Salvatore Coi

    Majorque et les Baléares

    La mer vient taper aux pieds des maisons à Cala Llombards.
    ©  Isabelle

    Les couleurs de Majorque

    A Majorque, la mer Méditerranée pour piscine : eau claire garantie.
    ©  Isabelle

    Petit bout de rêve

    Pour une plage aux accents plus exotiques et caribéens, direction Formentor et son sable blanc. Réagir aux photos d'Isabelle
    ©  Isabelle

    Vue aérienne du rivage

    Majorque et ses falaises abruptes couvertes de végétations.
    ©  Isabelle

    Dégradé de bleus dans les îles Ioniennes

    Célèbre plage sur l'île de Zante, connue pour l'épave qui s'y trouve. Cette île est l'un des joyaux des îles Ioniennes.
    ©  Claire Metreau

    Zante, la blanche

    Les abords de l'île de Zante et sa roche blanche si particulière. L'endroit idéal pour pratiquer le snorkeling et la navigation de plaisance. Réagir aux photos de Claire
    ©  Claire Metreau

    Thira sur la falaise

    Au sommet de la falaise, la ville de Thira s'est installée. Ses rues sont étroites, ses maisons toutes blanches ornées parfois de bleu sur les portes et les volets.
    ©  Christine

    Santorin : à voir et revoir

    L'île de Santorin en mer Egée, compte également parmis les îles volcaniques des Cyclades, elle est le coup de cœur de Christine qui rêve de pouvoir y retourner.
    ©  Christine

    Farniente à Santorin

    Fin de journée face à la mer Egée. Réagir aux photos de Christine
    ©  Christine

    Carthage face à la mer

    Les ruines de Carthage, ancienne cité antique, fondée par les Phéniciens en 814 avant J.C. Elle domine la Méditerranée au IVe siècle. Réagir aux photos de Sandrine
    ©  Sandrine

    Ruines antiques avec vue

    Une autre vue du site classé en 1979 au Patrimoine Mondial de l'Unesco.
    ©  Alain Giordani

    En Turquie : visite d'Ephèse

    Séverine a visité la Turquie en septembre dernier. Ici, la bibliothèque de Celsius, l'un des bijoux de la cité antique d'Ephèse. Située actuellement à 7 km de la mer, pendant l'Antiquité, elle bordait la Méditerranée et accueillait l'un des ports les plus puissants.
    ©  Séverine Carton

    Jolies plages de Turquie

    Une plage près de la ville de Didymes, où se trouve un ancien temple dédié à Apollon.
    ©  Séverine Carton

    Antalya : un rêve turc

    Ici, du côté d'Antalya : vaste station balnéaire très prisée des voyageurs.
    ©  Lucie Behague-Jaskowiak

    Vision d'Antalya

    Instant de quiétude, entre mer et montagnes, au niveau de la ville d'Antalya en Turquie.
    ©  Lucie Behague-Jaskowiak

    A l'horizon

    L'île grecque de Kos depuis la Turquie. Réagir aux photos de Séverine
    ©  Séverine Carton

    Façades immaculées : les Cyclades

    Une ruelle de Parikia, ville située sur l'île de Paros. Les façades immaculées des Cyclades sont particulièrement reconnaissables.
    ©  Jérôme

    Une plage des Cyclades

    Jérôme montre les photos qu'il a prises sur l'île de Mykonos, l'une des îles qui composent les Cyclades. Ici, la plage de Tourlos.
    ©  Salvatore Coi

    Escale à Malte

    Doriane a visit l'île de Malte et notamment La Valette, sa capitale. Elle a apprécié "les dimensions raisonnables de l'île" et bien sûr " la Méditerranée et ses multiples reflets qui borde des paysages originaux."
    ©  Doriane E.

    Les bus haut en couleurs

    Les bus à l'image des bateaux. Doriane conseille de les prendre "pour se mêler à la population : clats de rire inévitables et vision d'une vie sans stress."
    ©  Doriane E.

    Les bateaux maltais

    Les barques aux couleurs vivent typiques des côtes de Malte.
    ©  Doriane E.

    Une arche sur la mer

    Un point assez connu de ceux qui ont déjà visiter Malte : la fenêtre d'Azur.
    ©  Doriane E.

    La Corniche d'Or de l'Esterel

    La Corniche d'Or est une bande côtière d'environ 40 km qui relie Fréjus à La Napoule, sur la Côte d'Azur en France. Alain y apprécie particulièrement les couleurs.
    ©  Alain Letassey

    La lumière du sud

    Les roches carmins de la Corniche de l'Esterel.
    ©  Alain Letassey

    Entre mer et montagnes

    Toute la corniche est bordée par la nationale 98, une jolie route construite au tout début du siècle. Réagir aux photos d'Alain Letassey
    ©  Alain Letassey

    Direction la Corse

    La Normandie ? Non, la Corse, du côté de la plage du Lotto. Eliane explique : "j'ai visité pas mal de destinations méditerranéennes mais c'est la Corse qui m'a le plus enchantée par le côté nature et sauvage de son littoral."
    ©  Eliane Patout

    Rivages de roche

    Ici, les îles Lavezzi au large de Bonifacio.
    ©  Eliane Patout

    A l'horizon : Bonifacio

    Les façades de Bonifacio se détachent à peine de l'ocre de la falaise.
    ©  Eliane Patout

    Sur les hauteurs des calanques

    Les calanques de Piana, véritables petits bijoux de la côte ouest, situées entre Ajaccio et Calvi.
    ©  Eliane Patout

    Aux pieds des nuages

    Le village de Piana, au bord de l'eau et aux pieds des nuages.
    ©  Eliane Patout

    Douce baie

    Karine a elle aussi partagé ses plus belles photos de l'île de Beauté. Ce qu'elle conseille aux autres lecteurs ? "De préserver la belle Méditerranée" bien sûr.
    ©  Karine B2a

    Une île perdue

    Autre vue des côtes corses, ici montagneuses et toutes en crêtes. Réagir aux photos de Karine
    ©  Karine B2a

    La baie de Tunis

    Plus au sud, Sandrine s'est rendu à Tunis en Tunisie, en mai dernier, elle raconte : "la baie de Tunis est magnifique : coucher de soleil, Sidi Bou Saïd et bien sûr Carthage."
    ©  Sandrine

    Sidi Bou Saïd en blanc et bleu

    Le village de Sidi Bou Saïd brille par son charme et sa vue imprenable sur la mer.
    ©  Lucie Behague-Jaskowiak
     

     

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique