•   

    Les plus belles photos d'Aquitaine

    Par Philippe Roy
    , Jean-Daniel Sudres et Clio Bayle
    Publié le 25/03/2015

    Bordé par l'océan Atlantique, le Sud-Ouest offre des paysages souvent époustouflants. Voici 22 des plus belles photos de la région Aquitaine. Et en bonus des images de drone.

    L'Aquitaine vue du ciel

    Le rocher de la Vierge à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques)

    dt160_biarritz_rocher_vierge_jds.jpg

    Un carrelet sur l'estuaire de la Gironde sur la commune de Jau-Dignac-et-Loirac (Gironde)

    Estuaire de la Gironde

    Le Relais et Châteaux de Brantôme, le Moulin de l’Abbaye (Dordogne)

    Le Relais et Châteaux de Brantôme, le Moulin de l’Abbaye,

    Le miroir d'eau de Bordeaux (Gironde)

    Le miroir d'eau de Bordeaux

    La plage de Bélisaire vue depuis le phare du Cap-Ferret (Gironde)

    dt177_cap_ferret_plage_belisaire_phare_pr.jpg

    La dune du Pilat (Gironde)

    dune_pilat_cmatthias_hiltner.jpg

    L'île aux Oiseaux dans le bassin d'Arcachon (Gironde)

    Lîle aux oiseaux

    L'île Cazeau dans l'estuaire de la Gironde (Gironde)

    L'île Cazeau

    La villa Belza à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques)

    dt160_biarritz_villa_belza_jds.jpg

    Les fêtes de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques)

    dt160_bayonne_halle_jds.jpg

    La ville de Bergerac sur les rives de la Dordogne (Dordogne)

    dt169_bergerac_panorama_pr.jpg

    Carrelet de Michel Ducasse sur la Garonne, Parempuyre (Gironde)

    Port-Lagrange

    Limeuil (Dordogne)

    Limeuil

    Vestiges du phare de Trompeloup sur le banc de sable de Saint-Estephe,  estuaire de la Gironde (Gironde)

    Le phare de Trompeloup

    Château de Losse - Thonac (Dordogne)

    château de Losse

    Carrelets au port de Lamarque sur la rive gauche de l'estuaire de la Gironde (Gironde)

    Carrelets à Port Lamarque

    L'hôtel Cerval à Sarlat (Dordogne)

    l'hôtel Cerval à Sarlat

    Mont-de-Marsan et la rivière Midouze (Landes)

    Midouze

    Brantôme, la « Venise du Périgord » (Dordogne)

    Brantôme, la « Venise du Périgord »

    Sare (Pyrénées-Atlantiques)

    dt160_sare_ville_jds.jpg

    Le ponton de la plage de Moulleau à Arcachon (Gironde)

    Arcachon_moulleau

    Le château de Biron (Dordogne)

    Biron

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Ces régions de France qui nous dépaysent

     

     

    Corentin Vilsalmon
     

    Il n'y a pas besoin de quitter la France pour trouver des paysages complètement inédits ou goûter de nouvelles spécialités culinaires. Sans partir à l'étranger, on peut ainsi découvrir de beaux endroits dans certains régions de notre beau pays.

     

    Voici donc un focus sur cinq régions de France, avec une liste de lieux à visiter (connus et moins connus), de spécialités culinaires à essayer et de fêtes et festivals culturels à découvrir, pour se plonger à fond dans l'ambiance locale.

     

     

    1. La Normandie

     

    Parfois un peu dénigrée face à la Bretagne voisine et au climat réputé pour être mauvais, la Normandie possède de nombreux atouts à faire valoir.

     

    On peut notamment y trouver le Mont Saint-Michel, des cimetières militaires de la Seconde Guerre mondiale et de nombreux musées consacrés à ce conflit et au Débarquement, la fameuse ville de Deauville ou encore, sûrement moins connu, le jardin aquatique du Moulin de Fresnay.


    C'est bien sûr sans parler des quelques événements qui ont lieu dans la région, notamment quelques festivals musicaux de plus en plus réputés, comme le festival Beauregard, dont la programmation s'étoffe de plus en plus au fil des ans.

     

    La gastronomie n'est pas en reste non plus puisque c'est à la Normandie que nous devons le camembert, les tripes à la mode de Cean, la confiture de lait... Et bien sûr, le Calvados !

     

    Plus d'infos sur Normandie-tourisme.fr.

     

    2. Le Limousin

     

    Situé dans le Centre-Ouest de la France, le Limousin offre des paysages ruraux et vallonés intéressants à voir qui pourront sûrement en faire une région de plus en plus prisée.

     

    Parmi les lieux à y visiter, on peut ainsi citer la magnifique ville de Brive la Gaillarde, le village de Collonges-la-Rouge, le château de Sédières ou, pour plus de nature, l'impressionnante vallée de la Dordogne.


    Le Limousin accueille également le Brive Festival qui rassemble de nombreux artistes francophones pour une série de beaux concerts.

     

    Pour ce qui est de la gastromomie locale, c'est là-bas que vous pourrez découvrir le boudin noir, les clafoutis, les fameuses pommes du Limousin (AOC) ou encore la tourte aux pommes de terre.

    Plus d'infos sur Tourismelimousin.com.

     

    3. La Bretagne

     

    Destination touristisque préférée des Français lorsqu'ils ne partent pas à l'étranger, la Bretagne a en effet de beaux atouts à faire valoir, malgré la météo parfois capricieuse.

     

    Même si le Mont Saint-Michel n'est plus breton depuis maintenant un petit bout de temps, il y a tout de même de belles choses à voir en Bretagne, comme la côte de granit rose dans les Côtes d'Armor, les alignements de menhir de Carnac, le golfe du Morbihan, notamment la très belle Île aux moines, ou encore la fameuse forêt de Paimpont, plus connue sous le nom de Brocéliande.


    La Bretagne est également l'hôte du Festival Interceltique de Lorient, l'un des plus grands rassemblements consacrés à la culture celte du monde.

     

    Pour ce qui est de la gastronomie, comment passer à côté des célèbres galettes, avec saucisse ou autre accompagnement ? Sans oublier le far breton, le kouign amann ou encore le Kig-ha-farz.

    Plus d'infos sur Bretagne.com.

     

    4. L'Alsace

     

    Pays des crémants, des cigognes et des maisons au style architectural si particulier, l'Alsace est remplie de belles choses à découvrir, avec de beaux événements qui en ont fait sa renommée.

     

    Ainsi, il est possible de visiter les rues pittoresques de Strasbourg et sa cathédrale, le vieux village de Colmar et sa "petite venise", sans oublier quelques musées consacrés à la Seconde Guerre mondiale, notamment quelques tranchées conservées comme à l'époque.


    Accessoirement, l'Alsace, et plus précisément Strasbourg est le théâtre du plus grand marché de Noël de France, où l'ambiance y est forcément un peu magique.

     

    Question gastronomie, l'Alsace ne fait pas pâle figure face à d'autres régions, comme le prouvent la choucroute, le vin chaud, la flammekueche, la bretala ou encore le vin issu des vendanges tardives.

    Plus d'infos sur Tourisme-alsace.com.

     

    5. La Corse

     

    L'Île de Beauté n'a pas volé son surnom, c'est évident. Entre plages ensoleillées avec eau turquoise, vallées pentues et magnifiques, il y a de quoi faire en Corse.

     

    Mais si vous avez envie d'explorer un peu les environs, et peut-être sortir un peu des sentiers battus, vous pouvez par exemple visiter la réserve naturelle de Scandola, le site archéologique d'AlériaPorto-Vecchio ou encore les environs du lac de Melo.
    La ville d'Ajaccio est également le théâtre du festival international de la BD d'Ajaccio qui a lieu en octobre.

     

    La gastronomie corse n'est pas en reste et il y en a pour tous les goûts : vin corse (AOC), charcuterie corsemigliacciusartinesu... De quoi éveiller les papilles.

     

    Culture : Calvi on the rocks, Arte Mare, Porto-Vecchio Festival

     

    Plus d'infos sur Visit-corsica.com.

     

     

    Photos-Pays du monde 2:  Ces régions de France qui nous dépaysent

     

    Pin It

    votre commentaire
  •    

    Mamallapuram : visite et découverte

    Mamallapuram - Tamil Nadu - Inde

    Petite ville du Tamil Nadu, Mamalla (de son vrai nom Mahabalipuram ou Mamallapuram) se trouve à une soixantaine de kilomètres de Chennai.

    Mamalla, c’est tout d’abord des monuments hindous qui valent le détour, classés au Patrimoine Mondial de l’Unesco :

    – La Descente du Gange, bas-relief sculpté dans la pierre qui retrace l’histoire du Gange.
    – Le temple du Rivage, au bord de la mer. C’est, d’après la tradition, le seul temple qui reste parmi les 7 d’origine.
    – Les 5 Rathas, ensemble de monuments en pierre dédiés à Shiva, Durga, Vishnou ou encore Indra.
    – La « boule de beurre de Krishna », rocher en forme arrondie qui semble prêt à rouler en bas de la petite colline sur laquelle il se trouve à tout moment.
    Mamallapuram - Tamil Nadu - Inde
    Mamallapuram - Tamil Nadu - Inde
    Mamalla c’est aussi une plage, où surfeurs et pêcheurs se croisent. La plage est parfois investie d’une scène et d’animations lors de festivals religieux ou de danse.
    Mamallapuram - Tamil Nadu - Inde
    C’est également plein de petits magasins de vêtements, tissus, sculptures en marbre ou en pierre.
    Mamallapuram - Tamil Nadu - Inde
    A Mamalla, il y a aussi de très bons restos le long de la plage. On en retiendra surtout un : le « Good Luck Café » avec un gérant très sympa et des cuisinières qui vont vous régaler les papilles : poisson grillé, crevettes, petits homards, jus de fruits frais, Massala Chai,… Le tout avec une très belle vue sur la plage et le Temple du Rivage.
    Mamallapuram - Tamil Nadu - IndeMamallapuram - Tamil Nadu - Inde
    Après l’agitation des grandes villes, c’est une ville où il fait bon passer quelques jours pour flâner et se reposer !

    Cet article a été écrit par Gaëlle du site Good Morning Planet

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •      

    10 superbes villages en Europe

     

    L’Europe abrite sans aucun doute les villages les plus beaux du monde du fait de ses nombreuses régions rurales. Des bourgades françaises aux petits villages nichés sur des collines aux quatre coins de l’Europe, nous en avons retenu seulement 10. Le choix fut difficile et c’est pourquoi je vous invite à mentionner vos préférés dans les commentaires après l’article. Ces villages européens où le temps s’est arrêté vous fera apprécier la beauté du vieux continent !

    Colmar, France

    Colmar, France

    Flickr – Francisco Antunes

    A proprement parler, Colmar n’est pas un village mais une ville… Les influences françaises et allemandes se mélangent dans ce « grand village » alsacien bien préservé, où les boulangeries locales vendent à la fois des croissants et des kouglofs, et où les restaurants se spécialisent dans le foie gras et la sauerkraut (choucroute). Colmar est la troisième plus grande commune d’Alsace. La cité est réputée pour sa vieille ville bien conservée, ses nombreux monuments architecturaux et ses musées, dont le Musée Unterlinden où se trouve le Retable d’Issenheim.

    Bled, Slovénie

    Bled, Slovénie

    Flickr – Nigel’s Europe & beyond

    Cette petite ville alpine au nord-ouest de la Slovénie encercle les rives du lac de Bled, dont les eaux bleues entourent elles-même une petite île et sa petite église baroque. Bled est l’une des destinations touristiques les plus populaires dans la région de la Haute-Carniole et en Slovénie en général. Bled est connu pour son lac glaciaire, mais le village slovène possède aussi un château emblématique qui est perché sur un rocher surplombant le lac. La ville est également connue en Slovénie pour sa vanille et sa crème pâtissière.

    Cong, Irlande

    Cong Ashford Castle Irlande

    Flickr – xmascarol

    Entouré par beaucoup d’eau, le pittoresque village de Cong se trouve à cheval sur les frontières du comté de Galway et du comté de Mayo, en Irlande. Cong est situé sur l’isthme qui relie les lacs Corrib et Mask, près des villes de Headford et Ballinrobe et des villages de Neale et Cross. Ce village irlandais est notamment célèbre pour ses cours d’eau souterrains reliant ces deux lacs mais surtout pour avoir été le lieu où vivait Sir William Wilde, historien et père du grand dramaturge, romancier, poète et nouvelliste Oscar Wilde. Cong compte de nombreux ponts de pierre, les vestiges d’une abbaye médiévale, des maisons au toit de chaume, et le château d’Ashford, une demeure de style victorien qui a été transformé en un hôtel de luxe romantique.

    Telč, République tchèque

    Telč République tchèque

    Flickr – Karen Blaha

    Telč est une petite ville de Moravie du Sud avec sans doute la plus belle place centrale de la République tchèque. Les habitants de Telč se faisaient autrefois « la guerre » pour avoir la plus belle façade de maison, comme on peut l’admirer aujourd’hui sur cette grande place à la forme allongée, où les bâtisses sont toutes plus belles les unes que les autres. La ville a été fondée au 13ème siècle en même temps qu’un château, au carrefour des routes commerciales très fréquentées entre la Bohême, la Moravie et l’Autriche.

    Gruyères, Suisse

    Gruyères Suisse

    Flickr – Henk Bekker

    Gruyères est un village médiéval dans le district de la Gruyère au sein du canton de Fribourg en Suisse. La petite cité est un haut lieu touristique dans la vallée supérieure de la rivière de la Sarine (Saane). Gruyères est bien entendu célèbre pour son fromage du même nom, dont la douce saveur fond si bien dans la fondue. Une rue large et pavée mène au magnifique château de Gruyères du 13ème siècle et ses imposantes fortifications, depuis lequel on a des vues imprenables sur les contreforts alpins environnants.

    Albarracín, Espagne

    Albarracín, Espagne

    Flickr – José Luis Mieza

    Albarracín est l’un des plus beaux et pittoresques villages en Europe. Un petit morceau de l’Espagne médiévale a été conservé dans l’enceinte fortifiée de ce village, qui est entouré par les collines arides de la région centrale d’Aragon. Au fil des allées étroites et des ruelles sinueuses d’Albarracín vous trouverez d’anciennes tours et des fortifications de pierres roses et des chapelles. Cette petite ville charmante et a été déclarée Monumento Nacional en 1961. Le nom de la cité provient de la dynastie Berbère des Banou Razin qui dirigeait autrefois le royaume médiéval de la Taïfa d’Albarracín au cours de la période de domination musulmane dans la péninsule ibérique (11ème et 12ème siècle).

    Reine, Norvège

    Îles Lofoten Norvège

    Flickr – Gustaw Jot

    Reine est un joli village de pêcheurs dans l’archipel des îles Lofoten, une région nordique sauvage et magnifique, où les baies couleur saphir jalonnent les fjords et les montagnes. C’est le centre administratif de la municipalité de Moskenes dans le comté de Nordland, en Norvège. Le village a été un lieu de commerce depuis 1743 et malgré son éloignement du reste du pays, des milliers de personnes visitent chaque année ce village.

    Folégandros, Grèce

    Folégandros, Grèce

    Flickr – julien mrt

    Folégandros est niché au bord d’une falaise dans les Cyclades. L’île est d’une beauté époustouflante et elle possède l’un des villages (Chóra, ou Folégandros) les plus attirants de l’archipel grec (et Zeus sait qu’ils sont tous superbes). Ses habitants étaient Doriens. Plus tard, l’île passa sous la domination athénienne. Elle fut ensuite conquise en 1207 par le vénitien Marco Sanudo et resta sous la domination de Venise jusqu’à 1566, date à laquelle elle fut prise par les Turcs ottomans. Les Grecs la récupèrent au 19ème siècle.

    Bibury, Angleterre

    Bibury Angleterre

    Flickr – Kazuya Yokoyama

    Située sur la rivière Coln, la région vallonnée des Cotswolds a été désignée Area of Outstanding Natural Beauty (« Région de beauté naturelle exceptionnelle ») dans le sud-ouest de l’Angleterre, et l’un de ses plus beaux villages est Bibury. Le village est célèbre pour ses cottages datant majoritairement du 17ème siècle, et qui sont bâtis de pierres couleur miel et ont des toits en pente raide. L’artiste William Morris désigna une fois Bibury comme « le plus beau village d’Angleterre ».

    Hallstatt, Autriche

    Hallstatt Autriche

    Flickr – Kevin Poh

    Hallstatt, le village le plus pittoresque d’Autriche profite de la beauté du lac Hallstättersee et des montagnes qui l’entourent s’élevant abruptement. Hallstatt est connu pour l’exploitation des mines de sel de la montagne voisine, qui remonte à la préhistoire.

    Bonus : Rocamadour, France

    rocamadour

    Flickr – dynamosquito

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •      

    Clermont-Ferrand : ville de modernité

    Par Sophie Bogrow et Dominique Roger
    source : Détours en France n°174, p. 32
    Publié le 17/09/2014

    La rivalité entre Riom et Clermont-Ferrand a imprimé dans la pierre de chacune un caractère singulier. « Riom le beau, Clermont le riche », affirme le dicton. Clermont, elle, assume son tempérament dynamique, industrieux, en perpétuelle mutation.

    Cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption
    Vue panoramique sur la ville depuis la colline de Montjuzet, avec au premier plan, la cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption, érigée au XIIIe siècle, tel un gros bijou noir avec ses murs de lave.

    Autant Riom semble avoir dédaigné la nouveauté et les symboles urbains, autant Clermont, a contrario, les aura accumulés. Pour s’étendre, se gonfler, assurer dans la pierre noire du volcan sa légitimité de capitale... Chaque époque a élargi son périmètre, mais aussi biffé allègrement le décor ancien au profit du plus moderne. Autour de la cathédrale, dont les flèches noires et épineuses semblent surgir à l’horizon de chaque rue comme des témoins du temps qui passe, bienheureux s’il reste un hôtel Savaron ou une maison Fontfreyde pour nous prouver, escaliers et galeries sur cour à l’appui, de quoi le gothique finissant et la Renaissance étaient capables ici. Le premier s’ouvre en crêperie sur la rue de la Chausseterie, le second, qui abritait rue aux Gras un musée d’ethnographie, est depuis peu dédié à la photographie contemporaine.


    Hôtel de Fontfreyde
    L'Hôtel de Fontfreyde : escalier à vis Renaissance.

    La place Jaude

    Au XVIIIe siècle, on rasait ces vieilleries, pour bâtir à leur place des merveilles de classicisme. Surtout, on rasait les remparts pour faire courir des avenues. Un meilleur endroit pour construire que « ce lacis de ruelles noires qui se tordent et s’enchevêtrent autour de la cathédrale comme un paquet de lacets de souliers », pour citer Alexandre Vialatte, le caustique chroniqueur du journal La Montagne. La proximité d’hôtels bourgeois fait de la place de Jaude une promenade, et non plus une foire aux chevaux et aux planches, malodorante et fangeuse.

    Place de JaudeLa place de Jaude, c’est l’agora clermontoise ! Là où tout se passe. Aux alignements de boutiques (dont les Galeries de Jaude, bel édifice de pierre blanche du tout début XXe siècle) et de cafés aux terrasses invitantes, se concentrent deux monuments majeurs : le théâtre à l’italienne, ancienne halle aux toiles du XIXe siècle, et l’église Saint-Pierre-les-Minimes (1630), surmontée de son dôme. Entièrement paysagée, la place, jalonnée de 27 jeux d’eau, est réservée aux piétons.

    L'Opéra Nouveau
    Sur la place de Jaude, face à l'Opéra Nouveau, la statue équestre de Vercingétorix conquérant et vainqueur des Romains à Gergovie, une œuvre signée Bartholdi.
     

    LEVER DE RIDEAU SUR L’OPÉRA NOUVEAU 

    Élevé en bordure de 
la place de Jaude, il y
 a cent vingt ans tout juste,
    le vieil Opéra était fermé depuis qu’un morceau de plafond s’y était effondré, en 2007. Des réparations n’auraient pas suffi : pour transformer ce vieux vaisseau, qui fonctionnait toujours avec sa machinerie du XIXe siècle, en salle conforme aux normes 
et aux technologies 
du XXIe siècle, six années de travaux ont été nécessaires. Déconstruit puis reconstruit, il a retrouvé sa salle à l’italienne, ses escaliers d'honneur et le foyer dont on avait oublié le décor peint d’origine. Il est à nouveau le fer de lance de la vie musicale et théâtrale clermontoise.

    On est au XIXe siècle : de la promenade aux cafés chics, il n’y a qu’un pas ; un autre des cafés aux grands magasins « à la parisienne » : le Paris-Clermont, les Galeries de Jaude (aujourd’hui Lafayette) ; l’Opéra qui remplace bientôt une halle aux toiles pas encore centenaire... Le XXe siècle se bouscule à la suite : immeubles Art déco, béton déprimant des trente glorieuses, cubes d’avant-garde tout de verre et d’acier... Le centre de gravité de Clermont a glissé au pied de la butte. Cette 
« Jaude » qui s’affirme aujourd’hui comme le rendez-vous obligé de tous les grands événements − trente mille personnes devant l’écran géant pour suivre l’équipe de rugby, cent mille si c’est une finale − est comme une métaphore des transformations de la ville : décousue, parfois foutraque, jamais à court d’un mélange hasardeux, mais toujours en mouvement. On se prend à chercher la cité ténébreuse et janséniste, annoncée encore un coup par Vialatte. Il est vrai qu’il parlait aussi d’une « ville à surprises, pleine de trappes d’où tout peut sortir (...) de souks caverneux et grouillants, hétéroclites et discuteurs » !

    La fontaine du Terrail
    Halte fraîcheur, à la fontaine
 du Terrail, sur la place éponyme. Construite 
fin XVIe début XVIIe siècle en pierre de lave, elle comporte quatre niches abritant les génies des eaux assis sur des dauphins.

    Rue des Gras
    Perspective sur le puy de Dôme depuis la rue des Gras, dont l’aménagement piétonnier a remis en valeur les paliers marchands qui divisaient la rue en degrés.

     

     

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique